"Je suis un guerrier pour les bébés" a déclaré le suspect de la fusillade du planning familial au Colorado

Robert Lewis Dear est accusé d'avoir tué trois personnes et d'en avoir blessé neuf autres, le mois dernier, en tirant sur un planning familial du Colorado.

|
10 Décembre 2015, 8:45am

Photo via Colorado Springs Police/EPA

Robert Lewis Dear, l'homme qui est accusé d'avoir tué trois personnes et d'en avoir blessé neuf autres le mois dernier en tirant sur un planning familial du Colorado (États Unis), aurait avoué et lâché : "Je suis un guerrier pour les bébés", lors d'une audience devant la cour ce mercredi.

La sortie de Dear a été rapportée par des journalistes qui étaient dans la salle. D'après eux, Dear a également dit : "Je suis coupable, il n'y aura pas de jugement."

Dear a fait cette déclaration avant même que les chefs d'inculpations ne soient annoncés. Les procureurs pensent l'accuser de meurtre au premier degré, c'est-à-dire un acte prémédité et intentionnel. S'il est jugé coupable, il peut écoper d'une peine de prison à vie ou même la peine de mort.

Depuis cette attaque le 27 novembre, la police avait refusé de spéculer sur les motivations de la fusillade. Les premiers éléments de l'enquête semblent tout de même orienter les intentions du côté d'une opposition à l'avortement. L'ex-femme de Dear a dit qu'il était responsable du saccage d'une clinique de Caroline du Sud qui pratiquait les avortements, il y a 20 ans. Dear aurait également rabâché "plus de bébés en morceaux" alors que la police l'arrêtait. 

Pendant l'audience de ce mercredi, Dear a développé son argumentaire anti-avortement en criant "Bâillonner la vérité, tuer les bébés, voilà ce que fait le planning familial."

Le Planning familial a réagi en qualifiant l'attaque de "terrorisme intérieur", ajoutant que Dear avait agi en suivant des intentions politiques. La Procureure générale Loretta Lynch a également expliqué que l'attaque constituait "un crime contre les femmes qui bénéficient de soins de santé." 

Suivez VICE News sur Twitter: @vicenewsfr