VICE News

Entretien avec un jeune Français engagé dans la reprise de Rakka

En novembre dernier, l'offensive sur la capitale de facto de l'EI débutait tout juste. Un mois plus tard, Arnaud, montait dans l'avion. Direction la Syrie.
17 août 2017, 4:45am

En novembre dernier, les Forces démocratiques syriennes (FDS) lançaient tout juste l'offensive sur Rakka, la capitale de facto de l'organisation État islamique (EI) en Syrie. Un mois plus tard, Arnaud (son prénom a été changé), la petite vingtaine, montait dans l'avion. Direction l'Irak. Plus précisément Souleymanieh au Kurdistan irakien, où il avait rendez-vous avec un contact kurde des Unités de protection du peuple (YPG), une composante indispensable des FDS.

Cela fait désormais près de huit mois qu'Arnaud se bat contre l'EI. Après avoir passé plusieurs mois sur le front, Arnaud reprend des forces à l'arrière – à cause d'une vilaine blessure au pouce survenue à l'entraînement. Ce mercredi, il repart au front pour participer à la reprise totale de la ville de Rakka, dont l'EI ne contrôle plus que la moitié.

VICE News : Pourquoi as-tu eu envie de partir au Rojava [Kurdistan syrien] ?
Arnaud* : Je pensais à cette idée depuis fin 2012. Mais à l'époque je passais mon bac et mes parents voulaient que je continue mes études, parce que j'étais plutôt bon. Ils me disaient que ça serait dommage que j'arrête l'école. Donc, j'ai fait une année de prépa, un an à la fac, puis je suis parti en Erasmus. Après ça, je me suis dit « Allez c'est bon. Si je pars pas maintenant, je ne partirai jamais. »

Lire la suite sur VICE News.