qamis Arabie saoudite
Jet ski à Djeddah. Toutes les photos sont de Amira Nazer
Culture

Un hommage photo au qamis, la robe saoudienne qui résiste à la mondialisation

Alors que la péninsule arabique a changé, la tunique blanche portée par les hommes saoudiens perpétue la tradition bédouine.
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
26.11.21

Cet article à été préalablement publié sur VICE Arabia.

Si l'on regarde une carte du monde, on constate que seuls quelques pays n'ont jamais été colonisés par une puissance européenne. Parmi eux, l'Arabie saoudite. Alors que le reste du Moyen-Orient a été divisé entre les empires britannique et français, l'Arabie saoudite actuelle est restée plus ou moins indemne. Les parties du royaume qui appartenaient à l'Empire ottoman sont passées sous la sphère d'influence du Royaume-Uni pendant un certain temps, mais comme le pays était essentiellement désertique et que le pétrole n'existait pas encore, les Britanniques ne se sont pas vraiment intéressés à ce territoire.

Publicité

Beaucoup de choses ont changé depuis, tant à l'intérieur du royaume que dans toute la péninsule arabique. Mais certains aspects de la société saoudienne ont su résister aux forces de l'influence européenne et de la mondialisation, restant inébranlables pendant des centaines d'années. L'un des aspects les plus visibles de cette opposition est incarné par la mode saoudienne.

Thobe Badar Selection 1 of 10.jpeg

Des écoliers dans la ville de Djeddah, située sur les bords de la mer Rouge, dans l’Ouest de l’Arabie saoudite. Septembre 2020

Quand on pense aux vêtements saoudiens, on pense surtout aux abayas, ces longues robes noires portées en public par les femmes, qui couvrent à peu près tout à l’exception des yeux ou du visage. Mais les hommes aussi ont leur uniforme : le qamis, une robe blanche à manches longues, généralement portée avec un pantalon en dessous. Le qamis s’accompagne du traditionnel shemagh, un type de keffieh à damier rouge et blanc maintenu en place par un agal, une corde noire serrée.

Le qamis et le shemagh sont tous deux issus de la tradition bédouine. Les Bédouins sont des populations nomades vivant dans le désert qui se sont dispersés dans tout le Moyen-Orient et dans certaines régions d'Afrique du Nord pendant des milliers d'années. Leurs vêtements sont simples, pratiques et modestes, conformément à la loi islamique. Les matériaux respirants les aident à rester au frais, tandis que le foulard les protège du soleil.

Aujourd'hui, les hommes saoudiens portent un qamis de coton blanc en été et une tunique de laine plus sombre, généralement de couleur marron ou noire, en hiver. La robe a résisté à l'épreuve du temps, aux pressions du colonialisme occidental au Moyen-Orient et, plus récemment, à la mondialisation. Les hommes portent le qamis lors des mariages, des funérailles, des événements officiels et non officiels, des occasions religieuses, des prières à la mosquée, au bureau, à l'école, et parfois même pour jouer au foot.

Publicité
Thobe Badar Selection 7 of 10.jpeg

Bien que cela soit mal vu, de nombreux jeunes saoudiens s'intéressent également à la mode occidentale.

« Le fait que mon pays se conforme volontairement à une façon uniforme de s'habiller m’a toujours fascinée, alors j'ai décidé de documenter ce phénomène », raconte la photographe Amira Nazer. Avec sa collègue Latifa Bint Saad, elles ont cherché à capturer la robe saoudienne telle qu'elle existe aujourd'hui, « dans toutes ses variations, selon les générations et les milieux », comme l'explique Amira Nazer. Ces images sont le premier volet d'une série de dix ans qui raconte comment le qamis va évoluer et s'adapter aux transformations en cours dans le royaume aujourd'hui.

Plus de photos ci-dessous :

Thobe Badar Selection 4 of 10.jpeg

Des joueurs de foot. Djeddah, novembre 2020. L'un d'entre eux semble avoir enlevé sa robe longue pour jouer.

Thobe Badar Selection 6 of 10.jpeg

Des hommes tenant des épées traditionnelles saoudiennes, l'un des symboles du pays.

Thobe Badar Selection 5 of 10.jpeg

La danse de l'épée, ou ardah, est un spectacle traditionnel mêlant poésie, percussions et danse. Elle puise ses racines dans l’histoire militaire, mais aujourd'hui, elle est généralement exécutée lors des mariages et autres occasions spéciales.

Thobe Badar Selection 2 of 10.jpg

Il n'est pas rare que les hommes portent également le qamis en pratiquant du sport. Djeddah, août 2020.

Thobe Badar Selection 9 of 10.jpeg

Shabab Mall, Djeddah, décembre 2020.

Thobe Badar Selection 10 of 10.jpeg

Djeddah, décembre 2020.

Thobe Badar Selection 8 of 10.jpeg

Dans la tradition bédouine, les hommes maquillent leurs yeux avec du khôl noir.

Amira Nazer est sur Instagram.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.