Noisey

Comment je suis tombée amoureuse des Shaggs, le meilleur pire groupe de tous les temps

Trois sœurs, une grand-mère voyante, un père autoritaire et un des disques les plus étranges jamais sortis.
8.3.17

Récemment, mon copain et moi nous sommes lancés dans une battle du « morceau le plus merdique de YouTube », en commençant par s'échanger des vidéos des Dune Rats et des reprises sans âme de l'émission Like A Version. Après avoir maté plusieurs fois Tash Sultana massacrer « Electric Feel », il a décidé de passer au niveau supérieur en me balançant un morceau que je n'avais jamais entendu auparavant : « My Pal Foot Foot » des Shaggs. S'en est suivi une cacophonie infernale, mélange de beat absolument pas maîtrisée, de mélodies au rabais et de voix guindée. Il n'y avait aucune basse, et c'était sans doute mieux comme ça ! Rien en place, un rythme saccadé, et un accent prononcé de la Nouvelle Angleterre qui déplorait la perte d'un chat nommé Foot Foot. Une image en noir et blanc représentait trois jeunes filles, plutôt enrobées, avec de longs cheveux et d'étranges sourires forcés. Tout ça était bien creepy, digne des films d'horreur de l'époque, et leurs visages figés donnaient envie de les fuir le plus rapidement possible.

Publicité

Lire la suite sur Noisey.