Le journal d'Arnaud, le Français qui combat l'EI

Il y a un an, ce jeune français partait au Kurdistan syrien pour rejoindre le YPG. Aujourd'hui, il raconte la fin de la lutte contre l'EI et soulève une question : quel destin pour les volontaires internationaux ?

|
déc. 22 2017, 2:41pm

Arnaud* (à droite) dans le centre de Rakka mi-décembre. 

Depuis la reprise de Rakka, l'utopique « califat » de l’organisation État islamique semble être révolu. Ayant rempli leur objectif, les centaines de volontaires internationaux engagés dans la lutte contre l’EI se trouvent à la croisée des chemins. Certains décident de rentrer dans leurs pays respectifs ; d’autres choisissent de rester.

C’est le cas d’Arnaud*, un jeune Français engagé aux côtés des YPG. Arrivé au Kurdistan syrien, il y a un an, Arnaud a participé activement à la reprise de Rakka pendant de longs mois. Nous l’avions interrogé pendant l’été en pleine reprise de la « capitale » de l’EI. Arnaud nous a livré son ressenti sur la fin de la lutte contre le groupe terroriste et le destin des volontaires internationaux.

(*Son prénom a été modifié.)

À lire : Entretien avec un jeune Français engagé dans la reprise de Rakka

Plus de VICE
Chaînes de VICE