Parsa Lord KVN Myk rap belge
Lord KVN (par Caméléon Studio), Parsa (par Ben Boliau) et MYK (par Onziememois)
Culture

Le grand bordel du rap jeu belge : mai 2021

Des mots doux et des maux de crâne.
3.6.21

Dans notre série mensuelle « Le grand bordel du rap jeu belge », on passe en revue l'actualité musicale de notre plat pays. Sorties de projet ou clips ; tout le nécessaire pour rester au courant des trucs les plus chauds du moment.

Cette série mensuelle, on ne l’a pas conçue pour qu’on nous remercie chaudement d’avoir mis la lumière sur untel ou unetelle. D’ailleurs, c’est plutôt des DMs accusateurs qu’on reçoit, pour du présumé boycottage. À ce propos, un super proverbe dit : « Si ton clip a fait 83 vues en dix semaines, pose-toi peut-être d’autres questions. » Peut-on être vraiment victime de boycott dans le monde du travail si on n’a jamais envoyé de CV ?

Publicité

Quoiqu’il en soit, l’important, c’est qu’on laisse derrière nous un répertoire aussi exhaustif que possible pour les générations futures, que ça les fasse vibrer ou pleurer de détresse. Et ceci est déjà le vingtième numéro. À raison d’environ 100 clips par mois, ça nous fait un petit patrimoine d’environ 2000 vidéos, à la louche. C’est vertigineux ce qu’un petit pays comme la Belgique peut produire ; comme c’est parfois génial de tergiverser quand on n’a aucune idée pour l’intro d’un article. 

Ah, et on arrête de mettre des vidéos IGTV sur cette page, ça prend toute la place et c’est dégueulasse. Puis il suffit que ce soit supprimé par l’artiste et on se retrouve avec un vieux trou. De toute façon, Youtube est loin d’être fini si on en croit les comptes qui ont publié leur première vidéo ce mois-ci, comme ceux de GUP, Imani Assumani, Le Tay, Boshra, Zepeke, Marû, DD, Tyger Stone, DeanC, JonSpi et Brudi der Lux.

Côté albums, voilà tous les liens pour vous saigner le cerveau : « Sur Écoute : Saison 1 » de Bakari, « WELKOM IN DE TRAPHUIS VOL. 2 ECHTE TRAP SHIT » de Parsa, « 1666 » de Yami Corporation, « Blessure. » de Osmoze., « Antipode » de Eslo & Faze, « Avant la nuit » de l’Or du Commun, « Onder Toezicht » de Manlike, « Game Time » de Myk, « Rêve de gosse » de Fräns & Kovich, « Bleu Nuit » d’Elka, Sam & Syd’n, « SUNSET 2000 » de Dee Eye, « DION » de Rony Dion et « INSOMNIA » de Lord KVN.

La sélection subjective

Pas les clips les plus attendus, ni les plus gros. Ni les plus mauvais d’ailleurs. Bref… Les autres sorties sont plus bas, classées par date.

La plupart des cages d’escalier jamais nettoyées de ce bas monde ne mènent pas à l’enfer mais simplement à des chambres poisseuses d’ados poisseux. Quand les parents disent aux gosses d’aller jouer dehors, c’est précisément pour éviter tout ce qui se passe dans cette vidéo. Voilà ce que ça donne d’avoir des jeunes à moitié motivés par leur job à mi-temps, perdus entre les sirènes du capitalisme et celles du diable.

Quand on décapite quelqu’un de vraiment nocif pour la société, on fait rythmer les coups de couteaux sur la prod ou le placement de la voix ?

Ce clip de Shaka Shams est super bien. Mais ça pue un peu d’écrire que c’est juste « super bien », c’est un peu le lot commun de toutes les critiques musicales, genre « il nous propose un univers unique et en même temps créatif qui va vous faire vibrer »... Ça fait hérisser les poils tellement c’est vide de sens. Non, par contre il suffit de faire trois clics pour découvrir que le réal du clip s’est fait tatouer le logo de K3 sur le cul. En voilà de l’info !

Une étude indépendante dit que les élèves francophones n’en ont rien à branler des cours de néerlandais. Déjà, les profs disent toujours : « OK, la langue est moche, mais vous devez l’apprendre si vous voulez un travail plus tard ». Forcément, ça motive bof. En plus de ça, le fait de nous avoir bourré le crâne avec du K3 jusqu’à 14 ans est la cause numéro 1 du dégoût ressenti par 85% des élèves vis-à-vis du néerlandais (les 15% restants ont adoré les musiques de ce trio de l’enfer et sont aujourd’hui happiness managers). Donc, peut-être la drill flamande se présente-t-elle comme une alternative pour les élèves des générations futures ? 

En parlant de ça, c’est marrant comme il n’y a absolument rien à dire à la drill quand c’est bien fait, avec l’accent UK et tout. Heureusement qu’on n’est pas un magazine spécialisé dans la drill.

Ça ressemble à une espèce de capsule vidéo au sujet de ce que les millenials et les Gen Z ressentent quand ça déprime en hiver, et comment les handpokes peuvent les aider à s'affirmer ; mais c’est en fait le premier clip d’Imani Assumani. Imani est un mec qui a épaulé GAN (Gandhi pour les gens de l’époque des CD gravés) pendant une partie de la carrière de celui-ci. On sait qu’il sait ce qu’il fait.

Dites à ce mec d’appeler son prochain projet « ASMR » ; parce que ça lui va bien déjà, mais aussi pour le référencement, qu’il se chope les vues qu’il mérite. 

Pas grand chose à dire sur ce clip, si ce n’est que c’est pas désagréable. En fait, c’est un stagiaire qui bosse avec nous qui a suggéré le lien pour l’article. D’ailleurs, il est dans le clip. C’est le seul qui ne daigne même pas se lever pour s’ambiancer. En fait, on va dire que son job à lui, c’est plutôt d’ambiancer les autres. Retrouvez cet altruiste à la radio, du lundi au vendredi de 19 à 20 heures

C’est fou, l’aisance verbale de Myk. Aussi fou que le fait que Nelson Mandela était considéré comme terroriste par les Etats-Unis jusqu’en 2008. 

Comme Wezed et L7a9d, les vrais artistes continuent de rapper même sous la torture. C’est à ça qu’on les reconnaît. Le rap et la torture, c’est même une longue histoire. D’ailleurs, quand on nous envoie un dossier de presse présentant un énième rappeur « aux textes profonds et torturés », ça nous fait doucement marrer. D’abord parce que ça laisse souvent aussi indifférent qu’un pet fuyant, mais surtout parce que ce n’est que du petit yaourt à côté de ce qu’est la vraie torture dans le rap ; à savoir priver de sommeil et briser les détenus des prisons de Guantanamo ou d’Abou Ghraib à base d’Eminem en boucle. Dans un autre genre de supplice, allez écouter le dernier album de Soulja Boy.

« Je les entends parler mais c'est pareil que mon parfum / Trois heures plus tard je suis sur Paris, l'odeur est partie » : la fragrance de l’urine fraîche de la capitale française ne sent effectivement plus pareil depuis que Damso est passé par-là il y a quelques années. 

Jonkill est un jeune talent prometteur, mais c’est surtout pour le quota « sous-titres jaunes sur grain de pellicule » du mois de mai.

Merci d’avoir redonné un peu de lumière à Quick (même si y’a mieux en terme de bouffe de merde), pour que le rap bruxellois en finisse petit à petit avec ces infâmes O’Tacos. 

Marvel, Paramount, Warner Bros, Christopher Nolan, les gens qui travaillent sur les gros trucs comme ça, peu importe qui, engagez Alex GD ; un délice de talent, une eau gazeuse dans une bouche pâteuse, la crème des clips conçus en Belgique. Filez-lui la reconstitution 3D vidéo d’un flic débile qui éborgne un mec au hasard dans une cité parisienne et il s’en inspire pour t’en faire un clip à faire vaciller le peu de cellules cérébrales qu’il nous reste.

Les autres sorties du mois de mai

1 mai

3 mai

6 mai

7 mai

8 mai

9 mai

11 mai

12 mai

13 mai

14 mai

15 mai

16 mai

18 mai

19 mai

20 mai

21 mai

23 mai

24 mai

25 mai

26 mai

27 mai

28 mai 

29 mai

30 mai

31 mai

VICE Belgique est sur Instagram et FacebookVICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.