Publicité
Motherboard

L'Europe envisage de définir une politique commune sur l'usage des drones armés

Face à la prolifération des drones armés américains et britanniques, l'UE doit définir une position claire concernant leur déploiement et leur utilisation.

par Ben Sullivan
24 Mars 2017, 7:00am

Des experts de l'antiterrorisme appellent à la définition d'une véritable politique européenne en matière de déploiement de drones armés, et estiment que si les États membres ne parvenaient pas à s'entendre sur une telle politique, le nombre de victimes civiles pourrait augmenter dans les prochaines années.

Jessica Dorsey, membre de l'ONG hollandaise PAX et experte associée au Centre d'antiterrorisme de La Haye, a présenté son rapport devant la sous-commission des droits de l'homme au Parlement européen mercredi à Bruxelles, intitulé "Vers une position commune de l'UE sur l'utilisation des drones armés."

Dans son rapport, Dorsey laisse entendre que si aucun accord commun n'est trouvé rapidement entre les pays membres de l'UE, les victimes civiles risquent d'être plus nombreuses.

"De plus en plus d'éléments laissent à penser que les drones armés accroissent le recours à la force, a-t-elle déclaré à Bruxelles. En raison de cette hausse de l'usage des drones armés, il y a des victimes civiles, dont le nombre est très difficile à déterminer."

Dorsey a également cité des rapports récents indiquant que deux drones Reaper américains avaient tiré quatre missiles Hellfire et une bombe guidée de 250 kilos sur une mosquée en Syrie la semaine dernière, blessant et tuant jusqu'à 50 civils.

Selon elle, il s'agit d'un "exemple inquiétant" qui nécessite que nous y réfléchissions longuement et concrètement.

Dorsey a également affirmé que le déploiement croissant de drones armés américains au Moyen-Orient ne faisait qu'accroître l'urgence de définir une position européenne claire et unie. "Le président Trump a promis de redonner plus d'autorité à la CIA, abaissant ainsi encore un peu plus les standards déjà très bas des Etats-Unis, a-t-elle dit. Il est temps que l'UE agisse."

Le problème, c'est que les tentatives de régulation risquent de se heurter à l'intérêt croissant de la Commission européenne pour les drones armés, celle-ci souhaitant les utiliser à des fins de défense et de patrouille des frontières. En décembre dernier, le Parlement européen a alloué des millions d'euros à la recherche sur les drones dans le cadre du Fonds de défense européen. À l'heure actuelle, la Grande-Bretagne est le seul pays européen à utiliser des armes montées sur des drones, mais la France, l'Allemagne et l'Italie ont tous déployé des drones armés au Moyen-Orient, si l'on en croit le site spécialisé Drone Wars.

"Si l'Union européenne ne définit pas une position propre, il lui sera difficile de condamner l'utilisation de drones armées par des acteurs étatiques ou non-étatiques", a également ajouté Dorsey.