On a demandé à des actrices porno de nous dessiner leur scène la plus foireuse

FYI.

This story is over 5 years old.

Sexe

On a demandé à des actrices porno de nous dessiner leur scène la plus foireuse

Les femmes de la plus grande foire érotique mondiale sont revenues sur les moments absurdes de leur carrière.
4.11.15

Toutes les photos sont de Grey Hutton. Cet article a été initialement publié sur VICE Allemagne

Venus, la plus grande foire érotique au monde, est une institution berlinoise depuis maintenant 19 ans. En plus de tout ce qu'il s'y passe, Venus est une bonne occasion pour les actrices porno de se faire un peu de publicité. Ce boulot, très orienté « relations publiques », consiste à se tenir debout dans des cabines pendant des heures, se trémousser sur scène et, bien sûr, se faire arrêter par des fans transpirants et désireux de se faire photographier près de leur actrice préférée.

C'est peut-être à cause de ce travail pénible que la plupart des actrices que j'ai croisées sur place ne se sont pas fait prier lorsque je leur ai demandé de dessiner les moments qui les ont le plus marquées dans leur carrière. C'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'elles ont fait patienter les chasseurs d'autographes alignés derrière moi pour mettre à profit leur créativité.

Bien entendu, on a essuyé pas mal de regards noirs de la part des visiteurs – mais on a pu rassembler une série de dessins originaux représentant le quotidien de certaines actrices porno.

« Groupie Girl » par Pussy Kat

VICE : Est-ce qu'une scène t'a particulièrement marquée ?
Pussy Kat : Oui! On était en train de tourner à Berlin, et une fan s'était ramenée. Elle était mignonne, alors je lui ai demandé si elle voulait participer à la scène. Elle a accepté. Elle était complètement folle ! Genre, vraiment sauvage. On a filmé jusqu'à quatre heures du matin et maintenant, elle est sur le DVD. À la fin, elle a demandé que Leyluken [le pote de Pussy Kat et partenaire de scène] lui éjacule dessus pendant que je giclais dans sa bouche – et c'est précisément ce qu'on a fait.

Une Berlinoise classique, quoi.
Il n'y a que des gens très chaleureux là-bas !

« L'hélice » par Mia Julia

VICE : Tu peux m'expliquer ce dessin ?
Mia Julia : Alors… La scène se passait avec Markus Waxenegger – c'est un type costaud, et moi je suis plutôt petite. Il était debout et il m'a dit : « Je vais te prendre à l'envers. » D'un coup, je me suis retrouvée la tête en bas à lui tailler une pipe pendant qu'il me tenait par le cul. Il m'a aussi bouffé la chatte. C'était donnant-donnant.

C'est arrivé spontanément ?
Ouais, quand je faisais de la vidéo – j'ai arrêté depuis –, il se passait tout le temps des trucs spontanés.

« La baignoire » par Assira

VICE : Qu'est-ce que tu fais sur ce dessin ?
Assira : Dans ce film, j'avais une colocataire prude qui m'engueulait quand je ramenais des types à la maison. Dans une scène, je ramène un bel étalon, qui veut s'éclipser dès qu'on a terminé notre petite affaire. Mais comme je sais que ma coloc est sur le point de rentrer du boulot et qu'elle va immédiatement prendre un bain en arrivant, je décide avec lui de pisser dans la baignoire avant son retour. Voilà pour l'histoire.

Et elle ne se rend compte de rien ? Tu as dû boire beaucoup d'eau pour que ton urine ait la même couleur.
Oui, beaucoup.

« L'acrobate » par Angie Knoxx

VICE : Qu'est-ce que c'est que ça ?
Angie Knoxx : L'acteur était debout derrière moi. J'avais la jambe levée, mais vers l'arrière. On regardait tous les deux droit devant nous, c'était débile. C'était aussi une position très difficile à garder.

Combien de temps êtes-vous restés comme ça ?
On n'a pas tourné très longtemps – peut être quatre ou cinq minutes. À vrai dire, on n'aurait pas vraiment pu tenir plus longtemps. Mais visuellement, c'était très joli.

« L'incident de la pisse » par Jill Diamond

VICE : Que s'est-il passé ?
Jill Diamond : Le mec ne pouvait plus se contrôler, mais personne ne le savait. Il avait un problème qui rendait sa vessie très faible. Pour la faire courte, il a commencé à pisser pendant que je lui taillais une pipe. Pas dans ma bouche, heureusement, mais sur mon visage.

Ça t'a énervée ?
Non, puisqu'il avait un problème. Ce genre de choses arrive.

Tu as continué ?
Il a arrêté, parce que ça l'a mis vraiment mal à l'aise. Perso, j'aurais continué ; ça fait partie du boulot – tu dois continuer quoi qu'il arrive.

« Le canapé » par Sina Velvet

VICE : Qu'y a-t-il de si mémorable à propos de cette position ?
Sina Velvet : C'est difficile, parce qu'il faut garder l'équilibre. Là, je suis sur le dos – les épaules plutôt – et il me prend par au-dessus, alors je dois me mettre à son rythme avec le bassin. C'est une position sexy, mais elle est difficile à accomplir.

Il a aussi trouvé ça difficile ?
Ses jambes tremblaient parce qu'il était penché en avant.

« L'arbre » par Hümeyre Ophelia

VICE : Ça a l'air dangereux.
Hümeyre Ophelia : Ouais, c'était dans un arbre ! Complètement fou. Je suis à moitié turque et à moitié française, alors ça m'arrive de faire des trucs un peu fous comme ça.

OK.
Ouais, je sais. C'était bon, mais très difficile.

Matern est sur Twitter.