Sports

Un mois à m’entraîner avec le plus célèbre boloss de la prépa physique sur YouTube

Si vous vous dites "pfff, quel con", vous n'êtes pas les seuls. Mais les programmes comme Kinobody n'ont jamais été aussi populaires.
14 octobre 2016, 9:15am

Depuis des millénaires, nous cherchons la formule, le produit, le régime ou la potion magique qui nous donnera un corps de rêve. Être en bonne condition physique n'est pas très compliqué, mais il faut y passer du temps et travailler dur. Voilà ce qui explique qu'il est facile de vendre n'importe quelle forme de raccourci pour se tailler des abdos sans trop d'efforts. Que les Américains dépensent 60 milliards par an en produits amaigrissants. Et que des centaines de milliers d'abonnés suivent un programme d'entraînement en ligne appelé Kinobody.

Ce programme, c'est le coup de génie de Gregory O'Gallagher, 24 ans. Gregory n'est pas un gourou de la mise en forme comme les autres. Il ne vend pas de régimes ou de séries d'exercices qui vous garantissent la meilleure condition physique que vous ayez jamais eue. Ce qu'il vend, c'est un mode de vie.

J'ai découvert le programme de Gregory dans une publicité sur YouTube. D'après ce qu'on y voit, son mode de vie est largement inspiré, on ne sait trop pourquoi, de celui de Patrick Bateman. La vidéo intitulée Le vrai Bruce Wayne révélé n'est rien de moins qu'un remake d'une scène d'American Psycho. La pub s'ouvre avec une prise de vue aérienne d'une immense demeure cossue entourée d'arbres. À l'intérieur, pendant qu'on voit Gregory, tout en muscles, se lever du lit (où dort une brunette aux jolies jambes), il nous annonce qu'il attendra huit heures de plus avant de manger. Cette diète stricte, appelée jeûne intermittent, est au cœur de Kinobody. Après avoir bu un café au balcon avec la brunette, Gregory monte dans une Lamborghini (Bruce Wayne avait une Murciélago, mais bon, peu importe) et se rend au gym pour sculpter son corps.

Si vous vous dites "Pfft, quel con", vous n'êtes pas seul. Mais les programmes comme Kinobody n'ont jamais été aussi populaires et le marché de la mise en forme plus lucratif que jamais : en 2015, les programme de préparation physique ont engrangé 24,2 milliards en revenus, en vendant à leurs clients le rêve d'un beau physique. En ligne, le marché est aussi en croissance.

La chaîne YouTube de Kinobody compte 163 000 abonnés et son site web déborde de récits de transformation de ses adeptes accompagnés d'impressionnantes photos avant-après. J'ai fouillé les forums en ligne pour trouver des commentaires négatifs, mais rien. Ses clients suivent vraiment le programme et sont totalement satisfaits.

Même s'il a l'air du plus grand douchebag du monde, il semble que Gregory O'Gallagher soit sur une bonne piste. Alors je l'ai appelé pour lui demander de m'enseigner sa philosophie de culture physique, et il a accepté.

L'auteur et Gregory. .

Quand j'ai rencontré Gregory en personne dans un hôtel de Los Angeles, j'ai pu confirmer que sa grande forme est réelle, mais j'étais toujours sceptique quant à la maison, l'auto et le mannequin de ses annonces. J'ai appris que le manoir était le sien — ou, du moins, celui de sa famille. Son père, Michael O'Gallagher, est décédé en 2002 quand Gregory était enfant, après avoir fondé l'une des plus importantes compagnies de location de propriétés au Canada. Le mannequin est une de ses amies, une artiste torontoise nommée Aurora Kruk. Et la Lamborghini avait été louée, juste parce que les « Lambos sont plus le fun » que son auto, une Tesla.

Pour entreprendre mon parcours vers la forme physique, Gregory m'a proposé le programme Aggressive Fat Loss (Perte de gras agressive) de Kinobody, qui me donnerait selon lui le plus grand résultat en le moins de temps. Ses autres programmes, qui coûtent tous environ 50 $, ont des noms qui laissent croire que vous serez transformé en guerrier ou en super-héros.

Le programme que je suivrais au cours du mois comprend quelques PDF d'explication, ainsi qu'un Guide d'hypnose pour la préparation mentale : une étrange combinaison du Secret et du Pouvoir du moment présent. Il y a une narration que l'utilisateur enregistre sur son téléphone et joue au moment de s'endormir : « Tu es rempli de lumière. Tu es rayonnant et tu brilles. » Quand j'ai demandé à Gregory ce que c'était, il m'a répondu que « c'est juste pour aider ceux qui ont besoin d'une motivation supplémentaire ». J'ai décidé que je ferais sans.

Le programme comprend aussi un enregistrement audio et de nombreuses vidéos. Du coaching virtuel avec Gregory qui explique comment suivre le régime, tout en montrant son immense manoir et ses voitures de luxe, et se passant vraiment souvent les mains dans les cheveux.

Le programme de Kinobody est plutôt standard : trois entraînements par semaine, en alternant bras, jambes et abdominaux. Mais il y a surtout des jeûnes intermittents. On ne doit pas manger quoi que ce soit d'autre que du café noir entre le réveil et 14 heures. Après, on peut prendre un petit repas (moins de 400 calories), puis un gros vers 20 heures (autour de 1600 calories). L'idée, c'est que jeûner en début de journée et se restaurer en soirée permettent « d'optimiser l'activité catabolique et anabolique ainsi que l'utilisation des gras ».

On pourrait croire que ça n'a aucun sens, mais selon des experts le jeûne intermittent est légitime. Le Dr Lawrence Cheskin, professeur agrégé de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, m'a dit qu'il entraîne des résultats positifs parce que « c'est plus facile de ne pas abandonner un jeûne intermittent ». La recherche montre aussi que les jeûnes intermittents peuvent aider à réduire l'inflammation et les tissus adipeux, ainsi qu'à stabiliser son poids.

Mais d'autres experts, comme le Dr Mike Roussell, ne sont pas pas d'accord. Roussell, un nutritionniste qui supervise le régime d'athlètes professionnels, de célébrités et d'autres clients de la haute société affirme que le jeûne intermittent n'équivaut qu'à repousser la consommation de calories à la fin de la journée. « Le nombre total de calories compte, donc si on consomme plus tard toutes les calories reportées, on ne perd pas de poids », écrit-il dans le magazine Shape.

Gregory ne possède pas de diplôme en préparation physique ni d'expérience professionnelle en entraînement. Sa seule formation, c'est son expérience personnelle. Ado, il n'était « pas populaire, mais pas impopulaire », explique-t-il. Mais quand il a commencé à s'entraîner religieusement, les autres ont commencé à s'intéresser à lui. « Ça m'a donné confiance en moi, enfin quelque chose pour lequel j'étais connu. C'était une identité que les autres reconnaissaient : "Greg est vraiment en forme" ou "Greg est vraiment musclé". » Et il a ensuite commercialisé sa méthode.

Les vidéos de Gregory sont des montages de reprises de scènes de films, de photos de lui, sans aucun commentaire sur la forme ou les bénéfices.

Mais même si Gregory a l'air d'un douchebag avec des muscles, ça ne veut pas dire que le programme ne marche pas. En un mois de Kinobody, j'ai perdu 3, 5kg et cinq centimètres de tour de taille. Ce n'est pas rien. Est-ce que je menais la grande vie montrée dans les vidéos de Gregory ? Non.

Cet article a initialement été publié sur VICE Québec.