Publicité
sponsorisé

À Anvers, les artistes sont invités à se copier les uns les autres pour mieux créer

Et nous vous offrons le résultat de leurs expérimentations, sous forme de jolies cartes postales en édition limitée.

par CREATORS STAFF
02 Juin 2017, 1:30pm

Toutes les images sont publiées avec l’aimable autorisation de This is Antwerp.

Non contente d'être le deuxième plus grand port d'Europe, Anvers peut aussi se targuer de constituer un grand hub créatif. Avec 17 000 actifs répartis dans plus de 8 000 entreprises créatives, on peut dire sans risque que la ville belge est un véritable centre artistique.

Et aujourd'hui plus que jamais. Car cette semaine a lieu le D.A.T.E. (Discover Antwerp Through Experience), un camp créatif qui rassemble artistes, designers, photographes et blogueurs venus de toute l'Europe pour s'inspirer du cœur culturel de la ville. Cet événement annuel, qui est désormais consacré à la conception graphique et à l'illustration, est organisé par This is Antwerp, le magazine de Visit Antwerp, site qui répertorie depuis 2011 les meilleurs endroits de la ville pour les jeunes touristes qui souhaitent découvrir la scène anversoise.

Le concept de ce camp : réaliser une œuvre inspirée du travail d'un artiste d'Anvers. Chaque artiste invité étranger ont donc été assigné à un homologue local. Les résultats, présentés lors de l'exposition « D.A.T.E.lab », ont également été imprimés sur des cartes postales en édition limitée.

This is Antwerp a eu l'amabilité de nous laisser offrir quelques-uns de ces travaux — tout ce que vous avez à faire est de remplir ce formulaire. Faites vite, il n'y en a qu'une centaine de disponibles !

À gauche : l'œuvre originale d'Inge Rylant. À droite : l'adaptation de José Antonio Roda.

L'illustrateur espagnol José Antonio Roda, qui a un penchant pour les couleurs vives et les visages cubiques, était en binôme avec le belge Inge Rylant, qui, lui, transforme des formes abstraites en scènes figuratives, comme par exemple une table avec des oranges. Ce bol de fruits est également présent dans la création de Roda inspirée du travail de Rylant — mais Roda ne serait pas Roda si le résultat n'incluait pas un visage cubique. À l'inverse, Rylant a omis le visage dans l'original de Roda et les couleurs primaires forment trois modestes pieds de table.

À gauche : l'œuvre originale de José Antonio Roda. À droite : l'adaptation d'Inge Rylant.

À gauche: l'œuvre originale de Gerard Leysen. À droite: l'adaptation d'Alessandra Genualdo.

L'artiste italienne Alessandra Genualdo crée quant à elle des visages caractéristiques, avec de petites bouches et un point noir en tant que pupille. Elle a l'air également de beaucoup aimer les robes à fleurs. Son interprétation du travail de Gerard Leysen — sur laquelle trois femmes se tiennent à côté d'un volcan éclatant — est donc beaucoup moins diabolique que l'original. Genualdo a, de son côté, peint une femme dans un cadre un peu sombre. Gerard Leysen a poussé cette mélancolie un peu plus loin : la femme a les traits émaciés, elle fume et les fleurs dans son vase sont fanées.

À gauche : l'œuvre originale d'Alessandra Genualdo. À droite : l'adaptation de Gerard Leysen.

À gauche : l'œuvre originale de Siggi Eggertson. À droite : l'adaptation de Jesse Willems.

Le visage créé par le graphiste islandais Siggi Eggertson se compose d'éléments ondulés de couleurs vives. La version de Jesse Willems est complètement différente et inclut du matériel photographique et les pièces d'un tableau. Ce photographe d'Anvers a, à son tour, présenté un travail dans lequel on peut voir des façades, des fenêtres et une personne — ce que l'on retrouve dans la version pixellisée d'Eggertson.

S'il vous prenait l'envie de recevoir ces œuvres sous forme de cartes postales à édition limitée, sachez qu'il vous suffit de faire une simple demande sur cette page — à condition d'être rapide.

Pour en savoir plus sur tout ce que This is Antwerp a à offrir, rendez-vous sur le site, Facebook, Twitter et Instagram.
Pour en savoir plus sur les activités auxquelles les artistes internationaux ont participé cette semaine, consultez les hashtags #ThisIsAntwerp et #TheAntwerp13.