Un syndicat de la police new yorkaise appelle à boycotter les films de Quentin Tarantino

Cet appel au boycott est une réaction à la participation du réalisateur à une manifestation contre les violences policières, qui s’est tenue ce week-end à New York.

|
27 Octobre 2015, 5:40pm

Photo via EPA

Le syndicat majoritaire du NYPD (New York Police Department) a appelé au boycott des films de Quentin Tarantino, après la participation du réalisateur à une manifestation contre les violences policières, qui s'est tenue ce week-end à New York.

Tarantino avait fait le déplacement depuis la Californie pour s'exprimer lors du rassemblement, qui était le troisième du genre au cours des dernières semaines. Ces manifestations, baptisées #RiseUpOctober, sont organisées par le Stop Mass Incarceration Network (le Réseau contre l'incarcération de masse).

« Quand je vois des meurtres, je ne peux pas soutenir cela… Je dois appeler un meurtre, un meurtre. Et je dois appeler les meurtriers, des meurtriers, » a déclaré le réalisateur de Pulp Fiction au Washington Square Park (situé dans le sud de Manhattan), rapporte le New York Post.

Patrick Lynch, le président de la Patrolmen's Benevolent Association ou PBA (le nom du syndicat majoritaire des policiers new yorkais), a déclaré ce dimanche dans un communiqué que Tarantino était un « pourvoyeur de dégénérescences ».

« Ce n'est pas une surprise qu'un homme qui glorifie la criminalité et la violence soit aussi un "cop-hater" [un anti-flic], » a déclaré Lynch. « Les officiers de police que Tarantino traite de meurtriers ne vivent pas dans un de ses fantasmes dépravés projetés sur grand écran — ils risquent, et parfois sacrifient, leurs vies pour protéger les citoyens de la criminalité et du chaos. »

Lynch a dit que les New Yorkais devaient « envoyer un message » à Tarantino : à savoir qu'il n'était pas le bienvenu dans cette ville pour « colporter sa "Cop Fiction" [jeu de mots sur Pulp Fiction] diffamatoire. » Lynch n'a pas expliqué comment le syndicat comptait mettre en place ce boycott des films de Tarantino.

Près de 300 manifestants se sont rassemblés ce samedi au Washington Square Park pour ensuite défiler sur la 6e Avenue sur 3 kilomètres — jusqu'au centre de Manhattan. Les officiers du NYPD ont débarqué en tenue anti-émeutes, ont arrêté 11 personnes — dont une femme de 70 ans, d'après le Gothamist, un média local. La plupart des individus interpellés l'ont été pour troubles à l'ordre public, pour entrave aux piétons et pour refus de se disperser.

La manifestation s'est tenue quatre jours après l'assassinat d'un policier new yorkais, Randolph Holder, alors qu'il poursuivait un suspect à pied dans East Harlem (nord de Manhattan). Holder est le quatrième policier du NYPD à avoir été tué en service au cours des 10 derniers mois. Quand le New York Post a interrogé Tarantino sur le timing de la manifestation, il a admis que c'était « malencontreux, » ajoutant, « Nous avons fait venir toutes ces familles pour qu'elles partagent leurs histoires… Ce flic qui a été tué, c'est aussi une tragédie. »

Le huitième film de Tarantino, un western à l'américaine intitulé The Hateful Eight (Les Huit Salopards en version française), doit sortir le jour de Noël dans les salles obscures des États-Unis et le 6 janvier en France.

Suivez VICE News sur Twitter : @VICENewsFR