La Chine a une solution à notre problème de drones

Le pays vient de présenter une nouvelle technologie de laser permettant d’abattre des petits drones volant à basse altitude.

|
04 novembre 2014, 8:50am

Photo via Flickr

Alors que la France a du mal à gérer son problème de survols répétés de centrales nucléaires par des drones, dimanche, des scientifiques ont présenté à l'Académie Chinoise du Génie Physique un système de laser qui permet d'abattre des drones volant jusqu'à 180 kilomètres par heure, 500 mètres de haut et à une distance de 2 kilomètres. Cette présentation a été rapportée par une agence de presse de l'État chinois, Xinhua.

« L'interception de ce genre de drones, c'est normalement le travail des snipers et des hélicoptères, mais leur pourcentage de réussite n'est pas aussi élevé [que celui de notre système],» a précisé à Xinhua le chef de projet, Yi Jinsong.

Monté sur un véhicule, ce système a pour but d'empêcher des terroristes de faire l'usage de drones contre des foules réunies pour des compétitions sportives, des meetings politiques et autres rassemblements de masse.

Ce système peut tout aussi bien être utilisé contre des drones militaires, comme ceux des États-Unis qui possèdent la flotte la plus importante de drones à ce jour. Ce genre de technologie pourrait également être vendu à des pays comme le Pakistan, où nombreux sont ceux qui protestent contre les activités des drones américains dans leur ciel.

La technologie présentée par la Chine n'est pas une première. D'autres systèmes ont été pensés auparavant pour abattre des drones estime la professeure Sarah Kreps de la Cornell University Government. Mais l'exemple de la Chine montre que de nombreux pays ne se contentent plus de développer des drones mais souhaitent développer des armes contre les dangers qu'ils pourraient apporter.

« Toute technologie finit par être confrontée à la logique " mesure - contremesure ", » raconte Kreps à VICE News. Après des années de déploiement pionnier des ces nouvelles armes, « Il est tout à fait logique qu'aujourd'hui des pays développent des solutions pour contrer les actions de drones armés. »

Kreps rappelle qu'il y a quelques années l'armée de l'air américaine pouvait dire des drones qu'ils étaient inutiles dans des espaces aériens contestés. Face aux avions de chasse, les drones ne faisaient pas le poids. Le bond technologique de programmes de drones et de programmes anti-drones - notamment en Chine, Inde, Turquie et Pakistan - a changé la donne.

« Les systèmes sont devenus plus légers, plus petits. Ils mettent à jour des failles dans les systèmes de défense aérienne conventionnels. D'où la nécessité de nouvelles techniques [comme le laser de la Chine] pour mettre en échec ces nouveaux petits drones plus sournois, » poursuit-elle.

Depuis 2008, les États-Unis ont utilisé des drones dans plus de 1700 frappes en Afghanistan, en Irak, en Libye ou au Pakistan a écrit Kreps dans un article récent pour Foreign Affairs. D'après elle, les États-Unis ont tué plus de 450 personnes en utilisant des drones.

Le Royaume-Uni a également déployé des drones en Afghanistan. Israël a fait voler des drones en Palestine. Israël a aussi abattu un drone piloté par le Hamas pendant le conflit de cette année à Gaza.

La Chine rentre dans la course à mesure qu'elle renforce son arsenal de drones.

Le Japon et la Chine se sont ainsi fait les gros yeux au début de l'année dernière, lorsque la Chine a fait voler ses drones au-dessus  d'îles disputées par les deux pays dans la mer de Chine orientale.

Follow John Dyer on Twitter: @JohnDyerJr

Photo via Flickr

Plus de VICE
Chaînes de VICE