Mossoul : La coalition internationale coupe la dernière voie de ravitaillement de l'EI

Pour la coalition, il s'agit de la percée la plus importante depuis des semaines. L'opération de reconquête de Mossoul a été lancée le 17 octobre, mais est loin d'être finie.
24.11.16
(AP Photo/Felipe Dana)

La ville de Mossoul, la dernière place forte de l'État islamique en Irak, est complètement isolée, ont annoncé ce mardi les autorités irakiennes. L'information a été donnée par les Unités de mobilisation populaire, une milice soutenue par l'Iran, qui ont annoncé avoir fermé une route importante à l'ouest de Mosul. Il s'agissait de la dernière voie utilisée pour le ravitaillement de la ville contrôlée par le groupe terroriste. Cette route relie Mossoul au fief de l'EI en Syrie, la ville de Rakka.

La ville irakienne est désormais assiégée par les forces de la coalition, selon le Commandement irakien des opérations conjointes. En conséquence, l'EI va avoir beaucoup plus de mal à faire pénétrer des armes ou des ravitaillements à Mossoul. Les forces peshmergas kurdes ont combattu dans le sud et le nord de la ville avant de rejoindre les milices pro-iraniennes à l'ouest de Mossoul, selon l'AFP. L'armée irakienne et ses forces spéciales ont également annoncé qu'elles sont entrées dans l'enceinte de la ville, par l'est. Ce sont les seules forces militaires qui ont l'autorisation de pénétrer le centre ville.

Mossoul est l'une des positions stratégiques du groupe terroriste. Elle sert à la fois de place forte pour le ravitaillement et pour les échanges avec Rakka, la capitale de facto de l'EI, mais elle fait aussi office de machine à cash grâce à sa proximité avec certains des plus grands forages pétroliers du pays.

Pour la coalition, il s'agit de la percée la plus importante depuis des semaines. L'opération de reconquête de Mossoul a été lancée le 17 octobre mais est loin d'être finie.

MAP: Process of the Iraqi offensive against ISIS around — Conflict News (@Conflicts)23 novembre 2016

Les forces irakiennes sont engagées dans des combats urbains qui s'annoncent longs et violents, et qui montent en intensité au fur et à mesure qu'ils s'approchent du centre-ville. Pour continuer leur percée, elles vont devoir faire face aux tactiques de l'EI : des pièges parsemés partout dans la ville, des voitures piégées et des snipers positionnés sur des bâtiments. Le groupe se sert aussi des civils comme boucliers humains.

Cette percée de la coalition internationale pose la question sur le futur du territoire irakien. Sachant que la coalition est un mélange de forces paramilitaires et officielles chiites, kurdes et chrétiennes, comment elle va-t-elle redessiner la carte du pays et assurer un passage sécurisé pour les civils lorsque la ville ne sera plus aux mains des djihadistes.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News