Tech by VICE

Ce site créé des visages de gens qui n'existent pas grâce à l'IA

Thispersondoesnotexist.com vous montrera un nouveau visage imaginaire chaque fois que vous cliquerez sur rafraîchir.

par Matthew Gault
18 Février 2019, 10:58am

Captures d'écran : thispersondoesnotexist.com

L'intelligence artificielle sait fabriquer des vidéos de gens occupés à faire ou dire des choses qu'ils ne feraient ou diraient jamais en réalité. Maintenant, elle sait aussi fabriquer des visages de gens qui n'ont jamais existé.

Créer un visage demande du matériel puissant et très coûteux. Mais grâce à ce site web, judicieusement nommé thispersondoestnotexist.com, pas besoin d'avoir un PC de chasse pour jouer au démiurge : il suffit d'actualiser la page pour obtenir un nouveau faciès.

Thispersondoesnotexist.com utilise un type d'algorithme de machine learning appelé Réseaux antagonistes génératifs (en anglais Generative Adversarial Networks ou GAN). Ces programmes analysent des quantités considérables de données — des visages, par exemples — pour « apprendre » à produire de nouveaux exemples. Le code utilisé par Thispersondoesnotexist.com provient du GitHub de chercheurs affiliés à Nvidia.

« La plupart des gens ne comprennent pas à quel point les IA seront douées pour la synthèse d'image dans le futur » explique Philip Wang, développeur logiciel et créateur du site, dans un mail à Motherboard.


Les GAN ont été créés en 2014 par l'informaticien Ian Goodfellow et ses collègues. Depuis, ils n'ont cessé de se perfectionner et peuvent désormais produire des images réalistes en très haute résolution.

Ces programmes ont été utilisés pour générer des vidéos de danse ou transformer des scènes estivales en paradis glacés. Ils ont également donné naissance aux « deepfakes », des vidéos porno modifiées.

Le site de Wang tourne sur un serveur de location doté d'un bon processeur et du programme de Nvidia. « Je l'ai conçu pour qu'il imagine un visage aléatoire toutes les deux secondes et qu'il montre son travail au monde de façon progressive » rapporte le développeur. « Rien de fou. »

Les GAN sont clairement des outils versatiles. Wang affirme qu'il souhaite se contenter des visages pour le moment. « Les visages sont ce qui parlent le plus à nos capacités cognitives, c'est pour ça que j'ai décidé de lancer ce modèle pré-entraîné » a-t-il déclaré sur Facebook.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.