Publicité
Tech by VICE

J'ai léché mon téléphone pour tester "l'iTunes des cunnilingus"

Avant de donner à une heureuse élue "l'orgasme de sa vie" à distance grâce à votre langue, on vous conseille de bien nettoyer votre écran.

par Samantha Cole
10 Mars 2017, 11:30am

Grâce à une nouvelle appli lancée par la plateforme CamSoda (spécialisée dans les webcams, disons, "coquines"), je sais désormais quel goût a mon téléphone.

Rien de surprenant à ce que les gens qui ont commis "l'iTunes des pipes" et le "porno olfactif" s'attaquent maintenant au marché féminin. Leur dernière invention, O-Cast, propose aux amateurs de webcam - mais aussi à n'importe qui, en fait - de reproduire un cunnilingus sur leur téléphone, transmis ensuite au sex toy d'une femme complice de cette étrange affaire.

Armés d'une bonne dose de détermination et d'une certaine dextérité orale, les utilisateurs peuvent donc lécher l'appli (???), enregistrer leur meilleure performance, et l'uploader ensuite sur le site pour que quiconque puisse la télécharger vers un vibro connecté. Les créateurs voient cette merveille comme un moyen supplémentaire d'interagir avec les camgirls, mais aussi comme un jouet pour les couples ou pour les femmes qui souhaitent explorer de nouveaux horizons de plaisir avec de parfaits étrangers sans avoir à les rencontrer.

Le vice-président de CamSoda, Darren Press, m'a expliqué par téléphone qu'il n'était pas forcément nécessaire d'utiliser sa langue. L'appli fonctionne aussi avec le doigt, si jamais vous n'êtes pas très chaud pour lécher votre téléphone.

Image: CamSoda

Mais quand il s'agit d'expérience utilisateur, je ne suis pas du genre à faire les choses à moitié. Je suis donc allée faire un tour aux toilettes du bureau, j'ai bien nettoyé l'écran à grands coups de gel désinfectant - je ne veux pas savoir ce que vous faites de votre écran, mais le mien est une arme bactériologique - et je suis allée m'installer dans une cabine de toilettes pour être tranquille.

L'appli vous exhorte tout simplement à "lui donner le meilleur orgasme de sa vie." C'est un sacré coup de pression, mais je relève le défi. Mon téléphone a un sale goût de Purell, et il est assez difficile de maintenir sa langue sur un écran tout en faisant bouger une sorte de gros point sensible au toucher qui concentre l'action.

J'ai quand même fini par lâcher l'affaire, et j'ai achevé ma "performance" à l'aide de mon doigt. Une fois que vous avez mis la dernière touche à votre chef d'oeuvre oral, vous pouvez lui donner un titre - parmi les oeuvres disponibles actuellement, on trouve des choses aussi excitantes que Mushroom Cloud et Volcano NoNo - et ajouter une image. Les téléchargements sont gratuits jusqu'au 31 mars, mais ils coûteront 0,99$ à partir du 1er avril.

Personnellement, j'avoue que j'aurais préféré qu'on me propose un accès libre et gratuit à la contraception, ou que mon sexe soit mieux représenté dans les médias, plutôt que d'avoir droit à un téléphone couvert de bave. Mais je salue tout de même la démarche et le souci d'égalité, et après tout, c'est le geste qui compte.