Duterte s'en prend à Kim Jong-un – « un fils de pute » qui s'amuse avec de « dangereux jouets »

Pas vraiment habitué à mâcher ses mots, le président philippin, Rodrigo Duterte, a réitéré ce mercredi en s'en prenant au leader nord-coréen.

|
03 Août 2017, 8:40am

Pas vraiment habitué à mâcher ses mots, le président philippin, Rodrigo Duterte, a réitéré ce mercredi en traitant le leader nord-coréen Kim Jong-un de « fils de pute » et de « petit gros ».

Pourtant dans quelques jours, le gouvernement philippin va accueillir les ministres des Affaires étrangères de 27 pays, dont la Corée du Nord, lors d'une réunion de l'ASEAN (l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est), où les tests de missiles de Pyongyang seront immanquablement évoqués.

« C'est Kim Jong-un... Il s'amuse avec de dangereux jouets, ce malade, » a dit Duterte ce mercredi, lors d'une rencontre avec des agents du fisc. « Ce petit gros qui a l'air gentil. Ce fils de pute. S'il fait une erreur, l'Extrême-Orient va devenir un territoire aride. Il faut arrêter cette guerre nucléaire. »

La volonté nord-coréenne de mettre au point des missiles capables d'atteindre les États-Unis est la source de récentes tensions internationales.

Depuis sa prise de pouvoir l'année dernière, Duterte s'est forgé une réputation de leader haut en couleur, habitué aux déclarations controversées et avide de commentaires grossiers – sans oublier sa guerre sanglante contre les trafiquants de drogue, réalisée grâce à des milliers d'exécutions extrajudiciaires.

À lire : Le président philippin fait une « blague » sur le viol pour soutenir ses soldats

En se faisant insulter publiquement par Duterte, Kim Jong-un rejoint un groupe d'illustres personnalités comme Barack Obama et le pape François. Duterte avait traité les deux hommes de « fils de salope » – son insulte préférée. Obama avait alors annulé sa rencontre avec le président philippin.

Le mépris exprimé par Duterte envers Kim Jong-un n'est pas vraiment surprenant. En avril, lors d'un coup de téléphone avec Donald Trump, Duterte aurait qualifié le leader nord-coréen de « fou ».

« Chaque génération a son fou. Pour la notre, c'est Kim Jong-un, » a dit le président philippin à son homologue américain.

À lire : Vivre avec son nom sur la « kill list » du président philippin


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR