FYI.

This story is over 5 years old.

guide

Je n’essaierai plus de pécho sur les sites de rencontres

S’inscrire sur un site de rencontres, c’est avouer en toute conscience l’échec de sa vie sentimentale. Cependant, c’est aussi un merveilleux moyen de pécho sans avoir à débourser quotidiennement des thunes en fringues et en brushing.
25 octobre 2012, 2:45pm

S’inscrire sur un site de rencontres, c’est avouer en toute conscience l’échec de sa vie sentimentale. Cependant, c’est aussi un merveilleux moyen de pécho sans avoir à débourser quotidiennement des thunes en fringues et en brushing. Vous n’y rencontrerez jamais l’amour de votre vie, ce qui est un point positif. À l’inverse, vous aurez à disposition un large éventail d’inconnus n’ayant pas le moindre intérêt commun avec vous et disponibles pour baiser à tout moment.

Plusieurs questions restent cependant en suspens ; 1. comment choisir le bon site parmi la pléthore de propositions que vous offre l’Internet ? 2. comment éviter les mecs horribles qui essaieront d’abuser de votre gentillesse ou pire, de vous Laura Palmeriser après avoir fait subir à votre corps toutes sortes de sévices ? Mais surtout, 3. comment faire en sorte qu’on vous offre plein de verres sans avoir à vous foutre à poil avec ce gros creep dont – de toute façon – vous n’aurez jamais rien à foutre ? J’ai essayé d’y répondre juste en dessous.

NE PAYEZ RIEN

Vous faites une grave erreur si vous vous inscrivez sur un site où les meufs doivent aussi payer leur tribut. Évitez ça. D’autant plus que s’inscrire sur eDarling ou Attractive World vous garantit à 90 % de finir mariée à un catholique psychorigide probablement sur la paille – puis vous devrez endurer l’épreuve du remplissage de profil, soit une heure par jour en moyenne, voire plusieurs jours si vous êtes très douée en procrastination.

En réalité, sur eDarling il n’est pas question que de chercher un mec, mais plutôt un futur. Un futur dans lequel vous avez 40 ans, une carrière qui prend l’eau de toutes parts et des dents qui se déchaussent, non pas à cause de la drogue, mais de l’angoisse.

OUBLIEZ MEETIC

Si vous êtes une meuf désespérée qui se complait dans sa dépression, vous pouvez/devez faire un tour sur ce truc. C’est gratuit mais préparez-vous à passer plusieurs heures en attendant que bogoss_77, Minoux777 ou Cœurvaillant95 – soit des mecs dépourvus de vie sociale depuis une dizaine d’années – viennent vous adresser la parole sur le chat. Aujourd’hui, c’est le seul moyen d’être courtisée par un mâle sur Meetic sans cracher des sous. Comme le prouve le screenshot ci-dessus, la grande majorité des mecs qui viendront vous parler seront des hommes mariés inintéressants, foncièrement méchants et sexuellement dangereux. Tant mieux, c’est ce que vous cherchez.

PAS DE PHOTO

La photo, tout d’abord. Jouez sur cette ligne meuf prétentieuse à fort potentiel grosse conne – les mecs adorent ça – en ne proposant aucun cliché de vous. Attention, cependant. Cette technique ne fonctionne qu’avec un profil dûment rempli, ce qui implique que vous devrez aussi répondre aux questions de la catégorie « sexo » que proposent certains sites, notamment AdopteUnMec. Décrivez-vous de manière à faire comprendre que vous avez lu plus de dix livres dans votre vie mais sans faire la mytho non plus. Essayez d’être naturelle et mystérieuse – soyez l’inverse de vous. Et n’oubliez jamais qu’ici,

VOUS ÊTES UN PRODUIT

Ouais, pas de bol. Et en tant que produit, ce que vous cherchez c’est atteindre la rupture de stock. Alors payez votre étude de marché pour remplir les information de la case « About Me » : approchez-vous d’un miroir et faites une liste de vos points forts et de vos points faibles. Ensuite faites la même chose avec ce qu’il y a dans votre tête. Vous êtes d’ores et déjà éliminée si vous pensez que les hommes 2.0 ne s’intéressent qu’à vos fesses. Ils en ont aussi après vos seins. Et donc, ils transforment mentalement votre profil en fantasme érotique abstrait qui les poursuivra des nuits durant.

PREMIÈRE PHASE

Si vous faites bien les choses, vous recevrez ce type de message :

C’est à ce moment qu’il faut commencer à faire tourner les serviettes façon maîtresse des lettres. Parce que si vous avez l’habitude de vous exprimer avec des « kikou tmtc tkt », vous feriez mieux d’abandonner ou vous inscrire sur un site pour dépressifs juvéniles type Badoo. Après quelque temps (comprendre : 10 minutes) passé sur le chat, vous pourrez enfin vous mettre à exercer vos pouvoirs sur un panel représentatif de la gent masculine présente sur le site.

SECONDE PHASE

Ça y est. Vous êtes nouvellement intégrée à cette communauté virtuelle constituée à 90 % de creeps, ce qui vous permet désormais de :

– coucher avec un inconnu (lire de bas en haut)

– parler à des mecs horribles sur lesquels vous n’auriez même pas craché dans la vraie vie

– vous essayer à l’art de la joute verbale avec des mecs frustrés

– vous ouvrir à de nouveaux désirs sexuels crados

– commencer une collection de photographies de parties génitales

– vous emmerder au bout d’une heure.

SOYEZ ÉLITISTE

La plupart des gens qui s’inscrivent sur ces sites sortent de phases un peu douloureuses et veulent se relancer dans le game de la séduction sans avoir à écumer les bars et/ou vivre des situations humiliantes. C’est aussi votre cas. Mais ce n’est pas parce que vous vous êtes au fond du trou que vous ne valez rien. Triez vos prétendants comme le ferait Kim Kardashian ou comme à l’époque où il vous restait de l’estime. Virez d’office les mecs qui insistent après trois lignes d’échange pour que vous preniez leur numéro. Puis ceux qui ne renseignent que leurs critères physiques dans leur profil. Et surtout, ceux qui vous demanderont quelles sont vos mœurs sexuelles juste après vous avoir salué avec un modeste « slt ».

LES RANDOM RADINS

Oui, les gens sont là pour coucher mais c’est comme dans la vraie vie ; ils feignent le désintérêt jusqu’à ce que la frustration les fasse craquer. Les mecs qui recherchent des aventures sexuelles dénuées de tout rapport humain ne vous paieront rien d’autre que le pénis qu’ils veulent insérer à l’intérieur de votre corps. C’est-à-dire : rien. Et même chez eux, vous n’aurez droit qu’à de l’eau. Ces mecs sont l’équivalent sentimental du film Le Jour d’après, et tout ce que vous pouvez faire c’est courir pour fuir la catastrophe.

LES RANDOM MECS NORMAUX

Pour eux, c’est open bar. Pointez-vous comme vous le feriez à n’importe quel rendez-vous et soyez sympa. Même un type seul n’a pas envie de boire un verre avec une nana qui fait la gueule. Ne vous soûlez pas si vous voulez le revoir – ça a genre une chance sur 6 000 d’arriver. Au contraire, si vous n’avez aucune intention de le recroiser, déployez votre supa dupa cool et commandez assez de shots pour devenir laide, suante et vulgaire, histoire de le dégoûter. Ensuite, faites en sorte de pouvoir rentrer sur vos jambes sans vous évanouir dans un caniveau. Buvez de l’eau. Si vous vous débrouillez bien il ne vous rappellera jamais, et vous aurez bu à l’aise et gratuit avec quelqu’un à qui parler. Ce qui est en effet le seul truc que vous pourrez tirer de ces sites de rencontres, ça, et un coup de déprime intense ou vous faire assassiner.

_Plus de conseils pour pécho vite et mal : _

LES SITES DE RENCONTRES NE SONT QU'UN TISSU DE MENSONGES