25 trucs que vous devriez faire maintenant que vous avez 25 ans

Bienvenue dans le monde des adultes, où changer une ampoule, avoir un frigidaire constamment rempli et alimenter son compte en banque deviennent des activités accessibles.

|
09 Février 2015, 12:43pm

Photo via Lisbeth den Toom

Comme nous l'avons évoqué précédemment, 25 ans est un très bel âge. Techniquement, vous êtes encore jeune – vous êtes toujours un peu insouciant, vous continuez à porter des jeans trop serrés, et vous pouvez encore passer vos dimanches à engloutir des parts de pizza dans votre lit sans culpabiliser –, mais d'un autre côté, vous n'êtes plus si jeune que ça. Peut-être que vous êtes déjà tombé sur votre premier cheveu blanc et qu'une ride est venue défigurer votre visage poupin. Peut-être même qu'il vous arrive de pousser un petit cri plaintif quand vous vous levez de votre canapé après être resté assis trop longtemps. Dans tous les cas, la mort est plus proche que jamais.

Mais bon, la situation pourrait être bien pire. En dépit de votre corps vieillissant – et de votre cerveau qui se voit désormais envahi de pensées type : « Qu'est-ce que c'est que cette merde ? Je refuse de danser sur ce morceau » –, vous n'êtes pas du tout à plaindre. S'il est tout à fait normal de ressentir de la nostalgie en pensant aux souvenirs de votre adolescence – la première fois que vous avez fumé une cigarette, la première fois que vous vous êtes battu, la première fois que vous avez échangé des fluides corporels avec une autre personne –, ne pensez pas pour autant qu'il n'y a aucun avantage à grandir. La vingtaine a encore plein de belles choses à vous offrir – en voici 25 exemples.

1) Organiser votre vie financière
Salut les jeunes ! Aujourd'hui, je vais vous expliquer pourquoi emprunter de l'argent pour rembourser vos dettes est bien plus intéressant que de vivre à découvert et de payer des agios tous les mois ! Plus tard, je vous apprendrai à passer maître dans l'art de surveiller vos relevés de compte à raison de plusieurs fois par semaine, puis nous analyserons les offres de différentes banques afin de voir laquelle est la plus avantageuse pour vous. Pour conclure cette leçon, nous allons discuter du fait de ne jamais prêter allégeance à une banque sous prétexte que vous aviez un livret jeune chez eux. Ça vous paraît marrant ? Eh bien non – c'est incroyablement chiant, mais il n'y a rien de plus grisant que de ne pas être à découvert à chaque fin de mois. C'est toujours plus cool d'avoir des économies que de recevoir des textos de votre banque qui vous informe que vous avez atteint votre plafond.

2) Choisir ses vrais amis
À 25 ans, vous êtes environ à trois ans de cette période étrange que j'aime appeler « L'été où tous les enfoirés que vous connaissez se marient » : un été placé sous le signe de la politesse et des barbecues en plein air. Il vous sera peut-être délicat de traverser cette période sans vous demander si vous n'êtes pas condamné à rester seul toute votre vie. À 25 ans, vous aurez deux types d'amis : ceux avec qui vous traîniez à l'école et vos amis adultes avec qui vous buvez des verres toutes les semaines. Maintenant que vous avez un travail et des responsabilités et qu'un quart de votre vie s'est déjà écoulé, il est temps de faire le tri. Avez vous vraiment besoin de rester en bons termes avec ce type qui vous laissait recopier ses cours à l'université ? Avez-vous vraiment besoin de vos copines qui s'évaporent mystérieusement de votre vie dès qu'elles se trouvent un(e) petit(e) ami(e) ?

Personnellement, quand je serai en train d'attendre péniblement la mort dans une maison de retraite futuriste, j'aimerais être entouré de vrais amis avec qui je partagerais mes plus beaux souvenirs. Choisissez-les dès maintenant, et fabriquez plein de souvenirs avec eux.

Photo via Tony Newell

3) Apprendre quelque chose de nouveau
Dans ma jeunesse – avant que je ne devienne un diabétique acariâtre –, je me méfiais des nerds qui souhaitaient constamment apprendre de nouveaux trucs et qui prenaient des cours du soir pour « étoffer leur culture générale ». Mais j'ai enfin vu la lumière : c'est vraiment chouette d'apprendre quelque chose par ses propres moyens. Et voici ce que je fais à peu près tous les jours : je mate l'écran de mon ordi tout en tapotant vaguement sur mon clavier. En conséquence, j'ai envie d'apprendre à escalader des trucs, à connaître différentes sortes de papillons, voire même à faire le ménage correctement. Désormais, toute activité qui m'empêchera d'actualiser vainement mon fil d'actualité Twitter ne peut que me rendre plus heureux.

4) Écouter ses parents
Vous êtes un adulte maintenant, et depuis que vous êtes en âge d'avoir des responsabilités, vos parents deviennent de plus en plus inutiles – en gros, ce sont juste deux vieilles personnes à qui vous ressemblez de plus en plus et qui vous appellent fréquemment pour s'assurer que vous mangez correctement. Et maintenant que vous les comprenez un peu plus, essayez d'emmener votre père ou votre mère dans un pub et constatez à quel point ils peuvent être marrants après trois pintes. Non seulement ils auront plein d'histoires à vous raconter, mais ils seront aussi plein de bons conseils. Et comme ils ne comprendront pas votre monde où Netflix et les flash mobs règnent en maître, vous vous sentirez toujours relativement jeune. Apprenez à connaître vos parents : sauf exception, il sont souvent plus cool que vous ne le pensez.

5) Apprendre à bricoler
Vous savez pourquoi les lumières n'arrêtent pas de s'éteindre dans votre appart ? Vous savez que vous pouvez réparer ça par vous-même, sans appeler votre propriétaire ? Vous avez juste à changer l'ampoule. Ou remplacer un fusible, ce qui implique de toucher deux-trois trucs – rien qui ne soit hors de votre portée. Monter un meuble sans placer une étagère dans le mauvais sens peut vraiment s'avérer satisfaisant. Et qui sait, peut-être que vous accéderez au cercle très fermé des personnes qui montent leurs propres meubles.

6) Faire quelque chose que vous avez toujours eu envie de faire
J'ai toujours voulu aller à New York. C'est ce que je dis systématiquement à mes amis, les yeux brillants, lorsqu'ils reviennent de New York. Je me suis rendu compte à quel point ce rêve est tout pourri, finalement – je peux le faire, maintenant. Je pourrais me contenter d'aller à l'aéroport et de partir. Si je m'y prends bien, ça pourrait me coûter 1000 euros tout compris. Si vous avez toujours eu envie de faire quelque chose, envoyez le reste du monde se faire foutre et faites-le. Vous avez 25 ans maintenant. Plus rien ne peut vous arrêter – pas même l'argent, depuis que vous avez appris à consulter votre compte régulièrement.

7) Être l'oncle/la tante le/la plus cool du monde
Vous avez peut-être déjà perpétué votre propre race. Si c'est le cas, félicitations, vous êtes désormais responsable de cet enfant jusqu'à la fin de vos jours. Dans le cas contraire, vous avez probablement un jeune cousin, un neveu ou un autre petit être qui écoutera vos conseils. Soyez cool avec lui. Si son père refuse de lui acheter un vaisseau Star Wars en Lego parce qu'il en a déjà un, offrez-lui un vaisseau Star Wars en Lego. Si sa mère refuse de jouer avec lui à Mario Kart des heures durant parce qu'elle est trop occupée à faire en sorte qu'il ait un futur décent, faites-lui voir toutes les couleurs du circuit arc-en-ciel. Votre objectif est de faire en sorte que cet enfant vous ressemble plus qu'à ses propres parents – contentez-vous de battre en retraite dès lors qu'il commence à pleurer ou à faire n'importe quelle chose impliquant la réaction d'un vrai adulte.

Photo : Bruno Bayley

8) Occuper ses week-ends
L'entreprise Netflix est pire que l'héroïne, puisqu'elle a créé un démon qui vous fera regarder en boucle des épisodes de The Wire que vous avez déjà vus– ce qui, en résumé, consiste à regarder en boucle des gens qui prennent de l'héroïne. Je ne serai pas étonné si Netflix proposait un service capable d'avertir les autorités de votre mort imminente si vous avez passé 60 heures devant The Office sans discontinuer.

J'ai déjà perdu un week-end à mater une série que je connaissais déjà par cœur, puis un autre, et encore un autre, jusqu'à ce que je me retrouve à considérer l'argument « Je ne peux pas sortir ce soir, j'ai une saison à terminer » comme une excuse valable. Un jour, vos potes arrêteront tout simplement de vous appeler, et dans cinq ans, quand l'un d'eux mentionnera votre nom et se demandera ce que vous êtes devenu, ils lui rétorqueront : « Oh tu sais, c'est le cycle de la vie. Il est devenu chiant. » Personne ne mérite ce triste sort, et vos week-ends devraient être consacrés à de vrais trucs. Allez au musée, ou genre, faites une randonnée. Allez dans n'importe quel endroit qui vous obligera à mettre un pantalon.

9) Apprendre à cuisiner au moins un plat décent
Si vous pouvez cuisiner un plat qui vaut au moins 8/10, vous aurez des rapports sexuels assez fréquents. Si vous avez remporté la loterie génétique, vous pouvez même vous en tirer avec un 7/10 – soit un steak à peu près bien cuit ou une fricassée qui ne serait pas exclusivement composée de restes. C'est assez simple : invitez quelqu'un chez vous, ouvrez une bouteille de vin, et sortez une tarte, un tajine, un guacamole maison ou un crumble aux pommes – une fille a déjà couché avec moi pour mon crumble aux pommes. C'est une réaction tout à fait humaine de vouloir coucher avec une autre personne quand on la voit transformer des pommes, du beurre et de l'avoine en un délicieux crumble.

Photo via James Savage

10) Apprendre à cuire un poulet
Prenez un poulet. Saupoudrez-le avec du sel en boîte. Rajoutez un peu d'huile d'olive. Coupez deux citrons en rondelles et fourrez-les dans la première cavité que vous trouverez, et ajoutez un peu de thym. Faites-le rôtir quelque temps, et voilà ! Vous venez de faire rôtir un poulet. La peau est croustillante et la viande délicieuse. Vous pouvez désormais préparer un poulet rôti tous les dimanches, comme un putain de magicien.

11) Ne jamais laisser sa batterie mourir
Au début de la vingtaine, votre manque de sérieux est devenu l'un des traits caractéristiques de votre personnalité – vous êtes le personnage un peu loufoque du teen movie qu'est votre vie. Vous commandez des pizzas Domino's, vous oubliez constamment de mettre votre réveil et vous entamez votre deuxième stage non conventionné – vous ne vous êtes jamais senti aussi jeune.

Mais à l'âge de 25 ans, vos patrons seront moins indulgents s'ils vous voient arriver à 11h avec une mine blafarde et une haleine aux relents d'ouzo. Voici un conseil : chargez toujours votre téléphone au maximum avant de sortir. Pour mener cette mission à bien, il vous faudra deux chargeurs : un pour la maison et un pour le boulot. Cet investissement mineur signera l'apogée de votre vie adulte – vous serez ainsi en mesure de répondre à n'importe quel appel, de prévenir vos collègues de votre absence si vous vous retrouvez coincé quelque part, et même de commander un taxi si la situation l'exige. Vous avez 25 ans ! Vous prenez toujours les mêmes décisions irresponsables, mais vous les assumez totalement.

12) Passer en revue son passé
Quand vous aurez 25 ans, vous repenserez probablement aux moments très embarrassants de votre jeunesse – la fois où vous vous êtes fait dégager d'un bar, la fois où vous avez pris une « année sabbatique », la fois où vous avez successivement écouté Evanescence et Hoobastank. Vous étiez une personne peu recommandable, mais c'est fini. Il est temps d'étudier ces souvenirs douloureux et d'en tirer des leçons. Si vous avez une vieille connaissance dans votre entourage qui passe son temps à hurler au reste du monde que vous étiez incapable d'aligner plus de deux pompes en cours d'EPS, débarrassez-vous d'elle. Si vous avez honte des lettres d'amour que vous écriviez à l'adolescence, brûlez-les. Si vous avez pris une année sabbatique, camouflez-la sur votre CV. Si vous avez encore des vêtements un peu nuls que vous n'avez pas porté depuis deux ans mais que vous refusez ostensiblement de jeter parce qu'ils vous rappellent la douce période où vous écoutiez Evanescence, brûlez-les aussi. Ou donnez-les à des gens dans le besoin, à supposer que ce ne soit pas des T-shirts de groupe.

13) ... Mais ne jamais oublier de rire de ses propres erreurs
Vous aviez un putain de piercing à l'arcade. Vous êtes déjà resté debout jusqu'à 4h du matin pour écrire une fanfiction. Vous achetiez des bouillons de soupe en pensant que c'était du hachis. Je vous invite à relire vos premiers poèmes ou à retrouver vos identifiants MySpace et à rire de la personne stupide que vous étiez autrefois. À bien y réfléchir, c'est un miracle que vous soyez une personne décente aujourd'hui.

14) Faire de vraies grosses courses
Avant 25 ans, la plupart de mes expériences au supermarché se résumaient à acheter une boîte de cookies et des raviolis. Mais depuis, j'ai réalisé que c'était génial de faire de vraies courses. Rappelez-vous de votre frigo en période post-Noël, quand vous accumuliez les restes et que vos proches vous avaient offert quelques plats en prenant pitié de votre budget étudiant. Vous pouvez avoir ça chez vous, tous les jours, rien qu'en allant au supermarché une fois par semaine. Prenez plein de trucs : des yaourts, du poulet, des trucs à congeler, des crudités, des sachets de thé, du papier toilette, du piment et même des galettes de légumes – rien n'est inaccessible. Un supermarché peut potentiellement changer votre vie. Personne ne peut prétendre avoir vraiment vécu avant d'avoir acheté six boîtes de thon en promotion.

Photo via

15) Agir pour une bonne cause
Même si vous ne donnez que 3€ par mois dans des trucs caritatifs, vous commencez à rendre votre impact sur cette terre un peu moins merdique que lors de ces 25 dernières années. Poursuivez dans cette voie – sauvez un chat, achetez vos bouquins dans des petites librairies, éteignez la lumière avant de quitter votre appartement. Trouvez la cause qui vous importe le plus, et donnez-leur de l'argent et du temps s'il ne s'agit pas d'une ONG crapuleuse. Vous avez passé 25 ans à penser à vous – vous pouvez désormais accéder à un autre type de bonheur, celui de ne pas être un connard égoïste.

16) Commencer à donner de la monnaie aux sans-abri
La prochaine fois qu'une personne réglo (à savoir quelqu'un qui n'appartient pas à une chaîne infernale impliquant des enfants exploités ou des fausses pétitions sur les sourds-muets) vous demandera un peu de monnaie, vérifiez si vous en avez sur vous, et donnez-lui. Ne réfléchissez pas à ce qu'elle en fera, et oubliez ces vieilles légendes urbaines qui prétendent que des faux clochards extorquent des gens comme vous avant de rejoindre leur manoir à la nuit tombée. Si vous faites face à une personne assise sur un trottoir près d'un chien grelottant, la décence ne vous coûtera que quelques centimes.

17) Apprendre la vie en collectivité
Ramassez vos miettes, faites votre vaisselle après avoir mangé, essayez de viser la cuvette au moment d'uriner – comme votre boss a sûrement dû vous le rappeler dans son dernier mail collectif –, et si vous faites partie de cette drôle de caste qui ose faire la grosse commission au bureau, tirez la chasse d'eau. Votre merde vous appartient. Quel genre de type êtes-vous si vous ne vous sentez même pas obligé d'évacuer votre propre merde ?

18) Assouvir ses fantasmes sexuels étranges en toute sobriété
Les premières expériences sexuelles sont souvent très agréables – mais jusqu'à aujourd'hui, elles étaient probablement motivées par le fait que vous ayez bu comme un pirate quelques heures auparavant. Il n'y a rien de tel que le sexe après 25 ans : vous savez ce que vous aimez, ce que vous savez faire, et vous êtes globalement plutôt doué. Et maintenant que vous bénéficiez d'une literie digne de ce nom, vous pouvez y faire à peu près tout ce que vous voulez.

Photo via portogallo2007

19) Prendre soin de son propre corps
Vous êtes peut-être fatigué en permanence, incapable de vous extirper de l'état léthargique dans lequel vous vous enlisez au quotidien ? Sachez que les vitamines peuvent y remédier. Vous avez peut être déjà entendu votre épaule émettre un cliquetis sourd en faisant un mauvais mouvement ? Allez voir un docteur. Finalement, Hulk Hogan avait raison sur les vitamines. D'une certaine manière, les vieux sages qui portent des justaucorps sont les types les plus malins en activité. S'ils ont l'air si étranges, ce n'est pas à cause de leurs conseils, mais bien à cause de leur entêtement à s'habiller comme des délinquants sexuels. En quelques mots : ressaisissez-vous, essayez de dormir plus de huit heures quand vous en aurez l'occasion et prenez quelques vitamines. Votre corps vous remerciera plus tard.

20) Détenir au moins un objet à sauver en cas d'incendie
Avant mes 25 ans, les seules choses respectables que je possédais était mon passeport et une paire de chaussettes. Et éventuellement, mes clefs. Mais aujourd'hui, j'ai une magnifique collection de couteaux. Si mon appartement prenait feu, je laisserai mon passeport et mes chaussettes brûler, tandis que je m'enfuirais en souriant avec ma collection de couteaux. Et si je devais n'en choisir qu'un, je prendrais le plus gros.

21) Trouver un job acceptable
La France est en crise et les personnes qui ont un travail sont des personnes chanceuses – et je ne parle même pas des personnes qui ont un job décent. À 25 ans, vous êtes au carrefour de votre vie : vous pouvez encore prendre des décisions stupides, comme tout lâcher pour donner des cours de tissage en Thaïlande. Si vous avez déjà songé à changer de carrière, à retourner à l'école pour entamer un nouveau cursus, à vivre à l'étranger ou à bosser en indépendant, c'est le moment idéal pour le faire.

22) S'intéresser à la politique
Même si vous avez tort et que vos idées sont nulles, il est temps de vous extirper de ce brouillard d'ignorance et de commencer à regarder les informations en essayant de les comprendre. Peut-être que vous vous intéressez à la politique depuis des années – et si vous avez déjà fumé un joint dans une chambre avec un poster de Guevara, ça compte aussi – mais il y a beaucoup de notions à approfondir. Alors cette année, essayez d'élever un peu le niveau.

Photo via Klovivi

23) Arrêter de vouloir ressembler à sa célébrité préférée
Prendre de la drogue et se coucher très tard ne vous rapprochera pas de Hunter S. Thompson. Parler de pieds féminins en permanence ne fera pas de vous le prochain Quentin Tarantino. Vous êtes vous-même, et vous êtes coincés avec votre propre personne pour l'éternité. Et ça défonce. Il vous est désormais inutile d'acheter la même veste en cuir que celle que Drake porte dans son clip « Fuckin' Problems » – ça n'a jamais été OK de le faire, d'ailleurs.

24) Prendre des brunchs
Vous allez probablement vous mettre aux brunchs, et ce n'est pas si grave. Ce n'est pas un vrai repas, mais comme vos sorties durent moins longtemps et que vos gueules de bois semblent tendre vers l'infini, vous allez sans doute vous mettre aux brunchs – et peut-être même les apprécier.

25) Embrassez l'idée de vieillir
C'est ici que repose l'histoire de comment chaque cellule de votre corps est renouvelée tous les sept ans : vos os, vos veines, et peut-être même cette vieille bosse que vous avez sur votre front. C'est à la fois vrai et complètement faux, mais voici ce qu'il faut en retenir : vous êtes une personne différente chaque jour. Vous n'avez plus rien à voir avec ce gringalet de 18 ans à la chevelure assimilable à une serpillière qui clignait bêtement les yeux en humant l'air d'un jour nouveau. Pensez à ça : si vous avez 25 ans aujourd'hui, vous en aviez 18 quand le premier iPhone est sorti. Vous étiez un prototype d'iPhone et, désormais, vous êtes un iPhone 6.

Il y a du bon dans le changement. À moins que vous n'ayez commis une série de meurtres ou quelque chose du genre, vous êtes une personne meilleure. Votre vie est plus consistante et plus équilibrée, et vous êtes plus à l'aise avec la personne charmante que vous êtes. Vous avez probablement une coupe de cheveux plus décente et des sourcils corrects. Vous portez probablement des pantalons plus présentables. Ça se fête, non ? Vous n'êtes plus un gosse de merde. Plus personne ne vous qualifiera d'enfant prodige quand vous daignerez faire quelque chose correctement, et ce n'est pas si mal.

Beaucoup de gens ont peur de vieillir : ils se disent qu'ils ne feront plus rien pour la première fois, ils fuient les responsabilités, ils ont peur que leurs vies se transforment en un long dimanche matin à IKEA. Mais ils sont complètement à côté de la plaque : vieillir consiste à déterminer ce que vous aimez vraiment, plutôt que de vous raccrocher à ce que vous étiez auparavant. Faites-vous une faveur et ne devenez jamais l'un de ces enfoirés qui se nourrissent exclusivement de céréales en parlant de leur nostalgie du premier Ghostbusters.

@joelgolby