Acquittement d'un ancien collaborateur de « l'homme le plus dangereux de la planète »

L'abracadabrantesque destin de Paul Le Roux, trafiquant international de drogue et d'armes reconverti informateur de la DEA, a connu un nouveau rebondissement.

|
mars 8 2017, 12:10pm

Paul Le Roux.

L'abracadabrantesque destin de Paul Le Roux, trafiquant international de drogue et d'armes reconverti informateur de la DEA (l'agence antidrogue américaine), a connu un nouveau rebondissement ce lundi. L'acquittement d'un de ses anciens employés par la cour fédérale du Minnesota remet en question le curieux arrangement passé entre le gouvernement américain et le mystérieux criminel.

Moran Oz, un businessman israélien accusé d'avoir organisé un réseau illégal de vente de médicaments en ligne orchestré par Le Roux, a vu son procès soudainement toucher à sa fin au bout de 18 jours, acquitté par la juge Susan Richard Nelson, celle-ci évoquant un « manque de preuves ».

Les documents du tribunal indiquent que la DEA a coincé Oz avec l'aide de son ancien boss, Le Roux. À ce lucratif trafic pharmaceutique s'ajoute une vertigineuse liste de crimes attribués à Paul Le Roux. Pêle-mêle : un complot pour faire entrer de la meth nord-coréenne ultra-pure aux États-Unis, avec l'aide d'un gang de bikers et d'un parrain de la mafia chinoise ; plusieurs assassinats ciblés aux Philippines ; un yacht échoué aux îles Tonga dans le Pacifique avec l'équivalent de 120 millions de dollars de cocaïne et un corps sans vie à bord ; et l'armement d'une milice en Somalie. C'est aussi un génie de l'informatique qui a développé un logiciel de cryptage réputé.

À lire : L'histoire du mystérieux accord signé entre la DEA et « l'homme le plus dangereux du monde »

Dans l'affaire Oz, les procureurs ont abandonné les charges contre lui avant même que ses avocats appellent un seul témoin pour sa défense. La juge a validé la demande de ces mêmes avocats, qui accusaient les procureurs de manquer de preuves pour juger de sa culpabilité. C'est extrêmement rare : l'un des avocats de Oz, Joseph Friedberg, a avoué n'avoir connu ce type d'acquittement — via la « Rule 29 » — que deux fois en 40 ans d'exercice.

« Ils n'auraient jamais dû déposer plainte », a déclaré Friedberg. « Leur source était Paul Le Roux, et si vous ne pouvez pas corroborer ce que Paul Le Roux vous dit, vous ne devriez pas intenter une action en justice ».

Le Bureau général des avocats du Minnesota n'a pas souhaité commenter l'acquittement.

« Nous l'avons jeté à la mer, puis on lui a tiré dessus »

Oz, 34 ans, était un cadre de RX Limited, une entreprise pharmaceutique en ligne fondée par Le Roux en 2004 et domiciliée en Israël. La DEA a commencé à enquêter sur cette entreprise en 2007, soupçonnant un trafic d'antidouleurs, barbituriques et autres drogues destiné aux clients américains qui souhaitaient se passer d'une ordonnance.

Les procureurs fédéraux estiment les bénéfices de RX Limited à des dizaines de millions de dollars. Après son arrestation en Roumanie en 2013, puis son extradition aux États-Unis, Oz a soutenu que la vente était légale. Il s'est dit victime de chantage de la part de Paul Le Roux, qui le menaçait de mort s'il arrêtait le business.

Dans les faits, Oz dit avoir essayé de quitter l'entreprise. À ce moment-là, il a été convié à rencontrer Le Roux aux Philippines. Selon lui, les gros bras du baron l'ont emmené sur un bateau, jeté à la mer et lui ont tiré dessus. « Ils voulaient l'atteindre sans le tuer, et laisser les requins l'achever », a expliqué Friedberg l'année dernière lors du procès de Moran Oz.

Joseph Hunter, dit « Rambo », un ancien sniper et sergent de l'armée américaine qui travaillait comme homme de main pour Le Roux, a corroboré le témoignage de Oz. Lors d'une enquête dans une toute autre affaire de drogue et de tueurs à gage, les agents de la DEA l'ont enregistré en train d'humilier un employé de Le Roux, avant de le jeter par-dessus bord.

« Nous, euh... n'avons pas kidnappé ce type, mais l'avons dupé pour l'emmener avec nous », a avoué Hunter dans une écoute de la DEA. « Nous l'avons jeté à la mer, puis on lui a tiré dessus ».

Face à la cour fédérale de Manhattan, Hunter a finalement plaidé coupable à une longue liste de charges d'accusation. Il a été condamné à 20 ans de prison en mai dernier. Le Roux, vraisemblablement âgé d'une quarantaine d'années, est aussi en garde à vue. Mais les conditions de sa détention demeurent obscures. Il a été arrêté au Liberia en 2012, suite à une opération éclair de la DEA, qui l'aurait coincé en train de planifier l'export de meth vers New York. Il n'a toujours pas été jugé ou condamné.

Les documents auxquels VICE News a pu avoir accès l'année dernière montraient que Le Roux avait plaidé coupable pour les accusations de trafic de drogue. Il aide actuellement la DEA à piéger ses anciens sous-fifres, probablement en échange d'une remise de peine. Le Roux était derrière l'opération éclair qui a permis de coincer Hunter, et deux prévenus appelés à témoigner dans le procès Oz avaient déjà reconnu leur implication dans le trafic pharmaceutique.

Les avocats de Oz prévoyaient d'appeler Le Roux et Hunter pour qu'ils témoignent des pressions exercées sur leur client. Friedberg a déclaré que les deux hommes étaient détenus à Oak Park Heights, une prison de haute-sécurité près de Minneapolis. Une information importante, puisque l'emplacement de Le Roux avait été caché jusqu'à présent.

« Cela ferait vomir n'importe quel juré de devoir condamner quelqu'un en se basant sur le témoignage de Le Roux », a déclaré Friedberg. « Je pense que cette procédure a été totalement immorale et que le gouvernement devrait en avoir honte », a-t-il ajouté.

La défense de Oz a constamment remis en question la nature des relations entre Le Roux et la DEA. On s'attendait à ce que les enquêteurs attrapent les plus petits membres de l'organisation mafieuse pour remonter jusqu'au boss. C'est l'inverse qui s'est produit. « C'est comme si Microsoft était une entreprise criminelle, et que le gouvernement s'arrangeait avec Bill Gates pour interpeller le service des exportations tout entier », a écrit Friedberg dans un dossier judiciaire.

Le juge a aussi acquitté le coaccusé de Oz, Lachlan Scott McConnell, un Canadien de 58 ans qui gérait la sécurité des affaires de Le Roux. Deux docteurs prétendument impliqués dans le système pharmaceutique sont encore sous le coup de la justice ; leurs procès sont à venir.

Oz était placé en liberté sous caution en attente de son procès. Selon Friedberg, sa femme et ses deux enfants ont déménagé d'Israël pour s'installer dans le Minnesota pour être avec lui. Il y a six mois, sa femme a même accouché d'un troisième enfant, désormais citoyen américain. La famille a prévu de retourner à Jérusalem ce jeudi.

À lire : « L'homme le plus dangereux de la planète » reste introuvable, mais son ancien adjoint Rambo prend 20 ans de réclusion


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Plus de VICE
Chaînes de VICE