Publicité
Tech by VICE

Un « tremblement de Mars » enregistré pour la première fois

Jusqu'alors, l'activité sismique sur Mars n'était connue qu'en théorie.

par Becky Ferreira
26 Avril 2019, 6:30am

Image: NASA

La sonde Insight de la NASA a détecté un tremblement de terre sur Mars. C'est la première fois qu'une activité sismique est enregistrée sur la Planète rouge.

Le séisme martien, qui s'est produit le 6 avril dernier, a été annoncé officiellement mardi 23 avril par le Centre national d'études spatiales (CNES). Le CNES a conçu et assemblé le sismographe qui a permis l'enregistrement du tremblement. Baptisé Seismic Experiment for Interior Structure (SEIS), il a été déposé délicatement à la surface de Mars par le bras robotique d'InSight en décembre dernier.

« Nous avons attendu notre premier séisme martien pendant des mois », raconte Philippe Lognonne, l'investigateur principal de l'instrument SEIS, dans un communiqué de presse. « C’est formidable d’avoir enfin le signe qu’il existe encore une activité sismique sur Mars. Nous sommes impatients de pouvoir communiquer des résultats détaillés, dès que nous aurons étudié de plus près et modélisé nos données. »

Mars et la Lune n'ont pas d'activité tectonique : les séismes cataclysmiques qui agitent parfois la Terre leur sont inconnus. Cependant, les deux planètes sont parcourues de lignes de faute qui peuvent se fracturer sous la pression, engendrant des ondes sismiques. Les impacts de météorite peuvent aussi causer des secousses sur les deux astres.

L'instrument SEIS relève des vibrations causées par les vents depuis son déploiement sur Mars. La vibration du 6 avril était différente. L'équipe de la mission InSight a noté que le profil sismique de l'événement ressemblait aux données relevées à la surface de la Lune par les sismographes du programme Apollo. Cette similitude avec les « tremblement de Lune » et la force du signal ont convaincu l'équipe qu'il s'agissait d'un séisme martien.

L'équipe du SEIS ne sait pas très bien ce qui a déclenché l'événement pour le moment. Tout en gardant un oeil sur le sismographe, ils continuent à analyser les données.

« Les premières données relevées par InSight permettent de poursuivre les avancées scientifiques qui ont démarré avec les missions Apollo » explique Bruce Banerdt, investigateur principal d'InSight, dans le communiqué du CNES. « Jusqu’à présent, nous avons collecté des bruits de fond, mais ce premier séisme marque la naissance officielle d’une nouvelle discipline : la sismologie martienne. »

Tagged:
Tech
Mars
nasa
séisme
Insight
sonde
CNES
sismologie
SEIS