Publicité
Motherboard

Voici la vidéo Twitch la plus vue de toute l'histoire du site

Spoiler : elle est très choupi.

par Emanuel Maiberg
27 Juillet 2017, 6:47am

Depuis son divorce avec Justin.tv en 2011, Twitch.tv est le site de référence des joueurs qui aiment commenter des parties en direct, ou des spectateurs qui aiment observer les subtiles émotions qui passent sur le visage d'un humain lorsqu'il défonce des zombies à l'AK-47.

En 2016, le site a lancé la fonction Clips, qui permet aux utilisateurs d'isoler des bouts de vidéo particulièrement intéressants au sein d'un stream de plusieurs heures, puis de partager ces fragments avec la communauté.

Lundi soir, Twitch a annoncé qu'un quasi-inconnu au pseudo fleuri, JurassicJunkieLive, avait battu le record du clip le plus vu de l'histoire de la plateforme. En l'occurence, on y voit un pauvre monsieur dans un état de terreur avancé.

Jurassic était en train de jouer à Outlast 2, un jeu de survival horror à la première personne qui se déroule dans le désert d'Arizona. Si notre joueur montre des nerfs solides dans la première partie de la vidéo, il ne tarde pas à lâcher les élastiques suite à une apparition incongrue.

"Mon conjoint était parti m'acheter une canette de Jack Daniels, et a envoyé ma fille de 2 ans à l'étage pour me rejoindre", explique Jurassic sur Reddit. À cause de mon casque, je ne l'ai pas entendue entrer. À ce moment là, un corbeau m'est tombé dessus dans le jeu, j'ai hurlé, juste au moment où j'ai aperçu un enfant diabolique nimbé de bleu dans un coin de mon champ de vision."

Cette charmante histoire de l'Internet est un peu plus qu'une anecdote mignonne : elle montre à quel point la communauté Twitch aime les stream de jeux d'horreur et les jump scares bien exécutés. D'ailleurs, les streamers les plus populaires du moment comme Pewdiepie ou Markplieront fait leur réputation sur des jeux similaires, comme Amnesia: The Dark Descent. C'est sans doute parce que regarder quelqu'un jouer à un jeu d'horreur est bien plus amusant que d'y jouer soi-même, et que la terreur humaine est quelque chose de satisfaisant à contempler en-dehors d'un contexte tragique.