Publicité
Culture

Toutes ces fois où des gens ont pris de bêtes objets pour de l’art

Un bref récapitulatif de nos canulars préférés du monde de l’art.

par Eleanor Lambert
30 Mai 2017, 2:27pm

Image via Twitter.

Parfois, il ne suffit de pas grand chose pour réussir un bon canular. Comme cette fois où quelqu'un a posé un simple ananas sur un piédestal lors d'une exposition à l'université Robert Gordon d'Aberdeen et où tout le monde a pris ça pour une œuvre d'art. En fait, il s'agissait d'une blague de deux étudiants, qui avaient posé le fruit par pure malice, et qui ont eu la surprise de le retrouver exposé sous verre à leur retour. Aucun membre de l'administration n'a avoué sa responsabilité dans cette ridicule méprise, mais l'anecdote n'a pas manqué d'amuser les visiteurs et les internautes.

De notre côté, on n'a pas pu s'empêcher de repenser à tous les canulars qui ont rythmé l'histoire de l'art. En hommage à la Fontaine du facétieux Marcel Duchamp, alias R. Mutt, et la propension des gens à se foutre de la gueule du monde de l'art, Creators a décidé de revenir sur toutes les fois où des objets absolument quelconques ont été confondus avec des œuvres d'art.

La paire de lunettes posée par terre

En mai de l'année dernière, un autre jeune boute-en-train avait négligemment déposé une paire de lunettes dans une des salles d'exposition du musée d'art moderne de San Francisco pour voir comment le personnel allait réagir. Comme vous pouvez vous y attendre, il n'a pas fallu longtemps avant que les visiteurs ne se pressent de photographier cette petite merveille de créativité. Et comme nous ne remercierons jamais assez Dieu de nous avoir offert Twitter, on vous laisse revoir ces tweets montrant la réaction du public — notre préféré étant indubitablement celui où l'on voit un homme se mettre à genoux pour photographier « l'œuvre » de plus près. Les deux adolescents responsables du canular sont repassés récupérer leur chef-d'œuvre un peu plus tard, et nous leur sont infiniment reconnaissants pour leur acte.

La mitaine abandonnée

Celle-ci n'a pas fait autant de bruit que sa camarade lunettes mais difficile de passer à côté de ce tweet mémorable faisant mention d'une mitaine tombée au sol, au MoMA PS1 à New York. La pauvre petite chose a été longuement observée par les visiteurs autour, qui semblaient visiblement se demander s'il s'agissait véritablement de l'émanation géniale d'un artiste fou.

Nat Tate

Celui-ci n'est pas un objet mais il est complètement absurde et il implique David Bowie, on a donc décidé qu'il avait toute sa place ici — t aussi parce que c'est, pour être tout à fait honnêtes, un peu notre préféré. Fusion de la Tate Gallery et de la National Gallery, l'existence de l'artiste Nat Tate a été fabriquée de toutes pièces par l'écrivain William Boyd. Épaulé par David Bowie et Gore Vidal, Boyd a rédigé une autobiographie complète du faux artiste et David Bowie a carrément poussé le vice jusqu'à organiser un vernissage pour Nat Tate en 1998. De nombreux invités, membres de l'élite du monde de l'art, ont affirmé connaître Tate et — cerise sur le gâteau — l'une de ses œuvres, vendue pour 11 000 dollars. Et ceci n'est pas une blague.