Publicité
Santé

Désolé mais transpirer « n’élimine pas les toxines »

Ne vous laissez pas berner par la mode.

par Tracey Anne Duncan
29 Avril 2019, 7:07am

Studio Firma / Stocksy

Il faut se l’avouer : le monde moderne est généralement un endroit assez nocif où vivre. Nous sommes constamment entourés de détritus industriels. La pollution s’installe dans l’eau, la terre et nos corps. Beaucoup d’entre nous essayent inlassablement de trouver des moyens de compenser les dégâts causés. Beaucoup sont en quête de pureté – laquelle nous est promise à travers des saunas infrarouges et des thés de détox.

Est-ce qu’on a besoin de tout ça ? Est-ce qu’un jeûne dans un chalet de sueur après s’être nettoyé le côlon va vraiment faire disparaître toutes les conséquences du capitalisme récent ?

« Le concept de base de la “détoxication” présente des défauts flagrants, parce que nos mécanismes naturels, surtout les fonctions du foie et des reins, purifient bien mieux nos corps que ne pourraient le faire toutes les substances ou les activités extrinsèques », dit Morton Tavel, professeur émérite de médecine à l’université de l’Indiana. Tavel me dit que « cela fait des siècles que l’idée de “détoxication” ou de “purification” du corps de ses substances “nocives” circule et qu’elle revient hanter le monde moderne de temps en temps ». L’idée derrière ce concept de « nettoyage » est de débarrasser le corps d’une substance inconnue, qui n’est généralement que vaguement précisée.

Vous n’avez pas besoin d’un programme spécifique de détox afin de détoxifier le corps. Votre corps va le faire tout seul. Mais qu’en est-il de la transpiration, la vache sacrée du monde de la détox ? Il faut absolument qu’on expulse cette pollution, non ?

Eh bien… Non. Ce n’est pas ce que fait la transpiration.

« La transpiration est une fonction normale du corps utilisée pour réguler la température. Ce n’est pas un moyen d’excréter des déchets ou d’expulser des toxines », dit Tsippora Shainhouse, dermatologue à Los Angeles. Il y a deux types de transpiration, dit-elle : « La transpiration qui survient quand on a chaud vient principalement des glandes eccrines partout dans le corps. C’est une réponse aux températures corporelles élevées, une manière de rafraîchir le corps. Elle se produit quand on a de la fièvre, qu’on est dans un environnement chaud, et quand on fait de l’exercice ».

Aussi, cette première sorte de transpiration est un système de contrôle de la température très intelligent que le corps utilise pour s’assurer qu’on ne meurt pas d’une crise de chaleur en faisant du hot yoga. Le second type de transpiration, dit Shainhouse, est la t ranspiration liée au stress. « C’est en fait une réponse du système nerveux face à l’adrénaline, l’hormone qu’on produit quand on est nerveux, anxieux ou excité. Elle fait partie de notre réponse combat-fuite innée et primitive », dit-elle. Ce genre de transpiration est plus associé aux glandes apocrines – qu’on trouve dans les aisselles, l’aréole et les tétons, les parties génitales, les paumes de mains, les plantes de pieds, et à l’intérieur des oreilles. Comme ces glandes sécrètent des acides gras qui, en conjonction avec les bactéries et les autres choses situées dans et sur la peau, résultent en une transpiration qui sent mauvais. En gros, les mauvaises odeurs classiques liées aux stress.

Ce deuxième type de transpiration, c’est la sueur dégoûtante qu’on préférerait ne jamais avoir à affronter. Mais elle n’est pas censée non plus vous détoxifier. Elle est juste un produit dérivé de la libération de l’adrénaline dans le corps, dit Shainhouse.

« La plupart des “toxines” qui inquiètent les gens incluent les pesticides, les résidus de plastique ou de la pollution aérienne », dit Tsippora. « Elles ont tendance à être liposolubles, et ne se dissolvent pas bien dans l’eau, donc elles ne seront pas expulsées du corps en grande quantité, sachant que la transpiration est constituée d’eau à 99 % ». Donc non seulement la sueur n’est pas censée vous détoxifier, mais la plupart des toxines pour lesquelles on s’inquiète ne peuvent pas être libérées à travers la transpiration, peu importe la chaleur du bain de vapeur.

Mais alors, pourquoi est-ce qu’on ne peut pas faire la différence entre la transpiration d’un jour et celle du lendemain ? La sueur qui sent mauvais ne veut pas dire qu’on expulse des mauvaises choses du corps ? C’est également un non pour Shainhouse.

« Il est certain qu’il y a des aliments qui, une fois digérés, peuvent laisser une odeur qu’on expulse du corps via la transpiration. On y inclut généralement les aliments qui contiennent des composés de soufre : le brocoli, le chou, le chou-fleur, ainsi que l’ail et les oignons », dit-elle. « La plupart de ces produits dérivés sont métabolisés et se décomposent dans les intestins et le foie, mais certaines molécules, comme l’allyl méthyl thioéther, sont absorbés dans le système sanguin et libérées à travers les poumons (la respiration) et les pores (la transpiration) ».

En gros, notre odeur correspond à des molécules décomposées qu’on libère à travers les pores, et pour être clair, ce n’est pas pareil que la libération des toxines, puisque peu importe de quoi il s’agit, cela a déjà été transformé par le corps.

Donc si ce n’est pas la transpiration qui s’en charge, de quel genre de détox a besoin le corps ? La science n’en reconnaît aucune. « Ne vous laissez pas berner par la mode », dit Cale Parkyn, physiothérapeute dans l’Alberta, « la “détox” nutritionnelle ou corporelle est une industrie qui crée et fait elle-même la publicité de la peur. La vérité, c’est que le corps régule lui-même très bien les toxines, les bactéries et les virus ». Les gens très stressés, fatigués de manière chronique, ou avec des problèmes d’auto-immunité peuvent avoir moins de capacités de régulation automatique, mais les corps qui sont globalement en bonne santé vont expulser les toxines toutes seules.

En d’autres mots, votre corps est une machine intelligente. Vous pouvez garder votre argent, hydratez-vous et laissez-le s’occuper de lui tout seul.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.