corée du nord

Une célèbre défectrice aurait été enlevée par Pyongyang et rapatriée en Corée du Nord

En 2014, Lim Ji-hyun avait fui la Corée du Nord pour rejoindre le Sud, où elle était devenue une star du petit écran.
YouTube

Les autorités sud-coréennes craignent qu'une défectrice nord-coréenne – qui avait fui vers Séoul, où elle était devenue une star de télé-réalité – ait été enlevée par Pyongyang. Des officiels ont indiqué ce mercredi que Lim Ji-hyun était rentrée au Nord après la diffusion d'une vidéo dans laquelle elle dit que son passage au Sud a été « infernal ».

Lim Ji-hyun avait fui la Corée du Nord pour la Chine, où elle s'était mariée à un Chinois. Après avoir mis un terme à ce mariage arrangé, Lim était partie pour la Corée du Sud en janvier 2014, où elle était rapidement devenue célèbre en participant à diverses émissions de télévisions sur les défecteurs du Nord.

Publicité

Le 15 juillet, une vidéo a été postée sur YouTube, dans laquelle Kim semble être de retour à Pyongyang. Elle assure que son retour dans le royaume ermite s'est fait de son plein gré et qu'elle était partie au Sud « menée par le fantasme de bien manger et de gagner beaucoup d'argent. »

Dans la vidéo, Lim est interviewée par une autre défectrice rentrée au Nord, qui dit s'appeler Jeon Hye-Sung. Lim assure que la vie était « infernale » en Corée du Sud, où « tout tourne autour de l'argent, » avant d'ajouter : « J'étais hantée par des douleurs physiques et psychologiques, alors que je travaillais comme une dingue dans des bars. »

Lim dit être rentrée dans sa « patrie » et avoir emménagée chez ses parents. Mais les autorités sud-coréennes se demandent si Lim n'aurait pas été enlevée en avril dernier, lors d'un voyage en Chine.

La police de Séoul, où Lim vivait avant de rentrer en Corée du Nord, épluche ses comptes bancaires et activités téléphoniques pour savoir si elle souhaitait vraiment rentrer au Nord.

Les médias coréens rapportent que lors de son rendez-vous marquant les trois mois de sa défection, les autorités ont estimé qu'elle ne présentait aucun risque de retour au Nord.

D'autres défecteurs craignent que Lim ait été attirée en Chine, pensant pouvoir aider sa famille à fuir le pays. Lee Hyun-ho, un réfugié qui vit actuellement au Canada, a dit que les interviews de Lim se sont faites sous la contrainte, et qu'elle était ciblée par la Corée du Nord pour faire office d'exemple pour les autres défecteurs qui apparaissent dans les émissions de télé sud-coréennes.

Les émissions de télévision comme celles à laquelle participait Lim sont disponibles au Nord – par voie de contrebande. Les autorités craignent qu'elles inspirent ceux qui souhaitent fuir vers le Sud.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR