Fusillade d’Ottawa : une victime et un tireur identifiés

Une vingtaine de coups de feu ont été tirés mercredi matin dans le Parlement canadien. Un soldat blessé par balles est mort, et un tireur a été abattu par la police.

|
22 octobre 2014, 4:15pm

Image via Globe and Mail

L'une des deux personnes tuées dans la fusillade d'Ottawa, capitale fédérale du Canada, ce mercredi a été identifiée par la Canadian Broadcasting Corporation comme étant Nathan Cirillo, un soldat canadien de 24 ans, originaire d'Hamilton.

La police d'Ottawa avait confirmé plus tôt dans la journée que deux des personnes étaient mortes ce mercredi mais n'avait pas confirmé leur identité, disant simplement qu'un soldat avait été tué et que « le décès d'un suspect mâle avait aussi été confirmé ».

Des responsables américains ont donné plus tard le nom du suspect à CBS News : il s'agirait de Michael Zehaf-Bibeau, un Canadien né en 1982, connu des services de police.

Les faits ont débuté lorsque plusieurs appels ont été reçus par la police mercredi matin à 9h52, heure locale. La police n'a pas donné le déroulé exact des événements qui ont suivi.

Une vidéo, partagée par un journaliste du Globe and Mail montre des policiers qui prennent part à la fusillade dans le Parlement canadien. Les blessures du tireur et le nombre de coups de feu tirés n'ont pas été communiquées. Des témoignages rapportent que Nathan Cirillo est mort à l'hôpital après que des secouristes ont essayé de le ranimer devant le Parlement.

La vidéo montre des officiers progressant avec précaution dans le Parlement, arme au poing. Un tir a été entendu, puis une série de coups de feu a résonné.

Bob Zimmer, un membre du Parlement a tweeté le premier qu'un « tireur solitaire était décédé », avant que la police ne confirme sa mort.

Des témoignages d'autres tirs ont suivi ce tweet, et la police a ordonné aux gens de se tenir éloigné des fenêtres en raison de « l'action de la police en cours ». Le Parlement est resté verrouillé pendant que les enquêteurs étaient à la recherche d'autres possibles assaillants.

Les journaux et les forces de police envisageaient plusieurs scénarios, dont un où plusieurs tireurs auraient agi au sein d'un réseau terroriste. On ne sait toujours pas s'il y avait un ou plusieurs tireurs. Aucune autre fusillade n'a eu lieu après celle du Parlement, ce qui renforce la théorie du tueur solitaire.

La police d'Ottawa a demandé aux habitants de ne pas se rendre dans le quartier de « downtown » après la.

Une autre vidéo, publiée par la chaîne de télévision CBC montre des médecins procédant à une réanimation cardio-pulmonaire, près du mémorial pour la guerre, sur le soldat finalement décédé.

Le maire Jim Watson a commenté brièvement les événements de la journée. « C'est un jour triste et tragique pour notre ville et pour notre pays », a-t-il dit, mais « je ne laisserai pas la colère s'emparer de la journée. Nous voulons des réponses. »

La veille de la fusillade, un homme récemment converti à l'Islam a été tué à St-Jean-sur-Richelieu, au Québec, par les autorités après avoir tué un soldat et blessé un autre en le renversant. Martin Couture-Rouleau, l'homme qui s'en est pris à ces soldats était sous le coup d'une enquête de la part des autorités canadiennes.

Suivez Olivia Crellin sur Twitter: @OliviaCrellin 

Plus de VICE
Chaînes de VICE