Publicité
Tech by VICE

Une nouvelle étude se penche sur ce que ça veut dire, être « plate »

Peu de mots, habillés sobrement, d’éducation moyenne. Bref, des gens sans vraie personnalité qui les rendrait intéressants.

par Billy Eff
20 Mars 2019, 8:30am

Image via capture d'écran de Youtube

Malgré le fait que nous vivons à une époque où la différence est encouragée et célébrée, il semble qu'être tous constamment connectés à Internet nous ait rendu plus homogènes que jamais, en matière de références et d’intérêts. Pourtant, un « type » de personne s’attire les rires de tous les autres : les gens plats. Des gens simples : de peu de mots, habillés sobrement, d’éducation moyenne et de remarquabilité faible. Bref, des gens sans vraie personnalité qui les rendrait intéressants.

On ne sait pas vraiment ce que ça veut dire, d’avoir une personnalité forte ou pas. Mais comme nous l’apprend The Atlantic, grâce à de nouvelles recherches menées par un groupe de l’Université baptiste de Ouachita, en Arkansas, on commence à en avoir une idée plus claire.

L’étude nous apprend entre autres que les facteurs que l’on utilise pour juger de la personnalité d’une personne sont souvent assez superficiels. Donc, par exemple, il est tout à fait possible d’avoir une magnifique et riche personnalité, mais si on est plutôt silencieux et réservé dans certaines situations, on peut être perçu comme étant sans personnalité, ou, autrement dit, plate.

Les chercheurs ont questionné plus de 100 participants de milieux différents, et leur ont demandé de décrire quelqu’un qui a « beaucoup de personnalité » et quelqu’un « sans personnalité », en choisissant par la suite un personnage de la culture populaire qui correspond à leur description. Spider-Man et Cosmo Kramer (de l’émission Seinfeld) ont été les deux personnages les plus nommés pour leur forte personnalité, alors que Sheldon de Big Bang Theory et Angela de The Office (version américaine) l’ont été pour leur manque de personnalité.

Pour en arriver à ces conclusions, les participants ont dû se baser sur la théorie des Big Five, développée dans les années 80 par des psychologues pour évaluer la personnalité des gens. Ce test de personnalité est fondé sur le niveau d’extraversion, d’agréabilité, de conscience, de stabilité émotionnelle et d’ouverture à l’expérience des gens.

Selon les participants, Sheldon et Angela ont moins de personnalité, car ils sont moins ouverts à de nouvelles expériences et plus introvertis. Naturellement, les personnages perçus comme ayant plus de personnalités sont plus attirants, ce qui ne veut pas dire pour autant que c’est le genre de personne que les gens aimeraient avoir dans leur vie.

Parmi les réponses, les chercheurs ont trouvé que les gens voyaient les personnages avec beaucoup de personnalité comme étant ceux qui parlent fort et beaucoup, sont actifs et énergétiques, expressifs et confiants.

Fait intéressant : certains personnages ont été nommés dans les deux camps. Notamment, Bart Simpson, Superman et Bilbo Baggins sont perçus par des personnes comme ayant beaucoup de personnalité, et par d’autres pas de personnalité. Tout ça pour dire qu’au final, peut-être que la manière dont les gens vous voient dépend surtout de la manière dont ils se voient eux-mêmes.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
angela
Psychologie
étude
boring
big bang theory
Sheldon
personnalité
plate