La Chine a un nouveau plan pour dominer le monde, et il implique de l'eugénisme et des bébés génies

À l’Institut de génomique de Beijing, des scientifiques ont collecté l'ADN sur 2 000 des personnes les plus intelligentes du monde et ont séquencé leur génome dans le but d’identifier les allèles qui déterminent l’intelligence.

|
20 Mars 2013, 5:00pm

C’est pas vraiment le genre d’infos dont la Chine se vante, nan ? Pendant que la civilisation occidentale s’étouffe de sa propre gloutonnerie comme Marlon Brando vers la fin de sa vie, la Chine continue de racheter la dette américaine et de bloquer les ressources naturelles mondiales. Sauf que maintenant, non content de juste se foutre de la gueule de l’Occident, de nous faire des gros bras d’honneur et de passer devant nous sur le plan géopolitique, ils viennent de commencer à développer un projet d’ingénierie génétique approuvé par l’État.

À l’Institut de génomique de Beijing (BGI), à Shenzhen, des scientifiques ont collecté des échantillons d’ADN sur 2 000 des personnes les plus intelligentes du monde et ont séquencé leur génome dans le but d’identifier les allèles qui déterminent l’intelligence. Apparemment, ils ne seraient pas loin de les découvrir et quand ils l’auront fait, le dépistage d’embryon permettra aux parents de choisir les zygotes les plus brillants et potentiellement d’augmenter l’intelligence de chaque génération, de 5 à 15 points de QI. Au bout de quelques générations, concurrencer les Chinois sur le plan intellectuel reviendra à défier Lena Dunham à un concours de fous-toi-à-poil-à-la-télé.

Geoffrey Miller, un psychologue évolutionnaire et professeur à l’université de New-York, est l’un des 2 000 surdoués qui a refilé son ADN. On a discuté de ce que ce programme flippant pouvait signifier pour le futur des enfants chinois.

VICE : Salut Geoffrey. C’est quoi le rapport entre la Chine et l’eugénisme ?
Geoffrey Miller :
Dès que Deng Xiaoping a pris le pouvoir à la fin des années 1970, il a poussé le gouvernement chinois à  gérer l’économie, la qualité et la quantité de la population. Dans les années 1990, ils ont commencé à généraliser le dépistage prénatal d’anomalies congénitales avec des ultrasons, et, plus récemment, ils ont dépensé beaucoup d’argent en recherche génétique humaine pour comprendre quels gènes rendent plus intelligent.

Qu’est-ce que tu sais du BGI de Shenzhen ?
C’est le plus grand centre de recherche en génétique de Chine et même du monde, je pense. Ils ne font pas seulement de la génétique humaine, BGI fait aussi beaucoup de recherches génétiques sur les plantes, les animaux et tout ce qui est économiquement pertinent ou scientifiquement intéressant.

Est-ce que tu es en contact avec eux ?
J’ai seulement reçu un email il y a quelques jours m’informant qu’ils avaient presque terminé de séquencer mon ADN pour le Projet de génétique cognitive, celui pour lequel j’ai donné mon échantillon, et que les résultats seraient bientôt disponibles.

Quel était leur processus de sélection ?
Ils semblent davantage intéressés par les personnes d’origine chinoise et européenne. Le recrutement est souvent fait par le biais de conférences scientifiques ou par le bouche à oreille. Il faut prouver qu'on est aussi intelligent qu'on le prétend. Tu dois envoyer ton CV complet, les articles que tu as rédigés, tes notes aux tests normalisés, l’université que tu as fréquentée … ce genre de choses.

Comment procèdent-ils aux recherches ?
Si vous avez un œuf fécondé qui a déjà entamé sa division cellulaire et que vous savez où chercher l’information qui vous intéresse, vous pouvez analyser l’une de ses cellules pour mesurer si l’information qui vous intéresse – ici l’intelligence – s’est implantée.

OK, mais qu’est-ce que ça veut dire en français ?
Chaque couple pourrait potentiellement avoir quelques œufs fécondés en labo avec le sperme du père et les œufs de la mère. Ensuite, ils pourraient faire analyser plusieurs embryons pour savoir lequel sera le plus intelligent. L’enfant appartiendrait au couple comme s’ils l’avaient eu naturellement, mais il serait le plus intelligent que les parents puissent avoir, même s’ils avaient 100 enfants. Ce n’est pas de l’ingénierie ou de la modification génétique, ce sont des gènes que le couple possédait déjà.

Et après quelques générations, ils seraient capables de multiplier de façon exponentielle l’intelligence de la population.
Exact. Même si ça ne stimule le QI de l’enfant que de 5 points en moyenne, cela fait une énorme différence en terme de productivité économique, de compétitivité du pays, du nombre de brevets qu’ils obtiennent, comment leurs entreprises sont gérées et à quel point leur économie est novatrice.

Pourraient-ils utiliser ça à des fins plus inquiétantes pour l’avenir de l’humanité ?
Ce genre de recherches peut ouvrir la porte au « génie génétique ». Mais cela prendrait beaucoup plus de temps à mettre en pratique.

Quand penses-tu que l’analyse d’embryon deviendra un procédé commun ?
L’utilisation effective de la technologie pour dépister des embryons peut prendre 5 à 10 ans. Ou moins. Ça dépend de leur motivation.

Est-ce que ce genre de procédé peut être utilisé pour d’autres caractéristiques, comme l’apparence physique par exemple ?
Complètement. C'est déjà d'ailleurs sûrement le cas. En fait, n’importe quelle autre caractéristique est plus facile à déterminer que l’intelligence. On sait que l’intelligence dépend d’un tas de gènes alors que les caractères physiques – comme la couleur des cheveux ou des yeux – ne dépend que de quelques gènes. Les caractéristiques comme la corpulence seraient plus simples à déterminer, alors que l’attirance physique serait plus compliquée. Les traits de personnalité sont, eux, moins compliqués à déterminer que l’intelligence – à quel point quelqu’un est un bourreau de travail, son impulsivité, s’il est politiquement libéral ou conservateur... Ça serait moins compliqués. Ses croyances religieuses aussi – c’est définitivement influencé par les gènes, à un certain point.

Merde. Est-ce que la recherche génétique occidentale est à la bourre par rapport aux Chinois ?
Nous sommes assez loin derrière. Nous avons les mêmes capacités techniques, les mêmes capacités statistiques pour analyser les données, mais ils collectent leurs données à bien plus grande échelle et semblent être capables de transformer leurs découvertes en politiques gouvernementales afin de faire des tests sur des consommateurs beaucoup plus facilement que nous. Techniquement et scientifiquement, nous pourrions faire la même chose mais nous ne le faisons pas.

Pourquoi pas ?
Nous avons des préjugés idéologiques qui nous font dire « Ça pourrait être inquiétant, il ne faut pas manipuler la nature, nous ne devrions pas nous mêler de ce que Dieu décide ». J’ai assisté à un débat à New York il y a quelques semaines pour savoir si oui ou non nous devrions interdire le génie génétique chez les bébés, et le public était très divisé. En Chine, 95 % du public disait : « Il est évident que vous devriez faire des bébés génétiquement en meilleure santé, plus heureux et plus sains ! » Il y a une grande différence culturelle.

Qu’est-ce que la Chine fait d’autre que nous ne faisons pas ?
Eh bien, ils investissent d’énormes sommes d'argent dans l'éducation, ils créent de nouveaux systèmes universitaires qui mettent l'accent sur des approches plus créatives de l'apprentissage et ils envoient des centaines de milliers d'étudiants aux États-Unis et en Europe pour voir comment notre système éducatif fonctionne afin d’additionner les aspects positifs de notre système au leur.

Penses-tu que les cartes de la domination mondiale sont entre leurs mains ?
Le Parti communiste chinois n’a jamais vraiment pensé à une quelconque domination globale. Ils souhaitent juste ramener la Chine à sa place historique de culture centrale de l’humanité. L'Europe a obtenu un avantage temporaire, mais ils ne font que rétablir l'équilibre naturel en tant que pays le plus peuplé du monde. Je ne pense pas qu'ils aient des ambitions impérialistes, comme repousser leurs frontières : ils ne vont pas agir comme l'Allemagne nazie ou comme l’Amérique au XXe siècle, mais veulent le respect et l'influence qu'ils méritent. Ils ne font pas confiance aux États-Unis ou à l'Europe pour guider le monde, sur des questions comme le réchauffement climatique, l'égalité ou la stabilité économique.

OK, ils trament sûrement quelque chose.

Suivez Aleks sur Twitter : @Slandr

Plus de Chine :

BONNE NOUVELLE LA CHINE – VOUS ÊTES PLUS POLLUÉ QUE TOUS LES PAYS DE L’UE RÉUNISPékin se transforme peu à peu en four à fonte

LA CHINE A CONNU SON PREMIER SCANDAL SEXUELLes Chinois aussi ont le droit de faire des sextapes

LA CHINE VEUT PAYER LES TIBÉTAINS POUR QU’ILS NE S’IMMOLENT PAS PAR LE FEUEt le moins qu’on puisse dire c’est que ce plan ne marche pas