Design

Cette installation vous permet de jouer sur un bâtiment comme d'un instrument de musique

À Reykjavik, l'artiste islandais Atli Bollason a connecté un orgue numérique à la façade de la salle de concerts conçue par Olafur Eliasson.
15 juin 2016, 6:10am
Screencaps via

La semaine dernière, l’Islandais Atli Bollason postait une vidéo de la belle façade de verre et d’acier élaborée par Olafur Eliasson pour la salle de concerts Harpa de Reykjavik, la capitale de l’Islande. On y voit une femme vêtue d’un manteau de fourrure jouer sur un orgue numérique. Pendant quelques jours en février dernier, les visiteurs d’Harpa étaient invités à « jouer la façade du bâtiment », comme on peut le lire dans la description de la vidéo.

À l’image de l’installation lumineuse connectée au célèbre orgue Wurlitzer présentée au festival de jazz de Montreux en 2014, l’orgue est reliée à la façade et la musique jouée enclenche les lumières de la façade, produisant une véritable symphonie lumineuse. L’instrument est équipé de touches de piano et d’un pad, les premières envoyant des « balles de lumière » et le second produisant une « flaque de lumière », comme le dit Bollason à The Creators Project.

Les illuminations sont ainsi basées sur les mélodies jouées. Chaque note déclenche une lumière, tandis que la vitesse de la musique module l’intensité de la luminosité de la façade. À droite du clavier, un capteur et une molette permettent au musicien d’ajuster le son en temps réel.

Bollason dit avoir pensé au HAL 9000 de 2001 : L’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick pour le design de son instrument. « Le rétro-futurisme de 2001 m’a semblé une bonne inspiration pour l’idée d’un orgue lumineux. » Il aime également l’idée que tous les Islandais puissent jouer sur la façade d’un bâtiment incontournable de la capitale. « L’orgue est un outil très simple et pourtant puissant pour les gens de Reykjavik d’interagir avec ce qui est un bâtiment extrêmement monumental et très controversé. C’est une structure publique et c’est simplement démocratique de pouvoir refléter ses sentiments dessus et s’amuser avec. »

Harpa Light Organ de Atli Bollason

sur

 Vimeo

Ce n’est pas la première fois de Bollason intervient sur la façade de l’Harpa. En août 2014, il avait déjà créé une installation lumineuse interactive reprenant le jeu vidéo Pong.

Pour suivre Atli Bollason, cliquez ici, et pour voir ses autres vidéos, faire un tour .