FYI.

This story is over 5 years old.

Sexe

Les coulisses de la débauche

Chaque élément de Spring Breakers a été pensé en vue de créer une atmosphère particulière, dans laquelle les gens puissent se sentir à la fois libres et en sécurité – et toujours à deux doigts de sombrer dans la folie.
18 avril 2013, 8:30am

Sans doute l’une de mes photos préférées de Rachel Korine. C’est une grande fan de Gucci Mane et, bien que Gucci demeure très secret sur ses passions, je crois que c’est réciproque. En même temps, qui n’est pas fan de Rachel ?

Je connais Harmony Korine depuis des années ; avec lui, j’ai vécu pas mal de trucs dans ma vie, des bons comme des mauvais. J’ai le sentiment que chaque élément de Spring Breakers a été pensé en vue de créer une atmosphère particulière, dans laquelle les gens puissent se sentir à la fois libres et en sécurité – et toujours à deux doigts de sombrer dans la folie. La nature même du casting – James Franco, Gucci Mane, Selena Gomez, Vanessa Hudgens, Ashley Benson ainsi que la femme du réalisateur, Rachel – laissait déjà présager un film très spécial. Sans compter le fait d’avoir casté les ATL Twins, qui sont pour moi la signification absolue du film. Ceux-ci étaient tout à fait explicites sur leurs envies : boire, taper des drogues dures et multiplier les doubles pénétrations. Je suis aujourd’hui très heureuse à l’idée de partager avec la terre entière ces quelques photos des « coulisses » du tournage ; je les ai légendées, en vue de donner un contexte aux horreurs qui se sont déroulées chaque jour sur le plateau.

On s’est emparés de toute l’aile gauche d’un motel en forme de fer à cheval, qu’on a retournée sans vergogne ; un carnage. L’aile que nous avons louée était laissée à l’abandon depuis plusieurs années, tandis que l’autre était toujours en fonction. Enfin, comme c’est la Floride, il n’y a pas de grande différence. À un moment, un DJ local a joué une compilation des tubes de l’été et les filles sont devenues folles.

En boîte, les ATL Twins baignaient dans leur élément ; ils n’aiment rien tant que prendre des photos d’eux en compagnie de filles à poil. Ils ont poussé James Franco à s’y mettre à son tour.

De toute ma vie, je n’avais jamais vu des gamins hurler autant en n’ayant bu que de l’eau et de la limonade. Ce jour-là, l’énergie sur le plateau était à son comble. Je me souviens d’Harmony gueulant aux gamins : « Bon, aujourd’hui, vous devez vous rappeler que c’est VOTRE journée ! Vous pouvez faire autant de conneries qu’il vous plaira. Vous avez quitté cette putain d’école pour devenir des bêtes sauvages ! SCHOOL SUCKS ! SCHOOL SUCKS ! »

Ça, c’est sur les coups de 4 heures du matin. Cette nuit a été très, très longue, et tuer le temps entre les prises avec Vanessa et Ashley a engendré un bon nombre de blagues potaches. Je me souviens de pas de danse, de chants et de pas mal d’autres fellations avec des glaces à l’eau. Une nuit normale, quoi.

Quand on a pris ces photos, je ne comprenais pas bien ce qui se passait. Ça a sans doute été l’un des moments les plus baisés du séjour. Sérieux quoi, c’est Vanessa Hudgens, la meuf de High School Musical_ ! Bien entendu, les ATL Twins se sont avérés de précieux guides et nous ont appris plein de trucs pour taper de la dope sur des corps de femmes nues. La fille avec les « drogues » sur l’abdomen (pour ceux que ça intéresse, il s’agit de vitamine B12 écrasée) est une actrice dont le corps est aussi dur que du bois._

Pour cette scène, Selena s’est mélangée à de vrais springbreakers locaux. Ça avait l’air assez effrayant pour elle de marcher dans cette pièce remplie de gamins défoncés à la taurine. Lors de sa première intervention de la soirée, Rachel est montée sur une table pour crier : « Si l’un des mecs de votre bande de trous du cul frotte sa queue sur ma meuf, je le TUE !!! » Elle peut être très persuasive. Du moins, je ne crois pas avoir été témoin d’un quelconque frottement de pénis contre Selena.

Voilà les filles, masquées. Elles enfilaient ça à chaque fois que les choses tournaient au vinaigre. Mais bon, pour une grande majorité de gens, se faire dépouiller par des nanas en maillot de bain serait une bénédiction..

Dans le même numéro :

Le Spring Break en chiffres - Enfin une preuve scientifique que les étudiants américains sont de gros trous du cul

Bienvenue dans la Twin Zone - Des histoires de vacances pourries aux quatre coins du globe

Spring Breakers - Votre esprit est sur le point de se faire double-pénétrer