Ce que les jeunes gens accrochent sur les murs de leur chambre
Photos de l'auteure
jeunesse

Ce que les jeunes gens accrochent sur les murs de leur chambre

« Pulp Fiction », nudité et Lady Gaga : les étudiants sont sans surprise.
29.11.17

Cet article a été initialement publié sur VICE Canada.

Il y a un certain temps, je me souviens avoir lu quelque part que les stars de 13 Reasons Why – Dylan Minnette et Katherine Langford – avaient exigé de pouvoir accrocher des posters d'Arcade Fire sur les murs des chambres de leurs personnages afin de les crédibiliser. En effet, Dylan Minette est un fan absolu du groupe, et les deux acteurs savaient qu'il était essentiel de s'appuyer sur leurs propres expériences pour enrichir le scénario.

Publicité

D'une certaine manière, c'était convaincant, tant ils m'ont semblé être les personnages les plus prétentieux de l'histoire du petit écran – et les posters d'Arcade Fire étaient là pour le démontrer. Était-ce voulu ? Peut-être pas. Ai-je tort lorsque j'affirme qu'Arcade Fire est un groupe formaté pour les gens lourdauds et prétentieux ? Sans doute pas. Quoi qu'il en soit, l'important est ailleurs : qu'on le veuille ou non, on juge les gens sur ce qu'ils punaisent sur leurs murs. Votre poster « Carpe Diem » en dira beaucoup plus sur vous qu'une quelconque déclaration. Et c'est d'autant plus vrai à l'université, lorsque vos colocataires et vous passez vos journées à traîner devant votre console tout en prenant soin d'avoir constamment dans le bac à légumes un pack de bières.

Du coup, j'ai demandé à plusieurs étudiants de m'ouvrir la porte de leur chambre.

Adyn Langlois, à gauche, et Mateus Butterwick, à droite

Adyn Langlois et Mateus Butterwick, 19 ans

VICE : Vous pouvez m'en dire plus sur la présence d'un poster de Shawn Mendes ?
Adyn : Au début, c'était par pure ironie, puis on s'est mis à aimer ce mec.

Mateus : Ouais, aujourd'hui on l'adore.

Vous l'avez déjà vu en live ?
Mateus : Oui, on l'a vu au WE Day de Toronto il y a deux ans. Il était top.

Et les gens réagissent comment quand ils tombent sur ce poster ?
Adyn : On doit toujours expliquer à nos potes qu'on aime vraiment ce mec, que ce n'est pas ironique !

Vous avez également des posters du festival de jazz de Montréal dans votre chambre. C'est une volte-face importante !
Adyn : Tu sais, on aime Shawn Mendes tout autant que le jazz, ce n'est absolument pas contradictoire.

Daniella Chan, 21 Ans

VICE : Tu possèdes pas mal de posters de Lady Gaga et RuPaul, et de leurs œuvres. Pourquoi ?
Daniella : Il s’agit de figures queer, et je suis moi-même homosexuelle. Je les adore, tout simplement. Je les trouve magnifiques et avoir de telles œuvres dans ma chambre m'inspire. Je me sens belle grâce à elles.

Les gens qui viennent dans ta chambre reconnaissent-ils les œuvres de RuPaul ?
Ceux qui ne sont pas familiers avec cet univers sont forcément surpris, mais comme je traîne surtout avec des gens queer, ça n'arrive pas souvent. Après, la plupart de mes amis me demandent pourquoi les yeux de Lady Gaga sont comme ça sur mon poster – ça les fait souvent tiquer.

Et d'où sortent ces images de Lady Gaga ?
Elles sont tirées d'ArtPop, mon album préféré.

Cameron Pinto, 20 ans

VICE : Tu peux m'en dire plus sur tes posters ?
Cameron : C'est surtout Nicki Minaj, mais pas que. J'aime les gens qui ont du caractère – ils m'inspirent.

Ça fait beaucoup de posters pour un simple mur…
Oui, et ils se détachent très souvent ! Le matin, j'en recolle toujours quelques-uns.

C'est parce que tu utilises du scotch ?
Oui, je n'ai pas droit d'utiliser des punaises dans ma chambre d'étudiant.

Et comment les gens réagissent-ils lorsqu'ils rentrent dans ta chambre ?
Ils sont mortifiés ! Ils ne s'y attendent pas du tout. La première fois que mon colocataire a vu ma chambre, il a été choqué.

Niko L

VICE : Tu collectionnes pas mal de posters d'artistes membres de fandom, n'est-ce pas ?
Niko : Ouais, j'ai en quelques-uns sur Sherlock, et Pokémon.

Et pourquoi privilégies-tu ça plutôt que des posters traditionnels ?
Je les trouve plus cool. J'aime soutenir ces artistes, que je rencontre souvent lors de conventions.

Tristan Larnyoh, 19 ans

VICE : Tu peux m'en dire plus sur ton « Wall of Fame » ?
Tristan : Eh bien, j'ai scotché ça il y a bien longtemps. Depuis, j'affiche tout ce qui me passionne à l’instant T. Du coup, la déco change tout le temps. J'affiche souvent un t-shirt, ce qui permet à mes amis de savoir ce que j'ai en tête en ce moment.

Tu scotches juste des t-shirts comme ça ?
Oui, pour moi, c'est de l'art, comme des posters.

Et pourquoi ce « T » dans un rectangle ?
C'est mon initiale. À la base ça devait être un carré, une boîte en gros. Ça me rappelle de toujours penser en dehors du cadre, d'être inventif.

OK, cool.
Oui, c'est abstrait, je sais. Sinon, j'ai également cette tapisserie qui représente des poupées américaines célèbres, mais elle est trop lourde pour que je l'affiche.

Et pourquoi t'as ce truc chez toi ?
C'est cool, c'est tout.

Sawyer S, 20 ans

VICE : Tu possèdes uniquement des posters de films.
Sawyer : Ouais, je suis étudiant en cinéma, et j'ai choisi de donner quelques indices aux gens qui pourraient entrer dans ma chambre.

Et que pensent ces gens de tes choix ?
Je me suis contenté de choisir quelques classiques, des trucs que tout le monde aime : Le Parrain, Retour vers le Futur. J'espère que mes amis se disent que j'ai bon goût.

Nuvaira Tahir, 19 ans

VICE : Tu possèdes tout un tas de posters liés à l'espace.
Nuvaira : En fait, c'est uniquement parce que j'adore 2001, l'Odyssée de l'espace. Je regardais tout le temps ce film quand j'étais petite. Sinon, cette image d'une jeune fille me paraît cool, tout simplement. J'aime bien sa solitude. Ça me détend.

Et où as-tu acheté ce poster ?
Ma fac organise souvent des ventes de posters, et je m'y rends toujours.

Kiki Cekota, 20 ans

VICE : Que disent tes posters de toi ?
Kiki : Ils montrent que je possède des goûts éclectiques, parce qu'il n'y a pas vraiment de liens entre eux. J'ai la couverture d'un album de Travis Scott, un poster portant sur l'assassinat de Lincoln, une œuvre de Frida Kahlo, par exemple.

Et que disent tes amis quand ils rentrent dans ta chambre ?
Les gens s'intéressent souvent aux unes du New Yorker, ou au poster de Lincoln. Ça les intrigue.

Les unes du New Yorker sont très chouettes, c'est vrai. Où les as-tu achetées ?
Je les ai achetées au Met pour trois fois rien, et j'adore la façon dont elles se répondent.

Et pourquoi ce portrait de Frida Kahlo ?
Je l'ai toujours adorée, et j'ai toujours défendu la façon dont elle assumait son statut de femme indépendante à une époque où il était extrêmement difficile de le faire.

Et n'as-tu pas peur de passer pour une snob ?
Franchement, je n'y avais jamais pensé, mais je vais peut-être devoir m'inquiéter désormais.

Premila est sur Twitter.