SYLVAIN BILLIARD EST MONSIEUR CHAMPIGNON, ET IL VA TOUT VOUS EXPLIQUER

|
22 septembre 2010, 1:55pm

VICE s'est rendu à Roubaix pour l'ouverture d'une champignonnière éphémère dans un centre d'art, La Condition Publique. Entre des bacs remplis de champignons de Paris et des ballots à pleurotes se trouvait le chercheur Sylvain Billiard, spécialiste de la sexualité des champignons. Comment naissent les bébés champis ? C'était beaucoup plus passionnant qu'on ne le croyait, surtout quand on a appris que les champignons pouvaient avoir jusqu'à 10 000 sexes différents - ce qui est complètement gay, on vous l'accorde. Nous l'avons donc écouté avec beaucoup de recueillement.

Vice : C'est quoi cette histoire de 10 000 sexes ?

Sylvain Billiard : Prenons l'espèce humaine : il y a deux sexes. Pour me reproduire, je suis obligé de le faire avec une femme. Imaginons qu'il y ait un troisième sexe qui arriverait sur terre, un extraterrestre capable de se reproduire à la fois avec un homme et une femme. Cet individu serait avantagé parce qu'il pourrait se reproduire avec les deux sexes à la fois. Mais imaginons qu'il y ait un 4e sexe, puis un 5e, capables de se reproduire avec les trois ou les quatre premiers. Pourquoi y a-t-il jusqu'à 10 000 sexes chez les champignons ? Parce que s'il y a 100 sexes, le 101e sera à même de se reproduire avec les 100 premiers. Donc à l'intérieur d'une espèce, il y a des milliers de sexes, et certaines espèces qui ont zéro sexe : c'est-à-dire que tout le monde peut se reproduire avec tout le monde, et qu'un même individu peut se reproduire avec lui-même.

OK, donc les champignons ne se reproduisent ni comme les animaux, ni comme les végétaux ?

Tout à fait. Si l'on devait définir le règne mycologique, il faudrait le placer ailleurs que dans les classifications animaux/végétaux. Mais si on voulait vraiment les mettre dans une catégorie, on pourrait dire que les champignons sont plus proches des animaux que des végétaux. Les êtres humains sont plus proches génétiquement et physiologiquement des champignons que des végétaux, par exemple. Nous avons des propriétés dans nos cellules qui sont identiques à celles des champignons. Ce n'est pas parce qu'on ne bouge pas qu'on est un végétal.

Des milliers de champignons de Paris et une quinzaine de sexes différents.

Oui, enfin, moi je connais des humains qui ne bougent pas beaucoup. Il y a combien d'espèces connues de champignons ?

Les estimations sont difficiles à établir, mais c'est sans doute plusieurs millions.

Et c'est comment, la sexualité des champignons ?

Ce qu'on appelle le champignon est en fait le carpophore, la partie visible qui est un organe portant les spores, l'équivalent à peu près des graines. Le reste de l'organisme, appelé le mycélium, est souterrain et donc invisible. Or, le système souterrain est beaucoup plus important. Le carpophore est le produit de la reproduction sexuée (ce qu'on pourrait appeler aussi le « fruit ») ; mais la nutrition, le développement, la croissance et sa dispersion se passent sous terre. Comme les champignons fonctionnent à peu près comme les animaux, ils ont eux aussi un système génétique basé sur la combinaison des gènes, avec des structures de reproduction. La seule chose qu'ils ne sont pas capables de faire, c'est d'avoir de la culture. Ils n'ont donc pas de système nerveux ni de psychologie.

D'accord mais comment ça se passe, concrètement?

Disons qu'ils se reproduisent autrement. Ils ont des spores, des sporidies, des acospores, des tas de choses différentes qui permettent la reproduction mais qui ne sont pas une matrice, un foetus, un oeuf ou une graine.

Une des nombreuses installations psychotropes de La condition publique.

Est-ce qu'il y a des tabous sexuels chez les champignons ?

D'une certaine manière, oui. Sur le tabou de l'inceste, par exemple, le champignon ne sera pas porté à se reproduire avec un parent proche. Il aura des réticences moléculaires et saura si le champignon à sa portée est un proche parent ou non.

C'est quoi le sexe ?

D'un point de vue de l'évolution, le sexe est un jeu de cartes séparé en deux. D'un côté, c'est le patrimoine génétique masculin, de l'autre, féminin. Vous mélangez les deux, et ça fait un autre individu. La combinaison se fait à peu près au hasard. La reproduction, c'est quand le jeu de cartes redevient deux individus différents. On part d'un père et d'une mère, et ça donne des enfants ; le sexe, lui, mélange les éléments génétiques.

Et euh, pourquoi les êtres vivants ont tendance à faire du sexe ?

Il y a plusieurs réponses intuitives. On fait du sexe pour se reproduire, sauf qu'il y a beaucoup d'espèces, notamment les champignons, qui n'en ont pas besoin. Je pense aux mycoses, par exemple, qui font de la reproduction asexuée : elles se doublent sans mélanger leurs chromosomes, comme un clonage naturel. Une autre réponse pourrait être que le sexe procure du plaisir. Or, il faut un système nerveux pour ressentir du plaisir, et une conscience qui nous fait apprécier ce plaisir, ce qui est encore autre chose. Les champignons n'ont pas de système nerveux, donc pas de plaisir ; alors pourquoi ? Autre hypothèse : ça crée du brassage génétique. Vous avez eu un papa et une maman qui avaient des gènes de qualité suffisante pour se reproduire jusqu'à aujourd'hui. Mais reprenons l'exemple du jeu de cartes. Imaginons que votre père ait un carré de rois, et votre mère un carré de dames. On mélange les cartes : on perd les carrés, donc on perd des combinaisons génétiques favorables. C'est un vrai problème. Il y a du sexe partout, alors que ce n'est pas toujours nécessaire... Donc pourquoi y a-t-il du sexe ? On n'a pas tant de réponses que cela. C'est un domaine de recherches encore extrêmement actif.

Ce champignon qui ressemble à un sexe masculin s'appelle très justement Phallus impudicus.

Est-ce qu'il y a toujours eu du sexe ?

On a étudié dernièrement une espèce de champignon qui s'appelle micro botrium, un parasite des systèmes de reproduction des fleurs. Chez ce champignon, il existe deux sexes. On a essayé d'estimer quel était l'âge de ces deux sexes : 600 000 millions d'années, ce qui est extrêmement vieux, bien avant les animaux. Ces sexes-là étaient là bien avant cette espèce. Il y avait donc du sexe avant nous.

C'est-à-dire ?

Il y a des mâles et des femelles chez tous les êtres vivants, chez les vers de terre comme chez les mollusques. Donc, il y a deux possibilités : soit le sexe est apparu avant la diversification des animaux, ce qui expliquerait que tous les animaux se divisent en mâles et en femelles ; soit il y a eu d'abord diversification des animaux, et apparition des sexes ensuite, ce qui sous-entendrait que le sexe est apparu en même temps chez tous les animaux, ce qui est improbable. Donc la première hypothèse est plus crédible. Mais il faut se dire que le sexe est probablement une des choses les plus partagées dans le monde vivant ; même les bactéries font du sexe.

INTERVIEW ET PHOTOS : MARIE-EVE LACASSE

La Condition publique, 14 place Faidherbe, Roubaix. Vidéos, installations, dégustations. Expo courant jusqu'en décembre, et « Nuit Hallucinée » le vendredi 1er octobre de 20h à 1h.

Plus de VICE
Chaînes de VICE