Quelle quantité de porn y'a-t-il vraiment sur Tumblr ?

Les gens sont plutôt chauds sur Tumblr.
04 janvier 2017, 6:00am

Ok, une bonne partie de l'Internet est désormais colonisée par les marques et leur cortège de contenus et de hashtags abrutissants ; mais réjouissez-vous : malgré tout, l'immense majorité des gens sait toujours contourner cet iceberg corporate pour y trouver... autre chose, disons.

On le sait tous. L'Internet a été conçu "pour le porn", pourrait-on dire, et d'incroyables sous-cultures pornographiques pullulent sur des plateformes comme Tumblr et Twitter. Reste une question éminemment scientifique : à quel point, au juste ?

Des chercheurs italiens et américains ont décidé d'apporter une réponse à cette question majeure en étudiant des données de Tumblr et Flickr, qui appartiennent tous deux à Yahoo. Ils ont publié leurs résultats sur arXiv la semaine dernière, et leurs recherches ont également été présentées à une conférence l'année passée. Leur conclusion étonnante : il y a énormément de porno sur Tumblr, mais beaucoup moins sur Flickr.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont étudié des données anonymisées provenant de 130 millions d'utilisateurs de Tumblr et 39 millions d'utilisateurs de Flickr. Ils ont ensuite analysé les comptes pour distinguer producteurs (ceux qui postent du contenu pornographique original sur leur page) et consommateurs (ceux qui suivent ces producteurs). Ils ont également identifié un troisième groupe : "les exposés involontaires." C'est-à-dire les gens qui ne suivent pas les producteurs et ne les rebloguent pas, mais qui suivent des gens qui le font.

Sur Tumblr, le nombre de producteurs est très faible : moins de 1% de l'échantillon. Mais le nombre de consommateurs, lui, est nettement plus élevé : 22%. Le plus surprenant reste néanmoins le nombre d'utilisateurs involontairement exposés. Au total, les consommateurs directs et les exposés involontaires représentant plus de la moitié des utilisateurs - sachant que l'échantillon est assez représentatif, puisqu'il représente la moitié de la totalité des utilisateurs de Tumblr.

Les données issues de Flickr sont moins intéressantes, parce qu'elles ne disent pas grand-chose. La grande majorité des utilisateurs - 82% d'entre eux - ne sont pas exposés du tout au contenu pornographique. On peut légitimement se demander pourquoi, mais les chercheurs notent que les données démographiques indiquent que les utilisateurs de Flickr sont plutôt de jeunes femmes (filles ?), tandis que Flickr attire davantage les hommes plus âgés.

L'explication tient peut-être à une tendance plus marquée à la déviance et au fun sur Tumblr, qui fait partie de la culture du site. Si Flickr a toujours interdit les posts à contenu pornographique et filtre tout ce qui est NSFW depuis plus de dix ans, Tumblr a longtemps été beaucoup plus libertaire sur ces questions, au moins jusqu'en 2013 - date de son rachat par Yahoo, qui a imposé des règles plus strictes en matière de filtrage.

Pour résumer : les utilisateurs de Tumblr sont plutôt chauds.