40 carcasses de bébés tigres retrouvées dans le congélateur d'un temple thaïlandais

La macabre découverte a eu lieu au tristement célèbre Temple des tigres, une sorte d'attraction touristique à l'ouest de Bangkok, où les visiteurs pouvaient notamment faire des selfies avec de petits tigres nourris au biberon.

|
02 Juin 2016, 8:23am

Photo de Chaiwat Subprasom/Reuters

Les autorités thaïlandaises de protection de la faune ont trouvé ce mercredi 40 carcasses de bébés tigres dans un congélateur du tristement célèbre Temple des tigres. Ils ont aussi récupéré plusieurs tigres vivants séjournant dans le temple thaïlandais. Les autorités sont intervenues suite aux pressions émanant de plusieurs organisations internationales qui craignaient que les animaux fassent l'objet de trafic et de maltraitance.

Le temple bouddhiste de la province de Kanchanaburi, à l'ouest de Bangkok, est une attraction touristique bien connue, où les visiteurs pouvaient notamment faire des selfies avec de petits tigres nourris au biberon.

Le temple faisait aussi l'objet d'une grande enquête depuis quelque temps, suite aux soupçons de trafic d'animaux et de mauvais traitements des félins. Le raid des autorités qui continuait ce mercredi avait commencé dès lundi. Il s'agit du dernier épisode en date du bras de fer commencé en 2001 entre les gérants du temple et les autorités du pays, qui souhaitent que les tigres passent sous le contrôle de l'État.

Les 40 bébés tigres congelés ont été retrouvés dans un congélateur de la cuisine du temple, a précisé Adisorn Nuchdamrong, le vice directeur général du Département des Parcs Nationaux.

À lire : Pourquoi vous ne devriez jamais monter sur un éléphant en Thaïlande

« Des bénévoles étrangers présents au temple aujourd'hui nous ont avertis et nous ont montré le congélateur. Peut-être ont-ils estimé que ce que faisait le temple n'était pas correct, » a dit Adisorn.

« Ces bébés tigres doivent avoir une certaine valeur pour le temple pour qu'ils souhaitent les conserver, » a-t-il ajouté. « Mais pour en faire quoi ? Ça me dépasse. »

Les parties de tigres sont utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise, mais on ne sait pas encore si le temple les conservait dans ce but.

Des officiels qui portaient des masques de protection ont exposé les carcasses des petits félins aux médias présents devant le temple. Ils ont aussi étalé sur un drap blanc le corps inanimé d'un binturong, une espèce protégée, que l'on surnomme parfois « chat-ours ».

À lire : Le terrifiant trafic de la bile d'ours

Le temple a fait savoir sur son compte Facebook que les autorités de protection de la faune étaient au courant des carcasses de tigres dans le congélateur. Les cadavres des bébés tigres décédés sont conservés de la sorte, plutôt qu'être incinérés. Le temple procède de cette manière depuis 2010, suite aux conseils d'un ancien vétérinaire, peut-on lire sur le compte Facebook du temple.

De son côté, Adisorn a confié à Reuters que le Département n'avait pas connaissance des bébés tigres congelés.

« Le temple nous tient au courant quand des tigres adultes meurent, mais ce n'est pas le cas pour les bébés tigres, » a précisé Adisorn.

Les autorités ont récupéré 61 tigres depuis lundi. Il en resterait encore 76 dans le temple, selon Adisorn.

La Thaïlande est depuis longtemps une plaque tournante du trafic illégal d'animaux et de végétaux, mais aussi d'ivoire. Des oiseaux exotiques, des mammifères et des reptiles, des espèces en voie de disparition : voilà ce que l'on trouve en vente sur les marchés thaïlandais.

« Il est clair que le bien-être des tigres n'est pas une priorité et que leurs vies sont rythmées par les mauvais traitements et l'exploitation commerciale, » a déclaré dans un communiqué Jan Schmidt, responsable de la région Asie Pacifique à la Société mondiale de protection des animaux.

À lire : Le trafic de chiots est la nouvelle poule aux oeufs d'or du crime organisé en Europe


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR