vie privée

Google suit vos déplacements, même si vous lui demandez d’arrêter

Il semble que Google n’ait pas tout à fait compris la notion de consentement explicite.
22.8.18

Comme la plupart des grandes compagnies de technologie, Google collecte vos données. Cela n’a rien d’étonnant, et sûrement que vous vous en doutiez. Par contre, une enquête de l’Associated Press (AP) révélait la semaine dernière un fait alarmant : la désactivation de la fonction de localisation sur votre téléphone n’empêche pas pour autant Google de suivre vos déplacements.

La plupart des applications de Google sur les téléphones intelligents recueillent vos données de localisation, et indiquer dans vos paramètres que vous ne souhaitez pas qu’elles le fassent n’y change rien. Bien que la compagnie assurait auparavant que la désactivation de la fonction d’historique de localisation l’empêchait de noter vos déplacements, il se trouve que c'était faux. Même si cette fonction est désactivée, quelques-unes des autres applications de Google continueront à stocker votre localisation horodatée, rapporte l’AP.

Publicité

Le seul moyen de s’assurer que Google ne puisse pas constamment savoir où vous vous trouvez, c’est de désactiver la fonction « Web and App Activity », qui permet aux applications de votre téléphone intelligent de collecter plusieurs de vos données personnelles.

Une autre étude, celle-ci menée par Douglas C. Schmidt de l’Université Vanderbilt, confirme la véracité des découvertes de l’AP, et va encore plus loin. D’après les analyses de M. Schmidt, un téléphone Androïde inactif avec l’application Chrome toujours ouverte envoie des données aux serveurs de Google 340 fois toutes les 24 heures. Ce nombre serait donc beaucoup plus élevé si le téléphone était utilisé.

Bien que ces données soient utilisées afin de vendre, de manière anonyme, des espaces publicitaires à des annonceurs, puisque le système d’exploitation Android appartient à Google, chaque téléphone est associé à un compte Google, ce qui fait que la compagnie pourrait possiblement associer les données anonymes à leurs utilisateurs.

« Google est la plus grande compagnie de publicité numérique au monde. Elle offre aussi le navigateur web le plus utilisé, la première plateforme mobile et le plus grand moteur de recherche de toute la planète. Ses services comptent tous plus d’un milliard d’utilisateurs chaque mois, explique le chercheur. Google exploite l'immense popularité de ses produits pour amasser des renseignements détaillés sur les habitudes quotidiennes des utilisateurs, qu’elle utilise pour ensuite les cibler avec de la publicité payée. Les revenus de la compagnie augmentent donc de manière significative à mesure que ses technologies de ciblage se peaufinent. »

Un Californien tente présentement de poursuivre la compagnie pour infraction à la vie privée, et a même demandé à la cour d’accorder à la poursuite le statut de recours collectif. Cela voudrait possiblement dire qu’une bonne partie des gens sur la Terre pourrait poursuivre la compagnie. Dans le pire des cas, Google pourrait même se voir retirer son permis de commerce.

Google aurait modifié la formulation sur sa page d’aide depuis la publication de l’article de l’AP, afin de permettre aux utilisateurs de savoir que ses services continueraient de suivre leurs déplacements.

Envoyé de mon Google Pixel 2. Billy Eff est sur internet ici et .