Six recettes faciles à cuisiner si vous êtes coincés à la maison

Ce n'est pas parce que vous êtes confinés que vous devez manger de la merde.
17 mars 2020, 8:58am
Homme tenant des bouteilles de sauce
Photo: Bob Foster

Depuis samedi soir, la France est officiellement passée au stade 3 de l’épidémie de coronavirus. Tous les lieux publics « non indispensables » sont fermés et les rassemblements de 100 personnes sont interdits. Dans ce contexte, beaucoup de Français restent chez eux et se mettent au télétravail. Que l’on soit seul ou en coloc, l’idée d’être coincé à l’intérieur pendant des siècles avec peu de choses à faire pourrait faire péter un câble au meilleur d’entre nous. Vous vous dites peut-être : « Cool, je vais pouvoir bosser au lit en pyjama ! », mais au fur et à mesure, vous pourriez bien vous surprendre à écrire des commentaires enflammés dans des groupes Facebook « Nos merveilleux cactus » pour garder le contact avec l’humanité tout en mangeant du Nutella à la cuillère sans prendre la peine de sortir le pain du congélateur.

Les aliments fades et non nutritifs n’ont pas à ponctuer vos journées, même si vous allez peut-être devoir vider vos placards et votre congélateur. Votre repas pourrait bien être le seul point positif de votre morne journée que vous passez enfermé, alors, faites en sorte que ce ne soit pas ignoble.

Nous avons interrogé des chefs cuisiniers pour savoir ce qu’on peut préparer quand on est bloqué à l’intérieur comme un lion en cage.

Tartine de crème de sésame et haricots

« Je suggérerais du tahini, c'est-à-dire de la crème de sésame, et des haricots sur du pain grillé avec du comté, explique Helen Graham, chef cuisinier du Bubala à Londres. Faites griller du pain et étalez les haricots dessus. Puis, mélangez un quart de cuillère à café de levure de bière ou de miso avec 60 millilitres de tahini. Ajoutez un zeste de citron et fouettez dans environ 50 millilitres d'eau froide jusqu'à ce que l'ensemble ait une consistance de type pâte à crêpes. Arrosez vos haricots avec la sauce et saupoudrez de comté râpé. Ajoutez aussi un peu de coriandre hachée si vous en avez sous la main. »

Khoresh Bademjan – Ragoût d'aubergine aux tomates et pois chiches fendus

1583835644279-Screenshot-2020-03-09-at-151208

C'est un ragoût d'aubergine à la tomate et aux pois chiches fendus. La recette est vegan mais vous pouvez également la servir avec de l'agneau. D’habitude, on n’a pas le temps de faire tremper les pois chiches, mais en cette période d’isolement, ça vaut la peine de prendre l’effort de le faire, car ça améliore considérablement la saveur de ces légumineuses. C’est une recette nourrissante et savoureuse, qui en très peu d'ingrédients, vous offre un plat iranien maison très apprécié.

- 2 grandes aubergine

- 1 oignon

- 100g pois chiches fendus séchés

- 1 concentré ou coulis de tomates

- 1⁄2 cuillère à café de curcuma

- 1⁄2 cuillère à café de paprika fumé

- 50 ml de jus de citron vert

Faites tremper les pois chiches secs dans de l'eau et mettez-les au frigo toute la nuit. Coupez l'aubergine en gros morceaux, assaisonnez avec le sel, le poivre et le paprika fumé. Faites les cuire au four à 180 degrés jusqu’à ce que ça devienne tendre, ou faites les frire à la poêle. Émincez l'oignon et faites le revenir dans une casserole à fond épais avec de l'huile d'olive et une pincée de sel. Lorsque l'oignon est tendre, ajoutez le curcuma, le sel et le poivre. Égouttez les pois chiches, ajoutez-les dans la casserole et mélangez jusqu'à ce qu'ils soient enrobés d'huile et d'épices. Ajoutez 500 ml d'eau, faites porter à ébullition puis laissez mijoter jusqu'à ce que les pois chiches fendus soient cuits. Ajoutez l'aubergine, faites cuire encore cinq minutes et assaisonnez à nouveau si besoin. Si le ragoût est trop épais, vous pouvez ajouter plus d'eau. Ajoutez un zeste de citron vert et le tour est joué ! C’est délicieux avec du riz nature ou des galettes orientales.

Simplicité extrême : les spaghettis sauce Puttanesca

« La Puttanesca est un plat de fond de placard : des spaghettis avec tout ce qui est à portée de main. Les ingrédients clés sont les tomates, les anchois, le piment et les olives, et tout ce qui vous plaît, explique Jack Monroe, auteur de livres de recettes. Jamie Oliver ajoute du thon, Nigella ajoute des câpres. J'ai renoncé à tous ces ajouts et simplement jeté le tout dans une casserole. « Cette recette vous fera assez de sauce pour huit personnes. Je congèle les restes dans un bac à glaçons ou dans des sacs de congélation pour une utilisation future. Elle ne s'améliore qu'avec le temps aussi, alors faites-la à l'avance et congelez-la ! Elle a servi deux fois ».

- 100g de purée de tomates

- 100g de filets d’anchois à l'huile d'olive

- une bonne pincée de poivre noir moulu

- un filet de jus de citron

- une pincée de piment, (séché ou écrasé)

- 100g de spaghetti

Mettez tous les ingrédients dans une casserole – y compris l'huile d'anchois – avec 300 ml d'eau et faites cuire 20 minutes à feu moyen. Versez la sauce dans un pot, en laissant un quart à un tiers dans la casserole.

Ajoutez les pâtes et faites les cuire dix minutes dans la sauce. Ajoutez un filet d’eau si nécessaire pour la cuisson. Voilà, c’est tout. Ce n’est pas pour rien que ça s’appelle Simplicité extrême !

Croque KimCheese

Le croque KimCheese est l’une des plus populaires spécialités de Wine & Rind, magasin de fromage, de vin et de croque unique en son genre, à Londres Le kimchi est reconnu pour ses bienfaits sur le système immunitaire et je peux vous dire que c’est sacrément bon ! J'utilise un mélange de cheddar, de mozzarella et généralement un peu de Gorgonzola Dolce. Comme pour tous les bons croques, il faut une certaine élasticité, ce qu’on peut très bien faire avec du fromage de l’épicerie du coin.

Prenez du pain de mie du supermarché, blanc et aussi carré que possible. C’est crucial pour le bon fonctionnement de la machine à croque monsieur (ou le gaufrier) et ça vous permettra d’avoir un excellent bord. Nous avons tous du pain de mie qui traîne quelque part non ?

Comme pour tous les croques, la croûte dorée est aussi importante que la garniture. Les traditionalistes disent de la tartiner de beurre. Dans ce cas-là, j’opterais pour la mayonnaise. La teneur en matières grasses le rend rapidement brun, et on a tous une vieux tube de mayo au fond du frigo. Gardez le beurre pour des choses importantes comme les pommes de terre.

On peut s’amuser longtemps à fouiller dans le frigo, surtout à l’étage du haut, réservé aux vieux condiments où on peut trouver un cornichon tout seul dans un pot. Considérez-le comme un réfrigérateur propre au printemps. Cela fonctionne aussi bien avec les cornichons, la sauce piquante ou la confiture.

- 100g de cheddar / mozzarella / tout ce que vous avez

- 50g de kimchi

- 2 tranches de pain de mie blanc

- Mayonnaise

Etalez tous les ingrédients sur la tranche inférieure, refermez et badigeonnez la tranche supérieure de mayonnaise. Insérez le croque dans votre machine à croque monsieur (ou gaufrier). Si vous n’avez pas la chance d’avoir une machine à croque monsieur, faites-le cuire à la poêle deux minutes de chaque côté. Servez !

Pâté de maquereau au miel et au whisky

- 200g de fromage à la crème

- 2 cuillères à soupe de miel

- 1 cuillère à café de moutarde anglaise

- 1 cuillère à café de sauce au raifort

- 1 citron (jus et zeste)

- 2 cuillères à soupe de whisky (facultatif)

- Sel et poivre

Faites le plein d'oméga 3 ! Pelez la peau des filets de maquereau et retirez les arrêtes. Mettez les maquereaux dans un bol, ajoutez le reste des ingrédients et mélangez jusqu'à homogénéité. Ajoutez du sel et du poivre à votre convenance et dégustez ! Ajoutez quelques cuillères à café de whisky pour relever votre pâté de maquereau (comme certains le disent : « un whisky par jour éloigne le médecin »). Servez sur du pain au levain légèrement grillé. - Ricky Evans, chef cuisinier de Milroy's of Spitalfields

Spamsilog – riz frit à l'ail avec de l’œuf et du pâté

Spamsilog est un plat philippin classique. Le mot est une fusion des trois composants principaux des plats : le spam (porc en conserve), le sinangag (riz frit à l'ail) et l'itlog (œuf au plat). En fait, il existe un certain nombre de variations et le nom change en fonction de la protéine, par exemple le cornsilog (bœuf de maïs) et le tosilog (tocino ou viande séchée).

- 2 tasses de riz nature à la vapeur

- 2 cuillères à soupe d'ail émincé

- 1⁄2 cuillère à café de sel

- 1 boîte de pâté de porc ou autre viande en boîte

- 1 œuf cuit au plat

- huile de cuisson

Retirez le pâté de sa boîte et coupez le en tranches d’un demi centimètre d'épaisseur. Faites chauffez un peu d’huile à feu moyen-fort dans une grande poêle antiadhésive. Lorsque l'huile devient chaude, placez délicatement le pâté dans la casserole, une pièce à la fois. Faites-le frire pendant trois à cinq minutes de chaque côté jusqu'à ce qu'il devienne marron clair. Retirez le de la poêle, puis placez-le sur du sopalin pour absorber l'excès d'huile.

Maintenant, le riz frit à l’ail. D’abord, faites chauffer une poêle propre à feu moyen. Ajoutez une cuillère à soupe d'huile et deux cuillères à soupe d'ail haché. Faites cuire l'ail jusqu'à ce qu'il commence à brunir. Ajoutez le riz dans la poêle et mélanger rapidement avec l'ail et l'huile. Utilisez une spatule pour casser toute motte de riz restante. Remuer et mélanger le riz en continu pour éviter qu’il ne brûle. Faites cuire le riz pendant environ cinq à sept minutes ou au moins jusqu'à ce que le riz soit chaud et mélangez bien. Assaisonnez à votre goût avec du sel et faites cuire encore cinq minutes. Versez le riz frit à l'ail dans une assiette avec le pâté cuit et l'oeuf au plat!

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Publicité