Publicité
Etats-Unis

En réclamant un "supplément olives", les clients d'une pizzeria récupéraient de la cocaïne

À chaque fois que les clients commandaient une pizza, ils demandaient aux employés un « supplément olives » et avaient le droit à de la drogue.

par Drew Schwartz
06 Juin 2017, 3:00pm

Photo via Flickr / Arturo de Albornoz

La police de Sammamish dans l'État de Washington a arrêté plusieurs personnes vendredi dernier, alors qu'elles sortaient des sachets de cocaïne de boîtes de pizzas sur le parking de Papa John's – une chaîne de pizzeria bien connue outre Atlantique.

Les autorités de cette petite ville voisine de Seattle ont appris il y a 6 mois que la pizzeria locale fournissait de la cocaïne à ses clients, rapporte KIRO 7, une filiale locale de CBS. Les enquêteurs ont alors lancé une enquête qu'ils ont surnommée « Opération Supplément Olives ».

Les détectives se sont pointés à la pizzeria en se faisant passer pour des clients à la recherche d'une dose de cocaïne, a expliqué une porte-parole de la police du King County. À chaque fois qu'ils commandaient une pizza, ils demandaient aux employés un « supplément olives » et avaient le droit à de la drogue – un peu comme ces clients d'un Burger King du New Hampshire qui demandaient des « frites croustillantes » pour obtenir de la weed.

« Les enquêteurs commandaient une pizza, sortaient et attendaient sur le parking, » a indiqué le sergent Cindi West à CNN. « L'employé sortait ensuite la pizza et dans la boîte, il y avait de la cocaïne. »

L'enquête a pris fin vendredi dernier, quand des officiers ont effectué plusieurs perquisitions à Sammamish et à Bellevue, une ville voisine. La police a aussi perquisitionné la pizzeria et a découvert que les employés cachaient la drogue dans la caisse, les éviers, et les distributeurs de savon. Les autorités ont récupéré 28 000 dollars en cash, de la cocaïne, de l'ecstasy, de la weed, de la meth, des acides, et de l'Oxycodone, d'après le bureau du shérif. Cinq personnes ont été arrêtées – dont deux employés de Papa John's.

« Je n'y avais jamais pensé. Vous n'êtes pas là à vous dire "Est-ce que ma pizza va être recouverte de cocaïne aujourd'hui ?" » a confié Victoria Edwards, une cliente de la pizzeria, à KIRO 7.

Elle a ajouté que cette découverte n'allait pas l'arrêter de fréquenter la pizzeria, mais qu'elle allait désormais tester la pizza.

« Je vais en prendre un petit bout, et m'assurer que je ne commence pas à avoir un écoulement nasal bizarre, puis je servirai mes enfants, » a dit Edwards.

Les autorités ont dit que les gérants de la pizzeria se sont montrés « très coopératifs » et ne savaient pas que leur Papa John's avait été converti en un lieu de deal.

« Papa John's condamne fermement ce type de comportement illégal, » a confié un porte-parole de l'entreprise à CNN. « La franchise a confirmé que les employés impliqués ne travaillent plus là-bas, et nous nous excusons pour leurs actions. »


Suivez Drew Schwartz sur Twitter : @drewjschwartz