À la recherche de la dernière pizza de chez MacDo

Trois mecs se sont lancés dans un road trip de 1600 km pour goûter à un plat mythique en voie de disparition.
4.4.17
Photo via Flickr user roadsidepictures

Flashback : été 1989. Jack Nicholson, grimé en Joker, se fait une place de choix dans le gratin de Gotham City, les New Kids on the Block tentent la salopette sans t-shirt et McDonald's se lance dans la pizza. Quelle époque étrange. Au milieu des années 1990, environ 40 % des McDo américains servaient de la pizza. Une tentative infructueuse, la McPizza ne rencontrant jamais vraiment son public. Elle finira par rejoindre le McSpaghetti, le McLeanDeluxe et les autres innovations délaissées dans la McPoubelle.

Publicité

Retour au présent : 2017. On vient d'apprendre, grâce à trois jeunes Canadiens, qu'aux Etats-Unis, deux McDo vendent encore ladite pizza. On en est sûrs car ces individus sont allés jusqu'à conduire 1 600 kilomètres (aller-retour) pour vérifier (et goûter) l'info. Le mois dernier, Mitchell Boughner, Nathan Dallaire et Dan Sutherland sont partis de London, Ontario en caisse, direction Spencer, Virginie Occidentale. Le but de leur road trip ? Se taper tout simplement deux fois huit heures de route pour bouffer une tranche de pizza collector.

LIRE AUSSI : Pourquoi la machine à McFlurry est toujours en panne

« Il y a deux mois, j'ai googlé McDonald's pizza et je suis tombé sur un article de 2015 disant que les McDo de Virginie Occidentale en servaient toujours », explique Nathan dans la vidéo YouTube réalisée par les trois gourmets. « On va donc conduire jusque là-bas pour voir par nous-mêmes. »

L'article lu par Nathan n'était pas une fausse piste. Avec Pomeroy, dans l'Ohio, Spencer est effectivement le seul endroit où McDonald's propose encore des pizzas. Selon Mental Floss, les deux franchises sont gérées par le même propriétaire, Greg Mills, qui a semble-t-il su résister aux consignes de la hiérarchie qui voulait sacrifier la pizza. (MUNCHIES a contacté McDonald's pour en savoir plus mais n'a toujours pas eu de réponse.)

Bien que l'effort de Greg Mills soit honorable, il faut rappeler que la pizza du McDo n'a jamais été un hit international et ce pour plusieurs raisons recevables : les clients ont d'autres adresses où choper des pizz' que la maison de Ronald, le prix était un peu abusé par rapport aux tarifs en vigueur et il fallait attendre une éternité avant de pouvoir la déguster.

Publicité

« La pizza était relativement populaire au Canada, mais elle prenait onze minutes à préparer – ce qui est beaucoup trop long pour nous », expliquait McDonald's Canada sur son site internet sur son site internet en 2012. « Les cuisines de McDonald's se doivent d'être très rapides et la pizza nous ralentissait. La vitesse du service étant notre priorité et celle de nos clients, nous avons fait le choix de la retirer de nos menus. La pizza McDonald's appartient donc, pour l'instant, au passé. » MAIS ELLE PEUT FAIRE ENCORE PARTIE DU PRÉSENT si comme Mitchell, Nathan et Dan, vous avez le courage de conduire jusqu'au milieu de la Virginie Occidentale. Le trio a documenté son road trip dans une vidéo partagée sur leur chaîne YouTube, Completely Irrelephant. Prendre son passeport pour aller chercher une pizza étant sans doute une première, MUNCHIES a contacté Mitchell (le conducteur avec un t-shirt aux couleurs du drapeau américain) pour qu'il nous en dise plus sur leur périple.

MUNCHIES : Hey, Mitchell ! Autant le dire clairement, qu'est-ce qu'il vous a pris ?
Mitchell Boughner : Il se trouve que Dan, le type assis à l'arrière, est dans la Navy. Il habite donc à Nova Scotia. Nathan, sur le siège passager, vit maintenant à deux heures de Toronto. Un jour, on était tous en train de parler de la pizza du McDo. Nathan a checké sur Google et il a découvert qu'elle était toujours vendue dans deux endroits : Spencer en Virginie Occidentale et Pomeroy, dans l'Ohio. On a fait une blague en disant qu'on irait tous les trois la prochaine fois qu'on se retrouverait à la maison.

Publicité

Mais en partant, vous étiez sûrs de pouvoir la commander, cette pizza ?
Nathan a voulu vérifier l'info mais je lui ai dit 'ne fais pas ça, ce serait bien trop drôle si on y allait et qu'ils n'en vendaient même plus.' Qu'on puisse manger cette pizza ou pas, on était convaincu qu'au final, ça serait fun.

Et c'était quand la dernière fois que vous aviez mangé une pizza du McDo ?
On était encore gosse, dans les années 1990. J'ai maintenant 25 ans, Dan aussi, et Nathan a 24 ans – donc ça fait déjà un sacré bout de temps.

Et vous gardiez des souvenirs émus de cette pizza ?
Même pas. On savait bien qu'elle était plus que passable. Mais c'était plus un prétexte pour faire ce voyage.

Une pizza du McDonald's de Pomeroy dans l'Ohio. Photo via Flickr user dankeck.

Dans votre vidéo, il y a un moment où vous êtes à la frontière et il est écrit que vous avez un fou rire à cause du stress. Vous pensiez qu'on allait peut-être vous refuser l'entrée sur le territoire américain ?
On se disait qu'« aller au McDo » n'était pas une raison convaincante pour passer la frontière et qu'on allait forcément être fouillés et interrogés. Mais en y repensant, si quelqu'un devait mentir pour passer la frontière il n'utiliserait jamais cette excuse. C'était tellement débile que c'était forcément vrai.

Pendant les huit heures de route à l'aller, aucun d'entre vous ne s'est dit que c'était vraiment stupide, comme idée ?
Si, tout le temps. Même avant de partir j'ai dit que c'était vraiment débile, mais c'était justement l'intérêt de la chose.

Et ça vous a coûté combien, cette virée pizza ?
Le dollar canadien n'est pas au meilleur de sa forme en ce moment mais si on additionne les trois pleins, la nuit dans un bed and breakfast à Spencer et les frais de bouche, ça faisait un total d'environ 100$ canadiens (70€) par personne. Un bon plan.

Et vous prévoyez quoi maintenant ?
On a un autre road trip de prévu mais Dan ne pourra pas être de la partie à cause de son service militaire, donc on va voir. On préfère ne pas en parler pour l'instant. On ne pensait déjà pas que ce voyage-ci allait tant intéresser les gens, mais apparemment, on va devoir continuer à se taper de longues distances pour tester des trucs débiles.

Bon projet. Merci pour cet échange, Mitchell.