FYI.

This story is over 5 years old.

La question du jour

On a demandé à des touristes étrangers s’ils avaient remarqué le pic de pollution à Paris

Pour eux, le Paris pollué est mieux que le Paris normal : la pollution ne se ressent pas et les transports publics sont gratuits.
25.3.15
L'affiche de The Fog de John Carpenter, 1980

Jeudi dernier, sans savoir que le mauvais air stagnait comme une tempête immobile au-dessus de Paris, je suis allé courir autour de la petite Ceinture. Il est vrai que les particules fines formaient un ensemble scrupuleusement brutal pour les poumons. Il est vrai aussi que le lendemain, un soleil noir devait flotter dans le ciel parisien et que le « smog » m'a empêché de bien distinguer cette éclipse qui ne se reproduira en France pas avant l'année 2081. Enfin, plusieurs médias ont clamé çà et là que la ville était momentanément « plus polluée que Shanghai et Londres ». En gros, il est vrai qu'en quelques jours la pollution avait ruiné mes plans.

Publicité

Le truc, c'est que comme la plupart des Parisiens, je m'en suis plutôt foutu. En fait, si personne ne me l'avait dit et si la RATP n'avait pas rendu le métro gratuit, je ne pense pas que je me serais aperçu que l'on avait atteint « l'indice de pollution 127 ». Le brouillard ressemblait à la grisaille habituelle parisienne. Les pots d'échappement puaient autant. J'ai à peine ressenti un vague malaise en courant – comme la sensation d'être bloqué dans un hammam d'eau froide. Je n'avais pas l'impression d'évoluer à Pékin, Téhéran ou New Delhi, où chaque être humain semble avancer à l'intérieur même du mal.

Pour savoir si le truc se sentait ou se voyait vraiment, j'avais besoin de l'entendre dire par des gens qui ne vivent pas ici d'habitude. C'est pourquoi j'ai rencontré plusieurs touristes chopés autour de la Tour Eiffel, et je leur ai demandé s'ils avaient remarqué le smog.

Emily, 20 ans, Américaine et étudiante en musique. Vit à Chicago.

VICE : Salut Emily, as-tu noté une différence de pollution entre Chicago et Paris ?
Emily : Non, pas vraiment. Je ne pensais pas que l'air était pollué ici jusqu'à ce que j'apprenne que le métro était gratuit. Comme quoi ça a du bon aussi.

Tu n'as pas remarqué le smog ?
Non, pas vraiment. C'est une ville touristique, et il y a la Tour Eiffel et pleins d'autres sites à voir. En fait, il y a trop de trucs à faire pour se rendre compte du smog.

Et qu'en est-il du pic de pollution ?
C'était quand ? Pas de problème particulier. Tant que je peux respirer fort et que mes poumons ne me font pas mal, ça me va. Je ne reste pas si longtemps ici alors ce n'est pas trop grave.

Publicité

OK. Bonnes vacances !

Eric, 20 ans, étudiant américain en relations publiques. Vit dans l'Ohio.

Hé Eric, as-tu l'impression que tes poumons sont sur le point de se liquéfier ?
Eric : Non pas vraiment. J'ai l'impression que l'air est plus frais ici que de là où je viens aux États-Unis.

Tu penses que l'étude qui affirme que Paris est la ville la plus polluée du monde raconte n'importe quoi ?
Je ne sais pas si c'est n'importe quoi mais en tout cas ça ne se ressent pas. [ Il respire] L'air a l'air clean.

La pollution n'a pas du tout affecté ton voyage ?
Non pas du tout. À aucun moment je n'ai pensé que cela pouvait être grave.

OK. Merci vieux.

Aidan, 19 ans, étudiant américain. Vit à San Francisco.

Hé Aidan, tu as ressenti le pic de pollution à Paris la semaine dernière ?
Aidan : Le ciel était bouché. Mais je viens de San Francisco – du coup je connais bien les nuages bas.

La brume d'ici est due à la pollution. Certains médias ont dit que Paris était en ce moment la ville la plus polluée du monde.
Bizarre, j'ai toujours cru que c'était Pékin. J'ai compris que Paris était polluée quand j'ai vu que les transports publics étaient gratuits. Ça doit donc être important, je me suis dit.

Tu serais quand même venu à Paris en sachant le taux de particules fines dans l'air ?
Bien sûr. Cette ville est trop iconique pour ne pas y passer lorsqu'on est en Europe. Ça fait quatre jours que je suis ici.

Qu'est-ce que tu penses de ce pic de pollution ?
Ce n'est pas pire qu'aux États-Unis. C'est comme ça qu'il faut se rassurer.

Allison, 19 ans, étudiante.

Salut Allison, tu t'es rendu compte du pic de pollution et du smog à Paris ?
Allison : J'ai pu voir pas mal de smog au-dessus de la ville dans le ciel depuis l'avion. Mais une fois atterri, les conditions étaient normales.

Pas de problème particulier en respirant l'air parisien ?
Non pas du tout, je pourrais même faire un footing autour du Champs de Mars.

Publicité

Tu étais où avant Paris ?
En Italie.

C'est quoi la différence en termes de météo/pollution entre les deux villes ?
C'est la même chose, sauf qu'il fait plus froid ici.

Erica, 26 ans, bosse dans l'industrie télévisuelle. Vit à Los Angeles.

Depuis combien de temps es-tu à Paris ?
Erica : Je suis ici depuis un jour. J'arrive de Londres, là.

Que penses-tu du smog ?
Ce n'est pas pire qu'à Los Angeles ou que dans l'Iowa – l'endroit où j'ai grandi. Pareil pour Londres, la qualité de l'air n'était pas au rendez-vous non plus.

Je te demande ça parce qu'une étude raconte que Paris était la ville la plus polluée la semaine dernière.
C'est vrai ? ! Je n'aurais pas dit ça même si c'est vrai que quand je respire je me rends compte que l'air n'est pas très propre. J'imagine qu'il faut le voir d'un avion pour voir les couches de smog et juger la situation.

Sofia, 23 ans, étudiante en arts.

Ça fait combien de temps que tu es à Paris ?
Sofia : Ça fait une semaine et je reste encore 3 jours.

Tu t'es rendu compte du pic de pollution et du smog qu'il y a ici ?
Pas plus que ça. La ville est plus grise que d'habitude, peut-être. Le smog en revanche je m'en suis rendu compte : je n'ai même pas pu voir l'éclipse. On a aussi l'impression que les nuages sont bas aujourd'hui.

Tu as vu un changement entre tes premiers jours ici et la fin de semaine dernière ?
Oui quand même, mais de là à dire que c'est la ville la plus polluée de la planète, ça m'a l'air exagéré.

Tu as flippé quand t'as entendu dire que Paris était la ville la plus polluée du monde ?
Pas du tout, je suis même sortie de chez moi, sans crainte . Je suis allée dans le Marais et à Belleville.En fait, je pense que c'est un peu n'importe quoi toutes ces études. Si elles étaient toutes vraies, la race humaine serait déjà éteinte.

Andrew, 22 ans, étudiant en business.

Que penses-tu de la qualité de l'air à Paris ?
Andrew : Ça fait trois jours que je suis ici et la pollution n'a jamais été un thème de discussion, ni un problème. C'est mieux que Los Angeles. Là-bas, le smog forme parfois un voile très épais.

Tu n'avais pas remarqué le smog ici ?
Le ciel est bas, mais c'est tout. En tant que touriste, je m'intéresse plus à la beauté de la ville qu'à la pollution. Les aspects négatifs c'est pour les locaux.

Pas faux. Alors dire que l'air à Paris est le plus pollué de la planète, c'est aller un peu loin pour toi ?
Oui, c'est pessimiste et faux je crois.

OK, bonnes vacances.

Felix a un vrai site à lui et à son nom.