Food by VICE

J'ai été envoyé en Suède pour goûter le hot-dog végétarien d'IKEA

Ma mission : découvrir la raison pour laquelle le numéro un de l’étagère léchée veut que vous bouffiez moins de viande.

par Simon Espholm; traduit par Meredith Balkus
01 Mars 2018, 3:43pm

La révolution végétale bat son plein en Europe. Le McVegan a été lancé en grande pompe et IKEA a décidé d’emboîter le pas de la célèbre chaîne de fast-food en sortant un hot-dog végétarien. Mais quel individu sain d’esprit irait chez McDo ou chez IKEA manger autre chose qu’un burger et des boulettes de viande ?

LIRE AUSSI : Des hot-dogs et des chiens

Je décide donc de me rendre au magasin IKEA de Malmö – le seul à proposer le hot-dog végétarien pour l’instant – pour goûter à ce plat et découvrir la raison pour laquelle le numéro un de l’étagère léchée veut que vous bouffiez moins de viande.

Après avoir quitté Copenhague et traversé le Sund, le détroit qui marque la frontière entre le Danemark et la Suède, je me rends compte que c'est la première fois de ma vie que je suis aussi impatient d’aller chez IKEA. À la gare de Hyllie, je suis accueilli par quatre policiers suédois qui souhaitent connaître la raison de ma venue en Suède. Je leur explique que je vais déjeuner chez IKEA et les policiers, bien que sceptiques, me laissent passer sans problème.

Quand j’arrive au restaurant, situé au deuxième étage du complexe, on dirait que la moitié du pays s’est donné le mot. Le magasin n'est ouvert que depuis 15 minutes et, a priori, ce n'est pas encore l’heure du fika (la pause-café en Suède, ndlr), mais une foule de gens fait déjà la queue devant le buffet. Ils ont tous l’air hyper impatients à l’idée de déguster leurs poké bowls saumon-avocat et leurs lasagnes végétariennes.

On m'indique que le hot-dog végétarien se trouve bien dans le bâtiment, mais au Bistro, c’est-à-dire au niveau de l'entrepôt situé après les caisses enregistreuses.

Les hot-dogs végétariens, en revanche, ne sont pas visibles. Je pose une tasse de café sur mon plateau et me dirige vers la caisse. L’ont-ils déjà rayé du menu ? Un employé d’IKEA, grand, aux cheveux blonds et aux yeux bleus (vêtu du traditionnel uniforme jaune à rayures bleues, bien sûr) m'indique que le hot-dog végétarien se trouve bien dans le bâtiment, mais au Bistro, c’est-à-dire au niveau de l'entrepôt situé après les caisses enregistreuses.

Dans ce coin du magasin, il est possible de savourer des glaces, des hot-dogs et des sodas rafraîchissants après avoir déambulé plusieurs heures à travers les tables Lack et les bibliothèques Billy.

Je commande deux hot-dogs végétariens. Mon cœur bat la chamade au moment de payer. Cinq couronnes suédoises le hot-dog, soit un euro.

Carina, la préposée au comptoir du Bistro, commence à garnir les hot-dogs d’une sauce crémeuse (la même que dans les kebabs), avant d’ajouter de la moutarde douce, du chou rouge mariné, et des oignons frits.

« Wow, c'est donc ça, le hot-dog végétarien ? » s'exclame un type qui dit être le représentant d'IKEA en Amérique du Nord. Il en commande aussitôt un et demande s’ils sont garnis de la même « viande » que celle utilisée dans les boulettes végétariennes que l’enseigne a lancées il y a quelques années. Apparemment non.

Mais de quoi sont-ils faits réellement ? Le menu affiché au mur mentionne le hot-dog végétarien mais rien au sujet de la composition de la « saucisse ». Je pose la question à Carina qui m’énumère la liste des ingrédients (comprenant notamment de l'eau, du chou frisé, des lentilles rouges, du quinoa, des graines de fenouil et des additifs).

Je prends une bouchée. Le pain est tendre, le chou est aigre, les oignons sont croquants. La saucisse est plus difficile à décrire. Elle a une consistance molle, proche de la purée. Elle n'a pas mauvais goût – bien au contraire. C’est juste qu’en fait, elle n'en a pas vraiment.

Pour autant que je sache, je suis le seul client du Bistro (à l'exception de mes nouveaux amis nord-américains) à avoir opté pour le hot-dog végétarien.

Après la dégustation, je prends contact avec Anders Ledhagen, directeur des ventes pour IKEA Food. C’est lui qui a aidé à faire du hot-dog végétarien de l'entreprise une réalité. Je lui ai donc demandé d'où lui était venue l’idée.

« On essaie d’élaborer un menu plus végétal et durable », m’explique-t-il. « On constate que de plus en plus de gens se préoccupent de leur santé, de l'environnement et du bien-être des animaux. C'est ça l’avenir et c'est donc logique pour nous, en tant qu’entreprise, d’aller dans ce sens. »

Selon Ledhagen, il y a une forte demande pour les plats végétariens, et surtout, c'est la mission d'IKEA de servir une nourriture plus saine et plus respectueuse de l’environnement. Mais si l’enseigne tient tant à envoyer un signal au reste du monde, pourquoi ne supprime-t-elle pas complètement la viande de son menu pour ne vendre que des hot-dogs végétariens ?

« Je pense que, pour la plupart des gens qui viennent à IKEA, le hot-dog traditionnel et les boulettes de viande classiques ont toujours leur place dans notre gamme », poursuit Ledhagen. « Jusqu'à présent, le hot-dog végétarien a reçu un accueil plutôt positif et nous aimerions introduire plus d'options à base de plantes à l’avenir. Ça ne va pas se limiter au hot-dog. »

LIRE AUSSI : L'art délicat du hot-dog danois

Pour l’instant, le hot-dog végétarien d’IKEA est disponible uniquement à Malmö. Il est encore dans une phase dite de test mais devrait débarquer dans les autres pays d’Europe cette année. D'ici là, si jamais vous allez au Danemark, il vous faudra traverser le Sund si vous voulez ajouter un peu de saveur à vos achats grâce à une saucisse à base de légumes.


Cet article a été préalablement publié sur MUNCHIES Danemark.