Publicité
Cet article a été publié il y a plus de 5 ans
guide

Les cercles de l’Enfer en vrai : les commentaires Amazon

Une descente dans le feu éternel des âmes damnées d’Internet.

par Damien Pipou et Monsieur Bisou
01 Décembre 2013, 9:30am

Mise en garde d’introduction à tous ceux dont les années de fac ont consisté – au lieu de lire des livres – en une succession d’expérimentations avec les drogues de synthèse et/ou d’échanges de fluides corporels avec tout ce qui a deux bras et deux jambes : sachez qu’il n’est pas trop tard pour lire La Divine Comédie. Il est possible de faire ce choix, à présent que vous êtes salarié, de lire le plus beau livre jamais écrit de l’histoire de la Table de l’Univers de la poésie humaine. Sérieux.

La Divine Comédie de Dante se compose de trois parties : l’Enfer, le Purgatoire, et le Paradis. Le livre est écrit à la première personne, et Dante en est le principal protagoniste. Au début de l’Enfer, il nous est présenté comme un mec sensible, marqué par la mort de sa meuf Béatrice. Bourré de culpabilité et de problèmes d’estime de soi, il est obsédé par l’idée de se laver de ses péchés – situation somme toute banale pour un mec empreint de catholicisme hardline du XIIIe siècle. Mais brutalement tout s’accélère : le mec se réveille en sueur au milieu d’une forêt, entouré de lions, de panthères et de louves doués de parole. Une situation très proche d’un épisode de Dora l'Exploratrice, à ceci près qu’on ne trouve ni carte ni boussole dans son sac à dos mais plutôt une catalogue entier de tourments, de peines profondes et d’angoisses.

Morte ou pas, Béatrice fait appel à son pote Virgile (poète barbu) pour qu’il serve de guide à Dante sur les chemins du paradis. Après l’avoir rassuré, Virgile lui propose un plan infaillible afin de rejoindre le paradis et trouver la paix intérieure. Attention, « plan infaillible » ne veut pas dire « promenade de santé ». Avant de s’ambiancer dans le jardin des délices, Dante devra commencer par traverser l’enfer, une succession de cercles concentriques profonds, un peu comme un chapeau de DEVO porté à l’envers.

En enfer, les âmes des pécheurs sont regroupées en fonction de leurs fautes et châtiées de façon créative. Parmi ces damnés, Dante croisera quelques-unes de ses vieilles connaissances terrestres. D’autres viennent d’époques différentes, et c’est l’occasion pour notre poète de prouver sa maitrise du namedropping en citant une multitude de personnages bibliques, de créatures issues de la mythologie gréco-romaine et au moins deux cent mecs avec des blases de producteurs d’italo disco. Le livre s’achève par un face à face explosif avec Lucifer sur un lac de glace.

Après avoir lu L’Enfer, deux constats s'imposent. 

Premièrement on peut s'estimer heureux que Dante ne soit pas né à notre époque. Outre le risque non-négligeable de lire une chronique de son parcours écrite par Yann Moix, imaginez le cauchemar que constituerait une version contemporaine de ce récit : un prof de lettres modernes part à la FNAC pour acheter un DVD à sa meuf. Chemin faisant il tombe sur un mec de Grizzly Bear qui le persuade d’aller faire un tour au Hellfest. » Qui aurait envie de lire un truc pareil ? Deuxièmement, les mecs du Moyen Âge étaient des durs à cuire de premier ordre. Quel mec de 2013 traverserait des cercles de damnés hurlant sous une éternelle pluie de feu juste pour faire plaisir à sa meuf quand un DVD chopé en soldes sur Amazon ferait l’affaire ? Aucun.

Sauf qu’en fait, pas tout à fait – acheter un objet sur le net n’est pas sans risque. On ne parle pas de nigerian scam, de phishing ou de chantage aux photos compromettantes mais d’un phénomène plus insidieux et bien plus terrifiant encore : la confrontation aux damnés d’Amazon. Depuis la création d'Amazon en 1995, des milliers de marginaux se relaient inlassablement pour éclairer la lanterne des indécis. Ça fait 18 ans qu’ils agissent, terrés dans les bas-fonds des fiches produits les plus random, parfaitement camouflés entre deux commentaires de personnes plus ou moins équilibrées.

L’Enfer est-il plus gangster que les entrailles d’un site marchand ? Dante aurait-il été capable d’utiliser un code promo à bon escient ? Aurait-il fait preuve de discernement au moment d’ajouter un article à son panier ? N’écoutant que notre courage, nous avons dressé une typologie des mecs terrifiant de l’Enfer des commentaires clients Amazon afin de vous permettre de répondre à ces questions.

PREMIER CERCLE – Fainéants et attardés

Condamnés à rester cloitrés chez eux pour tout acheter sur Amazon, surtout les produits les plus élémentaires. N’ont jamais eu d’amis et n’en auront jamais besoin. 

Thèmes : Logique absente – Enfants Lune – Stationnement interdit : aire de livraison – Combien ça coûte comment ça marche ? – Deuvoir 2 maimoir – Virgile et Dante dézippent un 33 tours – Chapeau !

DEUXIÈME CERCLE – Illuminatis  

Condamnés à ressasser les complots les plus débiles sans jamais être pris au sérieux.

Thèmes : Des voix dans nos têtes - Reptiliens – Œil dans pyramide – Triangle occulte – Alt J – La théorie qui explique tout – Sacrifices rituels – Complot judéo-maçonnico-fromager – Complot homo-bobo-clérico-sioniste – Poignées de main secrètes – Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenus !  

TROISIÈME CERCLE – Émotifs anonymes 

Habitent dans les limbes pour l’éternité. Ne feraient pas de mal à une mouche, fondent en larmes à cette idée.  Le moindre téléfilm est une déflagration émotionnelle d’une puissance incalculable.

Thèmes : Fous rires garantis - Émotions garanties – Frissons garantis -  Pleurs garantis – Garanties garanties – Hôpital des enfants malades – Plus triste qu'un topito des bébés animaux handicapés – Ne pas en sortir indemne – Juste une poussière dans mon œil – Sensitive thugs, y’all need hugs – Les orphelins les plus adorables en direct sur ton mobile – Les sanglots longs des violons de l'automne – Tamagotchi humain – Kristin Scott-Thomas

QUATRIÈME CERCLE – Pieux et païens 

Condamnés à cohabiter pour l’éternité avec les gens qu’ils haïssent le plus. 

Thèmes : Timide et sans complexes – THE POWER OF CHRIST COMPELS YOU! – Dieu reconnaitra les siens, à la maison comme en voiture – YOLO – Loisirs salaces – Virgile balaie les craintes de Dante

CINQUIÈME CERCLE – Poètes maudits 

Condamnés à vivre bloqués en mecs de 15 ans même s’ils en paraissent 63.Ils n’écrivent pas de commentaires clients, ils composent des odes séminales à la gloire de leurs champions dans un style gothique flamboyant. Souvent ignorés, jamais pris au sérieux.

Un corbeau sur mon épaule – À la lueur d’une bougie – À compte d’auteur – Tuberculose – 17 adjectifs pour 1 verbe – Ecorchés vifs – Ma plume est un glaive qui pourfendra l’ignorance

SIXIÈME CERCLE – Identitaires de type caucasien

Condamnés à essayer de sauver les apparences avant de déraper au moment où l’on s’y attend le moins.

Thèmes : La FNAC tu l’aimes ou tu la quittes – Se faire tchiper à Gare du Nord – « Je préfère le terme patriote » – Terrain glissant – Not to be racist but… – Bah bravo morray – J’ai d’ailleurs un ami noir – Ces bien-pensants de droits-de-l’hommistes autoproclamés – On fait souvent l’amalgame – Komprendre la Kulture de l’Empire

SEPTIÈME CERCLE – Violents contre l'Art

Condamnés à rester assis sous une pluie de feu avec leurs commentaires pendus au cou.Condamnés également à être exclus d’un café philo du XIe arrondissement chaque jour, encore et encore, jusqu’à la fin de leur vie.

Thèmes : J’avais déjà tout pigé dès le premier chapitre – La théorie qui explique tout – La géopolitque pour les nuls – Plus de raccourcis que dans Mario Kart – RESERVÉS AUX ESPRITS SUPÉRIEURS – Pourfendeurs de la foutaise – Tu comprendras quand tu seras grand 

HUITIÈME CERCLE – Adulateurs des limbes

Condamnés à vivre dans un fleuve de merde, ils aiment absolument tout. 

Thèmes : À voir et à revoir – À écouter et à ré-écouter – Avis aux amateurs – Virgile et Dante rencontrent des bénis oui-oui – De 7 à 77 ans – Grand Môssieur 

NEUVIÈME ET DERNIER CERCLE

Condamnés à frapperleur propre mère par esprit de contradiction. Plongés dans un bain de bile.

Thèmes : Ce commentaire vous a-t-il été utile ? – Alerter un modérateur – Haute valeur ajoutée – Mi-homme mi-hyène – Let’s agree to disagree – Un plein de haine et la pression des pneus – « Encore un film pour les bobos de gauche parisiens ! » – Pourquoi apprendre à connaitre quand on peut haïr ?

Dante et Virgile sont au bout du rouleau. Dante s’est évanoui quatre fois, a glissé sur les larmes de Corinne Touzet et déjoué six complots. Aucun produit dans leur panier, il leur reste à descendre du dos velu de Lucifer, réincarné en ce putain de commentaire, somme de toutes nos peurs.