Trump ne prend pas au sérieux les menaces de la Corée du Nord

Kim Jong-Un a déclaré que le pays était presque prêt à tester un missile qui pourrait atteindre les États-Unis. Trump a répondu sur Twitter : "Ça n'arrivera pas !"

|
03 Janvier 2017, 3:32pm

Associated Press

Le président élu Donald Trump a rembarré la Corée du Nord concernant leurs essais militaires. Ce dimanche à la télévision nord-coréenne, le leader du pays Kim Jong-Un a présenté ses voeux pour la nouvelle année et a déclaré pendant le message que le pays était presque prêt à tester un missile balistique intercontinental (ICBM) qui pourrait atteindre les États-Unis.

« La recherche et le développement d'armements de pointe progressent activement et la préparation pour le test de l'ICBM est dans sa phase terminale », a déclaré Kim Jong-Un. Il a pointé qu'il s'agirait de la continuité du programme de développement de missile balistique que la Corée du Nord a poursuivi en 2016.

Ce lundi, Trump a vite répondu sur son canal de communication favori : Twitter.

La Corée du Nord vient de déclarer qu'elle est dans les dernières phases de développement d'une arme nucléaire capable d'atteindre les États-Unis. Ça n'arrivera pas !

La Corée du Nord a déjà effectué cinq essais nucléaires depuis 2006, dont deux rien qu'en 2016. Le test le plus récent, en septembre dernier, a été considéré comme le plus puissant. Park Geun-hye, qui était alors président de la Corée du Sud, avait déclaré que ce test illustrait « l'imprudence hystérique » de Kim Jung-Un.

Dans le passé, Trump n'a pas toujours été très clair sur ce qu'il pensait de la Corée du Nord. Le président élu a à la fois critiqué Kim Jung-Un, mais l'a aussi invité à manger un hamburger avec lui. Interrogé sur le leader nord-coréen, Trump avait déclaré : « Ce type est un malade, OK ? Mais il faut lui rendre hommage. Combien de jeunes types — il avait quoi, 25, 26 ans quand son père est mort — peuvent se faire respecter de ces rugueux généraux. D'un coup vous vous dîtes, que c'est quand même fou ce qu'il a réussi à faire. »

Trump s'en était aussi pris à la Chine à qui il reproche de ne pas calmer la Corée du Nord. « La Chine exerce un contrôle — un contrôle total — sur la Corée du Nord. Ils ne le disent pas, mais c'est le cas. » Il a réitéré ces commentaires ce lundi.

La Chine récupère plein d'argent de la part des États-Unis grâce à un deal à sens unique, mais ne veut pas donner un coup de main sur la Corée du Nord.

Alors que les inquiétudes grandissent sur les tests nucléaires nord-coréens, le directeur du renseignement américain, James Clapper, avait dit en octobre que tout dialogue avec le pays ermite « paranoïaque » n'aiderait pas. Il prônait plutôt un contrôle accru des efforts nucléaires nord-coréens.

La Corée du Nord a déjà été exclue des Nations unies à cause de ces tests d'armes nucléaires. Le pays est aussi régulièrement sanctionné depuis le début des tests.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR