Publicité
egypte

Vol Paris-Le Caire : les recherches toujours en cours le lendemain de la disparition

Au lendemain de la disparition du vol, les autorités sont toujours à la recherche de l’appareil. Accident ou terrorisme, aucune hypothèse n’est pour le moment privilégiée.

par VICE News
20 Mai 2016, 9:40am

Un airbus de la compagnie EgyptAir (Photo via EPA)

Ce vendredi matin, l'armée égyptienne a affirmé avoir trouvé des débris et des effets personnels de passagers, à près de 300 kilomètres des côtes égyptiennes. EgyptAir a repris cette information.

Dans la journée de jeudi, en conférence de presse, le président français François Hollande avait confirmé que le vol s'était abîmé avec 66 personnes à bord. On compte, entre autres nationalités, 30 Égyptiens, et 15 Français.

Le président a également expliqué qu'aucune piste n'était pour l'instant privilégiée pour expliquer ce qu'il s'est passé. De son côté, le ministre de l'aviation civile égyptienne a estimé qu'il y avait plus de chances que l'appareil ait été victime d'une attaque terroriste que d'un défaut technique, sans pour autant privilégier de théorie.

Confusion autour de débris retrouvés jeudi

Des officiels grecs ont expliqué en fin de journée ce jeudi que les débris retrouvés plus tôt dans la Méditerranée n'appartenaient pas au vol EgyptAir disparu avec 66 personnes à bord.

Ces informations sont venues infirmer celles données par EgyptAir qui semble s'être avancé en annonçant que les débris repérés jeudi venaient de son avion.

Dans cette déclaration faite dans l'après-midi de jeudi, EgyptAir expliquait que le gouvernement égyptien avait confirmé que les éléments retrouvés venaient du MS804, parti de Paris en direction du Caire. EgyptAir est désormais revenu sur sa position. Les recherches de l'épave ou de débris en Méditerranée, dans la zone où le vol a disparu des radars, se poursuivent donc ce vendredi matin.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a publié un communiqué demandant aux autorités de son pays d'« intensifier les recherches ».

La marine américaine a rejoint les équipes de recherches. Un avion P-3 Orion a été déployé sur zone.

Ouverture d'enquêtes

La justice française a par ailleurs annoncé l'ouverture d'une enquête. Dans le même temps l'Égypte a également lancé une enquête de sécurité, a appris Reuters de source judiciaire. Le secrétaire d'État aux Transports français Alain Vidalies a annoncé que trois enquêteurs et des conseillers techniques d'Airbus étaient envoyés au Caire jeudi pour participer aux travaux d'investigation.

Le ministère de la Défense grec a annoncé, lors d'une conférence de presse, que l'avion avait fait des « virages brusques » avant de plonger et de disparaître des radars dans le sud de la Méditerranée.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR