En Inde, près de 60 000 suicides sont en partie liés au changement climatique

Quand la température augmente pendant la saison des cultures, nombre de fermiers indiens se suicident – craignant perdre leurs récoltes.

|
03 août 2017, 12:54pm

Pendant la saison des cultures en Inde, si la température augmente d'un degré (alors que le thermomètre est déjà au-dessus de la barre des 20 degrés ce jour-là), on recense en moyenne 67 suicides de plus pendant la journée.

C'est l'une des informations mises en avant par des chercheurs de l'Université de Californie à Berkeley, qui ont découvert que le changement climatique avait entraîné d'une manière ou d'une autre le suicide de 60 000 fermiers indiens. Sachant que dans le pays, les taux de suicide ont déjà doublé depuis 1980.

La chercheuse Tama Carleton a analysé 47 années d'archives pour tenter de quantifier la potentielle corrélation entre le changement climatique et l'augmentation des suicides dans la communauté agricole en Inde.

Carleton a découvert que quand les températures augmentent, le taux de suicide monte en flèche. Elle a aussi remarqué que cette relation n'est vraie que pendant la saison des cultures, quand les températures affectent notamment les rendements des récoltes.

« Alors que certains aspects des effets du climat sont faciles à observer et à mesurer, par exemple le rendement des cultures ou le PIB national, d'autres indicateurs clés du bien-être humain sont bien plus difficiles à quantifier, » explique Carleton à VICE News. « Le suicide est un indicateur tragique des souffrances humaines, et le fait que ce phénomène soit accentué par le changement climatique suggère qu'il est crucial de quantifier ces effets et de prendre en considération ce lien quand nous décidons des politiques climatiques pour le futur. »

Carleton dit que ses recherches visent simplement à isoler l'impact de la température sur le taux de suicide, et que le changement climatique n'est pas une cause unique et absolue. Une myriade d'autres éléments, dont l'accès aux soins et les normes religieuses, influencent aussi les taux.

Marshall Burke, professeur adjoint au Center on Food Security and the Environment de Stanford, qui a mené des projets de recherche similaires en isolant l'impact du changement climatique, explique à VICE News qu'il approuvait la méthodologie de Carleton. Selon lui, elle offre « une histoire convaincante ».

« Je pense que c'est un papier très convaincant, » dit Burke, qui décrit le projet comme « un plan de recherche solide et efficace qui permet d'isoler les variables du climat. »

Environ 800 millions de citoyens indiens dépendent de l'agriculture pour vivre. Le pays lutte contre les suicides chez les fermiers, notamment en les aidant à s'en sortir en cas de mauvaises récoltes. Le gouvernement soutient un régime d'assurance de 1,3 milliard de dollars mis en place en 2016. Celui-ci permet aux fermiers qui payent une petite cotisation, de réclamer des dédommagements à hauteur de la valeur totale de leurs cultures.

« Ce plan va éviter des suicides de fermiers liés aux mauvaises récoltes ou aux dégâts dus à des causes naturelles, » a dit Rajnath Singh, ministre des Affaires intérieures, en janvier dernier, après la validation du plan.

Mais bien que l'Inde mette en place des politiques pour tenter de limiter les taux de suicide, l'étude révèle que ces taux restent stables. Difficile donc de dire si ces efforts – ou d'autres facteurs, comme la richesse – ont un effet sur la situation.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Plus de VICE
Chaînes de VICE