Dans le Cuba de Fidel Castro
Photo

Dans le Cuba de Fidel Castro

Quelques années après la révolution cubaine, Lee Lockwood a bénéficié d'un accès privilégié afin de photographier le « Líder Máximo » dans son intimité.
9.12.16

En 1965, six ans après avoir couvert la révolution cubaine et la chute du dictateur Batista, le photojournaliste Lee Lockwood retournait à La Havane afin d'y documenter le nouveau système socialiste désormais en place. Le jeune Fidel Castro, mort il y a quelques jours, lui offrait alors l'opportunité de voyager à ses côtés, à bord de ses nombreux bateaux, jeeps et hélicoptères.

Bénéficiant ainsi d'un accès privilégié à l'ancien leader, il a notamment pu photographier l'homme lors de ses discours tonitruants, de parties de dominos et de moments de détente, un cigare à la bouche. Le Cuba de Castro – publié pour la première fois en 1967 et récemment réédité chez Taschen – compte plus de 200 photos issues des archives de Lee Lockwood, décédé en 2010.

Publicité

Véritable journal de ses voyages à Cuba, le livre est accompagné de transcriptions des longues conversations qu'il a eues avec le Líder Máximo, alors âgé de 39 ans. Certaines photos de Lockwood offrent une vision très intime et rarissime de la vie de l'ancien dirigeant : on peut le voir notamment en chaussettes, assis sur sa chaise longue et accompagné de son chien, ou encore torse-nu, des Converse aux pieds, s'exerçant aux tractions sur sa terrasse. Sur une autre image, on le voit à la chasse, prêt à tirer avec son AK-47.

« Le Cuba de Castro : un journaliste américain raconte de l'intérieur » de Lee Lockwood est disponible chez Taschen. Rendez-vous sur le site de la maison d'édition.

« Nous soutenons Fidel », 26 juillet 1959, place de la Révolution, La Havane.

Lee Lockwood sur le terrain de base-ball avec Castro. 1964.

Le quartier de José Martí à Santiago de Cuba conçu par un grope d'architectes cubains (emmenés par Edmundo Azze, Julio Dean Teresa Baeza et Orlando Cardenás), utilisait de grands panneaux de béton préfabriqués importés d'Europe de l'Est. Les façades en trillais permettent de filtrer la violente lumière du soleil. 1967.

Partie de ping-pong dans une école de Santiago de Cuba. 1964.