Une startup invente le « latte art » sur la mousse de bière et ouvre la porte des enfers

De la binouze, une imprimante 3D et la volonté de créer du « contenu engageant » : bienvenue au XXIe siècle.
Photo via Beer Ripples

Vous connaissez forcément le « latte art », cette facétie de barista qui consiste à dessiner dans la mousse du café – selon Wikipédia, et dont les motifs les plus courants sont : le cœur, la tulipe, le dragon, le cygne et les preuves de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Sachez que cette discipline gagne progressivement du terrain et qu’elle s’invite dorénavant du côté de la binouze – ce qui n’a rien de spécialement surprenant quand on sait qu’il existe de la bière à paillettes par exemple.

Publicité

LIRE AUSSI : À l’intérieur du premier resto où les chefs sont des imprimantes 3-D

Pour ceux qui pensaient encore que la bière allait éviter les modes éphémères qui ont touché le café, sachez que Ripples, une entreprise israélienne installée dans le Maryland aux États-Unis a dévoilé il y a quelques jours une imprimante 3D capable de dessiner sur la mousse de votre pinte les mêmes motifs que sur votre cappuccino.

Beer Ripples, est actuellement disponible aux States, au Canada et en Israël pour la somme – confirmée à Munchies par mail – de 3 000 dollars (environ 2 500 euros) auxquels s’ajoute un abonnement annuel de 1 500 dollars (ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai aucune idée).

« Aujourd’hui, il n’y a pas d’autres entreprises avec la même technologie que la Beer Ripples », a déclaré un porte-parole de Ripples à MUNCHIES. L'entreprise étant déjà connu pour avoir développé une imprimante 3D pour dessiner sur du kawa. Premier client du produit ? La chaîne de brasseries « artisanales » World of Beer qui a doté « plusieurs de ses adresses » de Beer Ripples.

Dans les faits, l’imprimante 3D n’a besoin que de 11 secondes pour « tatouer » la mousse de votre bière avec une image crée grâce à « une encre à base de malt ». Vous pouvez choisir sur la machine les designs préexistants ou même utiliser l’application gratuite pour uploader des images de votre téléphone. Ma-gique.

Soyez fous. Imprimez votre tronche, vos fesses, les pétales d’une rose ou n’importe quelle citation que vous chérissez et que vous avez postée sur Facebook – celle qui dit de croire en vos rêves ou d’être le héros de votre vie par exemple.

Publicité

LIRE AUSSI : 2018 sera l'année du « café aux champignons » et du « latte » à la lavande

Sur le site de Beer Ripples, les créateurs expliquent vouloir créer des « moments à partager » en mettant en avant du contenu engageant tout ça avec l’idée de servir « de la bière qui fait le buzz ».

Je pense que le vocabulaire très Start-up Nation ® devrait vous mettre la puce à l’oreille. Le fait que le « latte art » soit déjà entré dans une phase post-moderniste parodique aussi. Clairement, on ne va pas tarder à boire des IPA sur lesquelles on pourra voir le dessin d’un Corgi en train de twerker.


Cet article a été initialement publié sur MUNCHIES US.