Publicité
Crime

Gaz lacrymo et arrestations à la Gay pride d'Istanbul

La police turque a arrêté 19 personnes et fait usage de gaz lacrymogène dans le centre d'Istanbul ce dimanche, pour disperser des douzaines de personnes qui ont essayé de marcher, malgré l'interdiction de la parade de la Gay pride.

par VICE News
27 Juin 2016, 10:20am

Photo by Sedat Suna/EPA

La police turque a arrêté 19 personnes et fait usage de gaz lacrymogène dans le centre d'Istanbul ce dimanche, pour disperser des douzaines de personnes qui ont essayé de marcher, malgré l'interdiction de la parade de la Gay pride.

Le bureau du gouverneur d'Istanbul avait dit la semaine dernière que la marche avait été annulée, en raison d'inquiétudes de troubles à l'ordre public. Les organisateurs avaient annulé cette marche annuelle (elle a eu lieu largement dans le calme depuis 2003), après que les autorités ont déployé des centaines de forces de l'ordre aux alentours de la place Taksim.

Un groupe de jeunesse ultra-nationaliste avait menacé de violences si cette marche avait lieu, dénonçant un rassemblement immoral.

La police continue d'attaquer et de harceler des manifestants pro-LGBT à Taksim.

"Nous ne permettrons pas à des dégénérés de se livrer à leurs fantaisies sur ce sol, que nos ancêtres nous ont légué en le payant au prix fort", a dit Kursat Mican, le chef de la section stambouliote du groupe de jeunes ultra-nationalistes appelé les Alperen Ocaklari, lors d'une conférence de presse plus tôt ce mois-ci. "Nous ne sommes pas responsables de ce qui peut arriver maintenant [...] Si l'expérience ne suffit pas pour vous faire comprendre, vous apprendrez par les coups."

L'homosexualité n'est pas un crime en Turquie, mais l'homophobie est très répandue.

L'année dernière, la police avait utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la manifestation. Les organisateurs avaient dit que le gouvernement n'avait pas autorisé l'événement parce qu'il tombait en plein Ramadan, comme c'était encore le cas cette année.

Volker Beck, membre du Parlement allemand, vétéran du combat pour les droits des homosexuels, a été brièvement arrêté. Tout comme deux autres citoyens allemands.

Des diplomates étrangers qui s'étaient rendus à la Gay Pride les années précédentes ont envoyé des messages de solidarité.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR