Photographie

Des filles qui chutent

Avec leur série photo « Impossible Balance », Marcus Palmqvist et Gem Fletcher les font toutes tomber.

par Kara Weisenstein
20 Mars 2017, 11:22am

Toutes les photos sont publiées avec l'aimable autorisation des artistes.

Les lois de la physique ne semblent pas s'appliquer dans Impossible Balance. Dans les clichés du photographe Marcus Palmqvist et du directeur artistique Gem Fletcher, les corps sont bloqués dans le mouvement d'une chute, comme si le temps était suspendu et que l'atterrissage n'arrivait pas. Réalisé avec le concours de deux danseuses du ballet de Stockholm, la série mélange un shooting mode et une étrange chorégraphie immobile. Le plus étonnant est que tout y est vrai, aucune retouche Photoshop, seulement des corps à la limite de la chute.

« Le projet s'articule autour de l'idée d'un équilibre parfait, mais parfaitement impossible. Ce moment de tension totale où un corps est en suspens avant de tomber, cette fine ligne entre contrôle et chaos. Ce concept parle donc de lâcher prise et de confiance envers les danseuses qui travaillaient avec nous », explique Fletchers.

« On avait une idée des poses que nous voulions voir et nous avons fait en sorte de pouvoir tester toutes sortes de choses le jour du shooting afin de pousser plus loin ce que nous avions en tête. On a vraiment eu de la chance de pouvoir travailler avec ces deux danseuses de la Stockholm Dance Compagny. Elles se sont vraiment données et ont apporté au projet une sorte de mélange entre technicité, passion et énergie. Seules elles ont le secret de ces poses étranges qui défient la gravité. Elles ont su tenir dans ces positions juste assez dans ces positions pour qu'on puisse les prendre en photo. »

« Pour augmenter la tension, nous avons shooté dans des lieux graphiquement intéressants. Les couleurs, les vêtements portés et bien entendu les poses contrastent avec la froideur, l'immobilisme et la rigueur de l'architecture environnante. Marcus est vraiment sans pareil pour capturer le mouvement, c'est pour cela que je lui ai demandé de bosser avec moi sur ce projet. »

Retrouvez tous les travaux de Gem Flechter et Marcus Palmqvist sur leurs sites respectifs.