Publicité
Drogue

Légalisation de la weed prévue pour juillet 2018 au Canada

Le gouvernement canadien va dévoiler son plan pour légaliser la consommation récréative de marijuana. Certaines fuites laissent penser que le marché pourrait être ouvert dès juillet 2018.

par Rachel Browne
28 Mars 2017, 9:00am

Mark Blinch/ Reuters

Le gouvernement canadien va dévoiler son plan pour légaliser la consommation récréative de marijuana dans quelques semaines. Certaines fuites laissent penser que le marché légal pourrait être ouvert dès juillet 2018.

Pendant ce temps, de nombreux dispensaires illégaux de weed vont continuer à fleurir un peu partout dans le pays.

CBC News a révélé ce dimanche que les Libéraux, qui ont la majorité au parlement canadien, vont annoncer leur proposition de loi la semaine du 10 avril. Celle-ci sera plus ou moins alignée avec le plan détaillé dans le rapport d'une task force fédérale publié l'année dernière — bien que les détails exacts de la loi restent flous. Le rapport recommandait de fixer l'âge minimum pour acheter du cannabis à 18 ans et de permettre une culture à domicile limitée.

Le plan des Libéraux donnerait aussi au gouvernement fédéral le contrôle sur les entreprises qui produisent de la weed à usage récréatif en distribuant des licences (comme il le fait actuellement avec les patients qui suivent un traitement à base de cannabis). Un porte-parole du ministère de la Santé canadien n'a pas confirmé ces informations à VICE News, indiquant seulement que de plus amples informations seront dévoilées « au printemps ».

Cela marquera un tournant pour ce qui pourrait être le marché légal de weed le plus sophistiqué et le plus important du monde.

Pendant des mois, des investisseurs se sont pressés d'acheter des actions dans les entreprises canadiennes de marijuana médicale, qui seront fort probablement en charge du côté récréatif du business. Des militants pro-cannabis ont aussi promis de se battre contre les tentatives de fermetures de leurs dispensaires et contre toute nouvelle chaîne d'approvisionnement fermement régulée.

Au cours de l'année dernière, la police de Toronto a mené des dizaines de raids dans des échoppes, où l'on pouvait acheter de la weed. Elle a aussi arrêté de nombreuses personnes pour possession ou revente, mais la plupart de ces accusations n'ont pas été suivies par la justice.

D'après CBC, les provinces et territoires pourront décider comment la marijuana à usage récréatif sera distribuée. Actuellement, seulement les patients qui suivent un traitement à base de cannabis ont le droit d'acheter leur weed auprès de la quarantaine de compagnies réglementées par l'État ou de la faire pousser chez eux.

Les candidats à la présidence du Nouveau parti démocratique (NPD) ont critiqué le plan de légalisation de Trudeau lors de leur débat de ce dimanche. Certains pensent même que Trudeau ne tiendra pas sa promesse. Le NPD appelle depuis des années à une décriminalisation massive de la drogue.

Le Premier ministre Justin Trudeau a exprimé par le passé sa frustration quant aux dispensaires et continue de refuser de décriminaliser la marijuana avant qu'elle ne devienne légale, estimant que cela mettrait plus d'enfants et de communautés en danger. « L'actuelle interdiction tient, » avait confié Trudeau au Toronto Star, en décembre dernier. « Nous n'allons pas légaliser la marijuana pour faire plaisir aux usagers à titre récréatif... Nous avons dit que l'on allait le faire pour protéger nos enfants et éviter que les criminels ne s'enrichissent. »


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR