sexe

Au cœur du club échangiste où des mecs auditionnent pour des plans à trois

Les « Wyylde Elite Boys » sont soigneusement sélectionnés pour correspondre au profil du partenaire idéal pour un threesome.

par Mónica Quirón
24 Avril 2017, 4:30am

Trois jeunes et beaux mecs sont assis et discutent au bar du Jack Swan, à Barcelone. Le Jack Swan ressemble à un bar ordinaire, et les hommes ont tout l'air d'un groupe d'amis en train de boire un coup. Cependant, ils ne sont pas amis, et le Jack Swan n'est pas vraiment un bar ordinaire. La porte au fond de la pièce mène en effet à un club échangiste, et les trois hommes au bar sont en compétition. Ils espèrent être choisis en tant que troisième partenaire par un couple échangiste voulant tenter un plan à trois.

Sami Benorman, un Français de 50 ans, organise des soirées échangistes depuis des années, mais il voulait les rendre encore plus culottées : c'est pour cela qu'il a fondé les Wyylde Elite Boys, une organisation rassemblant des hommes séduisants et disponibles pour les couples qui cherchent à transformer leur duo en trio. Il n'y a pas d'argent en jeu pour les Wyylde Elite Boys – ce sont juste des jeunes hommes enthousiastes. En général, les hommes non-accompagnés n'ont pas accès aux clubs échangistes, mais si vous êtes un des Boys de Sami, alors le règlement ne s'applique pas pour vous. Lors de ces soirées, les Boys doivent porter un tee-shirt spécial barré des lettres DTF (« down to fuck », ou « prêt à baiser ») pour que les couples puissent les repérer. Quand ils en ont assez fait pour la soirée, ils changent de tee-shirt et se mêlent à la foule.

Sami Benorman s'occupe de wyylde.com, un site de rencontre pour les couples et les célibataires. Il s'en sert pour organiser des orgies et faire passer des auditions pour trouver les meilleurs amants de la région, qui serviront ensuite d'arguments de vente pour ses soirées. Le site sert également de plateforme communautaire pour les fans d'orgies et contient des articles et des vidéos en rapport avec le monde de l'échangisme.

Sami a commencé à faire passer des auditions il y a trois ans de cela, par l'intermédiaire d'un simple questionnaire. Il était à la recherche d'hommes qui comprenaient vraiment sa philosophie de plaisir partagé, des hommes capables de comprendre les désirs d'un couple. Une fois le questionnaire rempli, le candidat passe un test pratique : il fait la connaissance intime d'un couple et en retour le couple note ses performances. « Beaucoup de types sont nerveux, le processus peut être stressant. Mais pour le couple, c'est très rigolo », m'explique Sami Benorman. Il me raconte que dans le passé, il lui est arrivé de faire passer des auditions à dix hommes en même temps, pour au final n'en sélectionner qu'un ou deux.

Un des candidats. Toutes les photos sont de Isra Ortega.

Un des candidats. Toutes les photos sont d'Isra Ortega

Plus tard dans la nuit, toujours au Jack Swan, j'ai demandé à un couple hétéro, échangiste depuis 20 ans, ce qu'ils pensaient du « contrôle qualité » de Sami. « Avec les Elite Boys, vous avez une garantie : vous savez que votre dame va passer du bon temps, m'explique l'homme. Ce n'est pas comme la laisser au bar avec un mec que vous venez de rencontrer. Pendant certaines soirées, vous ne savez jamais à quoi vous attendre et, lorsqu'on atteint un certain âge, c'est quelque chose qui n'est plus attirant. C'est pour ça qu'on adore les soirées de Sami Benorman. »

Les trois candidats ont quitté le bar pour se retrouver dans l'une des chambres privées du club, qui est occupée par un immense lit. Sami est dessus, questionnaire en main, prêt à les interviewer. Les trois hommes s'assoient et font quelques blagues gênantes : ils ne sont visiblement pas très doués lorsqu'il s'agit de cacher leur nervosité.

Sami énumère les qualités qu'il attend des candidats. « On recherche la personne idéale avec qui faire un plan à trois. Il faut que vous ayez moins de 35 ans, que vous soyez sportif, avec des abdos bien définis. Mais il ne s'agit pas que de vos qualités physiques. Un plan à trois n'est pas aussi simple que vous le pensez. Il faut comprendre la mécanique de l'échangisme, savoir comment se comporter envers les femmes et rendre la situation excitante. C'est émoustillant, c'est coquin, et il faut être prêt à vouloir s'amuser avec toutes les femmes, pas juste les plus jolies. Mais, bien entendu, nous respectons vos préférences sexuelles, explique-t-il. Après cette interview, les femmes demanderont à certains d'entre vous de les accompagner. Si elles ne vous demandent rien, c'est qu'elles ne vous trouvent pas assez à leur goût. Si elles vous demandent de les suivre et que vous acceptez, elles vous évalueront sur vos performances au lit et nous déciderons ensuite si vous êtes dignes d'appartenir aux Wyylde Elite Boys. »

Les trois candidats.

Les trois candidats

Le questionnaire est assez complet : les candidats doivent préciser leur âge, leur taille de vêtements, les sports qu'ils pratiquent, la musique qu'ils aiment, leurs préférences physiques chez l'autre, les choses qu'ils ne feront jamais et leur durée moyenne au lit, entre autres.

Chaque candidat est ici pour une raison différente. Le plus jeune, F., a 20 ans. Il a l'air un peu nerveux et rêveur. Quelques mois plus tôt, il a participé à un gang bang, ce qui l'a poussé à candidater pour les Elite Boys. « J'adore l'énergie qu'on trouve dans les orgies, et je veux m'y plonger entièrement. Je veux aussi me prouver que je peux le faire : je veux avoir l'expérience d'un homme de 40 ans dans le corps d'un garçon de 20 ans », explique-t-il lors de son interview. Sami lui donne quelques conseils : « N'essaye pas de prouver quelque chose aux autres, ou à toi-même. On fait pas du porno ici. Détends-toi et sois naturel. »

Le deuxième candidat, qui a demandé qu'on l'appelle A., est un chef de produit spécialisé dans la télécommunication. Il a 32 ans et est surexcité par son arrivée dans le monde de l'amour libre. Pour lui, être avec une femme en couple est étrange : il se demande ce qu'en pense le mari. Mais il précise avoir hâte de franchir ces obstacles mentaux et physiques.

Les notes de Sami.

Les notes de Sami

R., le troisième candidat, a 35 ans et se présente calmement, même s'il précise être nerveux. Il pratique l'échangisme depuis deux ans. « Je suis partant pour tout, vraiment. J'adore l'énergie des soirées privées, j'y passe des heures à discuter avec les gens », explique-t-il.

Après les interviews, Sami retourne au bar, où l'attendent quelques couples. Il demande à plusieurs d'entre eux s'ils veulent « tester » l'un des candidats. Certains refusent poliment, d'autres semblent intéressés par l'idée. Deux couples choisissent A. et R., mais personne ne choisit F. « Je me suis bien fait niquer », me dit-il. Sami explique à F. qu'il est trop jeune et que ses traits délicats peuvent repousser les femmes. « Aucune femme ne veut avoir l'impression de coucher avec son propre fils. Mais si tu roules ta bosse et que tu apprends un peu les ficelles, ça pourrait changer. »

Les deux candidats choisis se dirigent vers des chambres privées. A. part avec une femme seule et R. avec un couple. Au bout d'un moment, R. ressort, ruisselant de sueur. « Ça s'est super bien passé, mais j'étais pas trop dans le truc », dit-il avec un haussement d'épaules et un petit sourire. « Le problème avec moi, c'est que si les gens ne sont pas super attirants, j'ai du mal à me donner à 100 %. » Il semble avoir vite oublié l'expérience : il continue à me parler, me raconte qu'il est inventeur et qu'il est sur le point de breveter un barbecue révolutionnaire. Pendant qu'il se rhabille, il me montre des vidéos de son invention sur son téléphone.

A. prend un peu plus son temps. Les murs sont fins, on peut clairement entendre qu'il donne tout et que sa partenaire apprécie. Il semble parfait pour le club des Wyylde Elite Boys. Mais après avoir fini, sa partenaire m'a dit : « Ça valait un 7 sur 10. J'étais très excitée, et il sait très bien se servir de ses doigts, mais il lui manque quelque chose. Bien sûr, tous les hommes ne peuvent pas rester en érection pour la totalité des ébats, surtout si c'est leur première fois avec une nouvelle personne : ils sont trop stressés. Je pense qu'on peut lui donner une chance. J'ai rencontré pas mal de mecs comme lui à des soirées ici, et ils s'améliorent énormément au fil du temps ! A. a un certain style. »

Quelques minutes avant que je ne parte, Sami m'a présenté un des vétérans du Wyylde Elite Boys : L. J'ai appris que, grâce aux compétences acquises lors des soirées au Jack Swan, on lui avait proposé de tourner dans un film pornographique, ce qu'il avait accepté. « J'ai pas du tout aimé ça. J'avais un script à suivre, mais je préfère improviser, me raconte-t-il. Je pense qu'être un Elite Boy, c'est comme être un taxi dancer [danseur professionnel engagé par les boîtes pour faire danser leurs clients, ndlr] : ces mecs sont les meilleurs danseurs, ils disent oui à toutes les filles qui leur demandent de les faire danser et ils s'assurent que tout le monde passe une bonne soirée sur la piste de danse. On fait à peu près la même chose, à quelques détails près. »

Tagged:
orgies
échangisme
sexualité
plan à trois
threesome