legende

Joey Chestnut est au hot-dog ce que Nadal est à la terre battue

Cet Américain est entré dans la légende en remportant pour la 10eme fois le prestigieux concours de Coney Island où les concurrents doivent avaler le plus de hot dogs possible en dix minutes.

par VICE Sports
06 Juillet 2017, 9:11am

Cette année, ils sont tous les deux entrés dans la légende de leur sport en remportant leur decima. L'un est mondialement connu, puisqu'il s'agit de Rafael Nadal, vainqueur de son dixième Roland-Garros en juin dernier. L'autre, un certain Joey Chestnut, est moins célèbre en Europe, mais n'en reste pas moins un monstre sacré de sa discipline, à savoir l'empiffrage de hot-dog.

Mardi 4 juillet, à l'occasion de la fête nationale américaine, Joey a lui aussi remporté son dixième "Grand Chelem" en s'imposant dans son jardin de Coney Island lors du concours du plus gros mangeur de hot dogs. Surnommé "Jaws" (mâchoire) dans le milieu des goinfres de haut niveau, Joey a fait étalage de toute sa classe à l'occasion de cette compétition avec 72 sandwichs avalés en 10 minutes, pas très loin de son record de 73,5 hots dogs dégommés en qualification.

LIRE AUSSI : Le défi gargantuesque de Randy Santel

La star de la discipline est un éternel insatisfait et un perfectionniste, puisqu'à peine la victoire digérée, il s'est projeté sur l'avenir : « Il faut que je travaille sur ma forme, pour moins transpirer parce que ca m'a fait perdre du temps (...) Il faut que je comprenne mieux mon corps pour pouvoir le pousser jusqu'à la limite. » Ce concours, lancé en 1916, est en effet très exigeant pour les organismes des 30 000 personnes inscrites. Un chiffre qui témoigne de l'ampleur de l'événement diffusé en direct sur ESPN et suivi par plus d'un million de téléspectateurs.

Grâce à son incroyable capacité à déformer son estomac et à encaisser des quantités astronomiques de nourriture, Joey Chestnut s'est forgé un palmarès et une carrière aussi surprenants qu'exceptionnels et a accessoirement eu la chance de voyager un peu partout dans le monde.

Au moment de la remise des prix, l'organisateur du concours, George Shea, a rendu un hommage un peu badant à Joey Chestnut, le qualifiant de « héros américain », et « d'incarnation de la liberté et de l'idéal de ce pays ». Au pays de la réussite et de la poursuite du bonheur, Joey Chestnut est le dépositaire d'une nouvelle maxime : get fat or die tryin'.

Sa performance au concours de Coney Island en vidéo :